CEEAC : Nomination du docteur Tabuna au Commissariat de l’Environnement

Le Congolais Honoré Tabuna occupera désormais les fonctions de Commissaire à l’environnement, ressources naturelles, agriculture et développement rural. Annonce faite à l’issue de la XVIIème session ordinaire de la conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernement de la Commission Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC) tenue le 30 juillet 2020 par visioconférence sur Invitation de Son Excellence Ali Ben Bongo Odimba, Président en exercice de la CEEAC.

Connu dans la sous-région pour son intelligence et son courage, Dr Tabuna s’est révélé pendant le déroulement  en mars 2014, de la 3ème édition du Forum International des Peuples autochtones d’Afrique centrale (FIPAC3). Plate-forme de concertation et d’échanges autour de la promotion des savoir-faire traditionnels, le FIPAC3 a plébiscité ce Dr en économie botanique du Museum national de l’histoire naturelle de Paris (France) depuis 2000, avec une médaille de mérite décorée par S.E. Denis Sassou Nguesso, président de la République du Congo.  

Outre l’environnement, son portefeuille s’occupera aussi respectivement de ressources naturelles, de l’agriculture et du développement rural. Avec ses plus de 27 ans d’expérience de terrain sur les questions liées à l’économie des ressources naturelles, ce natif de Brazzaville est mieux situé pour montrer la voie à la CEEAC, notamment sur l’économie et finance vertes, l’éco-sécurité et l’économie de l’artisanat et de petites entreprises des ressources naturelles. Ce, au vu de sa bonne connaissance des marchés nationaux, régionaux et internationaux des produits alimentaires et non alimentaires traditionnels africains.

Son parcours éloquent dans des organisations comme CIRAD, IRD, CIFOR, Union Européenne et World Agroforestry Center, est un gage pour la concrétisation de plusieurs dont il a pris part à sa conception, en l’occurrence le Fonds pour l’économie verte en Afrique centrale(FEVAC) lancé à Kinshasa (RDC) en novembre 2014. 

Dans une approche holistique, son département va sous son leadership tenté de répondre aux défis de diversification de l’économie des ressources naturelles des Etats, membres de la CEEAC pour lutter contre la pauvreté dans l’optique d’assurer le développement des PME et la création d’emplois pour les jeunes et les femmes en Afrique centrale.

Lire aussi  Conservation : 1 éco-garde sur 7 grièvement blessé au cours de la dernière année dans l'exercice de ses fonctions

Il faudra le rappeler que M. Tabuna est détenteur d’un DESS en économie et gestion des entreprises de la Faculté des sciences économiques de l’Université de Montpellier 2 ; d’un diplôme d’Ingénieur et Technologie agro-alimentaire pour les régions chaudes et d’un DEA en Biologie  végétale tropicale de l’Université de Paris 7.

Alain Parfait Ngulungu (RDC)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *