JME 2020 : Que savent les kinois de la journée mondiale de l’Environnement ?

Le 05 juin de chaque année, le monde entier célèbre la Journée Mondiale de l’environnement. Pour cette année 2020, l’ONU a choisi comme thème, la biodiversité. Ce thème fait appel à l’action pour lutter contre la dégradation du monde naturel et également la perte énorme des espèces sauvages et de leurs écosystèmes.

Que représente cette journée pour les habitants de Kinshasa, certains d’entre eux se sont exprimés à notre micro. « L’idée est là, par ce que nous sommes fleuristes horticulteurs », a déclaré Albert Ngombolo, président des horticulteurs du boulevard Lumumba dans la commune de Limete.  « L’environnement c’est nous. C’est nous qui plantons, nourrissons les arbres et vendons des fleurs qui embellissent la ville bref c’est notre journée. Mais hélas, je suis surpris d’apprendre qu’il y a  une journée dédiée à l’environnement. Les autorités de ce secteurs non seulement qu’elles ne nous associent à la célébration, mais elles ne nous informent même pas quand à l’existence de cette journée ».

Par ailleurs, Albert Ngombolo se dit indigné de ne pas être considéré bien que horticulture est l’une des pièces importante dans le secteur de l’environnement. « C’est depuis 2003 que  je suis là, c’est seulement une seule fois que les autorités de l’environnement nous ont visité. Mon message est que le ministre de l’Environnement accorde une attention particulière à notre métier qui est en danger, les fleuristes nous sommes négligés », a-t- il renchérit.

L’occasion faisant le larron madame Véronique Efoloko, coordonnatrice d’une Association des femmes capables pour le développement intégrale et lutte contre le VIH /AFCPLS, a par la même occasion rappelé en son sens le bienfondé de cette date et également de la protection de l’environnement.

Lire aussi  Santé : la malaria sévit sévèrement à Selembao qu’à Ngiri ngiri

«  Nous optons que cette journée a un grand impact pour la population Congolaise en particulier et le monde en général parce que l’environnement est l’affaire de tous. Raisons pour laquelle nous devons favoriser d’abord la protection de l’environnement pour un développement intégral », a-t-elle précisé.

Sur le terrain, il se dégage un constat amer. La journée mondiale de l’Environnement reste méconnue du grand public. Quoi de plus normal que le gouvernement congolais s’investisse dans la sensibilisation des masses sur la préservation de l’environnement.

Un accent particulier devrait être mis notamment sur l’éducation environnementale des enfants dès leur bas âge.  Cela peut passer notamment par l’intégration dans le programme scolaire des notions de l’écologie et de l’environnement afin de former une génération des éco citoyens capables de protéger l’immense patrimoine forestier de la RDC et la méga biodiversité qu’elle regorge.

Eddie Sikabaka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *