Coronavirus : A Kinshasa, le RENOI clôture la sensibilisation sur les gestes barrières à Kingambwa

Les ports de Kingabwa dans la commune de Limete à Kinshasa ont été la cible des équipes de sensibilisation du Réseau National des Observateurs Indépendants (RENOI), ce lundi 22 juin. Munis d’une quantité importante des masques, lave-mains, savons et solutions hydro alcooliques, les sensibilisateurs ont axé leur communication sur le respect des gestes barrières édictés par les autorités du pays.

« C’est une joie de recevoir de l’ONG OGF et RENOI un don en masques. Ceci va nous aider et aider aussi nos proches qui comme nous n’avaient pas d’argent pour s’en procurer », a informé Kapesa Mbala, travailleur au port de Baramoto.

Comme dans la partie Est de la ville de Kinshasa où les équipes ont sensibilisé, à Kingabwa, le constat est le même. Aucun respect des gestes barrières, ni le port obligatoire de masques par les visiteurs et les commerçants qui exercent leurs activités dans ce port privé qui reçoit journalièrement plusieurs centaines de personnes. 

« Le don que vous nous offrez aujourd’hui est un acte de bienveillance de votre part. Le gros souci est que nous avons une population qui n’a pas encore pris conscience des risques de la maladie. Vous pouvez remarquer qu’ils ont des masques qu’ils portent sous le menton et non au nez. Il faut que la Police nationale fasse sont travail pour faire respecter les mesures prises par les autorités », a déclaré le chef du Port Gigale, Célestin Nzengamambu.

Fiers d’avoir apporté leur contribution aux effort du gouvernement dans la lutte contre le Coronavirus, les acteurs de la société civile se félicitent du travail abattu lors de cette première étape de la campagne de sensibilisation. 

«Nous avons sensibilisé les populations, les vendeurs et les acheteurs au port de Baramoto. Nous avons également sensibilisé les agents de la police en vue de luter tous contre la Covid-19 », a indiqué JR Bowela, membre de RENOI.

Lire aussi  Biodiversité : crimes fauniques dans le grand Virunga au coeur des échanges entre étudiants à Gisenyi (Rwanda)

Le Quartier Kingambwa constitue ainsi la dernière étape de cette première phase de sensibilisation qui a eu lieu simultanément dans d’autres provinces forestières telle que prévue dans la feuille de route de ce projet. Dans un avenir proche, le RENOI compte se lancer dans la réalisation d’une enquête à l’issue de laquelle les résultats devront démontrer l’impact de cette pandémie sur les ménages, afin de formuler des recommandations pertinentes devant aider les communautés forestières à faire face face à cette maladie et ses corolaires. 

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *