Forêt : Reboisement d’un milliard d’arbre, la visite de Claude Nyamugabo au Camp Tshatshi

Le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo a effectué une visite d’inspection des travaux de reboisement au camp Tshatshi, ce jeudi 29 juillet. Accompagné  des techniciens de la direction de l’horticulture et reboisement de son ministère, il  a pu se rendre compte de l’évolution de ce projet qui s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, consistant à planter un milliard d’arbre d’ici 2023. 

Le ministre de l’Environnement, Claude Nyamugabo, lors du lancement de la campagne de reboisement du Mont Ngaliema.

« J’ai été ici, il y’a trois mois. Il a fallu que je repasse pour voir l’évolution des arbres qui ont été plantés. L’objectif est de faire de la colline de Mont Ngaliema, une forêt urbaine. C’est une colline importante pour la ville de Kinshasa où l’on apercoit des avancées sur le reboisement. J’attache une si grande importance à cette colline qui va redonner la vie à ces espaces « , a précisé le ministre.

Il a profité de l’occasion pour remercier et encourager l’association des enfants des militaires de la Garde républicaine du camp tshatshi, pour le travail abattu sur ce site. Cette association est bien celle qui s’emploi à planter et veuillez sur la croissance de différentes espèces de bois sur cette colline. 

« Mont Ngaliema est notre milieu de vie. Nous avons compris que les arbres sont à la fois économiques et écologiques. La colline de Mont Ngaliema sera désormais  un site touristique présidentiel et un futur puit de carbone avec ses 144 mille plantes des essences différentes, locales et exotiques « , a rapporté le delegué de l’association des enfants militaires.

Par ailleurs, ces jeunes motivés formulent le voeu non seulement de travailler pour reverdire cette colline mais également pour qu’ à travers ce projet , soit combatue la delinquance juvénile perpétrée par certains  jeunes  désœuvrés  qui vivent dans les  camps militaires.

Albert Muanda

 

Lire aussi  RDC : 10 kilogrammes d’ivoire saisis à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *