Santé : Lutte contre la COVID-19, le RENOI vole au secours des habitants de la commune de Maluku à Kinshasa

Le Réseau National des Observateurs Indépendants (RENOI) a lancé sa campagne de sensibilisation des communautés forestières de Kinshasa contre le Coronavirus. Pour ce faire, une forte délégation de cette organisation a effectué un déplacement de la commune urbano-rurale de Maluku, dans la partie Est de la capitale congolaise, pour sensibiliser les habitants de cette municipalité contre la COVID-19 qui sévit depuis le 10 mars 2020, en RDC. 

Cette descente  a été une occasion pour ces organisations de la société civile environnementale réuni au sein du RENOI d’apporter un message d’espoir et de lutte contre la pandémie du Coronavirus qui secoue le monde entier. Le RENOI a par la même occasion mis à la disposition de ces populations des kits composés des laves-mains, des savons, de solutions hydro alcooliques, des masques et autres.

« Plusieurs personnes ne respectent pas les mesures barrières édictées par les autorités. Nous essayons de les conscientiser et faire le suivi communautaire. Je suis content que vous ayez apporté des kits pour lutter contre cette maladie ici à Maluku. Nous souhaitons que ce geste continue », a déclaré le bourgmestre adjoint de Maluku, Apollinaire Kwedi Makuntima.

Au cours de cette séance de sensibilisation, un accent particulier a été mis sur le respect des mesures d’hygiène et de distanciation sociale recommandées par le gouvernement et l’OMS pour réduire le risque de contamination à cette pandémie.

« Maluku constitue la porte d’entrée de toutes les grumes qui sortent de provinces forestières, notamment l’ancienne province de Bandundu, Equateur et Province Orientale. Nous avons voulu sensibiliser les populations qui vivent dans la communes et celles qui vivent dans les ports où arrivent les bois. Si elles comprennent l’importance de se protéger, elles protégeront les autres et donc freiner la propagation de la maladie », a indiqué Essilot Lubala, coordonnateur de l’OGF (Observatoire de la Gouvernance Forestière). 

A l’issue de cette sensibilisation, il s’est dégagé un constat aussi amer soit-il qu’en général, les populations de Maluku considèrent qu’elles ne sont pas concernées par cette pandémie. « Elles disent que la maladie c’est pour  les gens de Kinshasa et pourtant Maluku est une commune de la ville de Kinshasa. Les statistiques actuelles montrent qu’à Maluku il y’a deux cas de Coronavirus », s’est indigné Monsieur Lubala.

Lire aussi  Forêt : En RDC, une entreprise chinoise engage l’Etat comme ouvrier dans ses chantiers

A en croire les échanges avec les communautés, la pandémie de Coronavirus affecte irréversiblement leurs ménages. «  Nous vivons de la débrouillardise. Depuis que les autorités ont pris la décision du confinement, les voyageurs ne viennent plus ici, et nous n’avons plus rien à vendre et nos familles empâtissent. Nous demandons aux autorité d’alléger leurs mesures », a déclaré, une vendeuse.

Cette action s’inscrit dans le carde du projet  CV4C en RDC, financé par  l’Union européenne, le Programme FAO-FLEGT et DFID. 

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *