Enérgie : Porté à la tête de l’ANSER, Idesbald Chinamula est le couronnement d’une expérience aboutie

Idesbald Chinamula Vuningoma est le premier directeur général nommé par le président de la République à la tête de l’ANSER ( Agence Nationale de l’Electrification et des services énergétiques en milieux rural et péri-urbain). Il a fallut donc quatre  ans pour que c’est ancien expert Coordonnateur du Pilier Croissance Inclusive et Développement Durable/PNUD (Programme de nations unies pour le Développement) se voie confier une lourde responsabilité de traduire en actes, la volonté de Félix Antoinne Tshisekedi  et du programme du Gouvernement quant à ce qui concerne l’accès à l’électricité et la modernisation des services énergétiques en milieux ruraux et péri-urbain. 


Pour les observateurs, il se dégage un constat heureux dans les nominations faites par le chef de l’Etat. Il a jeté son dévolu sur des technocrates et c’est très remarquable. On retiendra, par exemple, que Idesbald Chinamula, est un Expert du PNUD très investi dans le secteur de l’énergie depuis une dizaine d’années. C’est sous son leadership que la RDC s’est dotée de son premier Atlas des énergies renouvelables, un ouvrage qui fait la promotion des investissements dans le secteur des énergies renouvelables en RDC. Il sera secondé à cette tache par Cyprien MUSIMAR.

Lors de sa prise de fonction, en janvier 2019, le chef de l’Etat avait fait la promesse de porter de 9 à 30 % le taux d’accès à l’électricité en RDC.  Ainsi, l’ANER a pour mandat entre autres, proposer au Gouvernement la politique pour l’électrification du pays dans ses parties rurales et péri urbaines, élaborer le plan nation de l’électrification en milieux rural et peri-urbain à intégrer dans le plan national de l’électrification, rechercher les financements pour différents projets du programme d’électrification rurale et périurbaine, assurer le suivi avec les bailleurs et assurer la coordination technique, l’administration et la gestion financière des diffèrent opérations tirées du plan national de l’électrification rurale et périurbaine.

Lire aussi  Maroc : un symposium pour parler « environnement » dans les medias d’Afrique

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *