Sud-kivu : Menacé pour avoir dénoncé l’exploitation du bois rouge, Josué Aruna craint pour sa vie

L’acteur de la Société civile environnementale et Agro-Rurale du Congo (SOCEARUCO), Josué Aruna Sefu se dit menacé pour avoir dénoncé l’exploitation et le commerce illicite du bois rouge dans le grand Kivu. Depuis cette dénonciation, l’acteur est victime des menaces verbales, qu’il jugent très dangereuses pour sa vie. Il en a saisi l’occasion pour déposer une plainte contre l’inconnu, et solliciter sa protection et celle de sa famille biologique.

Josué Aruna, Activiste de l’environnement et membre de la Société Civile environnementale et Agro rural du Sud Kivu (SOCEARUCO).

 » En date du 19/08/2020 à 8h15’ heure de Bukavu, un numéro suspect whatsapp dont les coordonnées (+243995617294) a promis de me faire du mal en disant dans les termes Swahili : « c’est lui Josué ARUNA, ile Bukaramusi yake itamutoka sasa » ; littéralement ce qui veut dire « ses attitudes le quittera maintenant »« , indique-t-il dans sa plainte adressée au procureur de la République.

Josué Aruna met ainsi devant leurs responsabilités, les autorités tant provinciales que nationales afin de garantir la sécurité aux défenseurs de la nature et d’ouvrir des enquêtes pour que les présumés malfrats répondent de leurs actes devant la justice.

« Au regard de ce qui précède et vue l’ampleur de la situation et de la psychose qui nous guette pour avoir dénoncé l’exploitation illégale des ressources naturelles dans les écosystèmes du pays,que nous tenons à vous transmettre cette plainte contre inconnue afin que justice soit faite et que notre liberté d’expression dans nos fonctions de défenseur de la nature trouve sa place et sa sécurité« , peut-on lire dans cette plainte, dont Environews RDC s’est procurée une copie.

Lire aussi  Forêt : WWF-RDC présente un nouvel outil d’évaluation de la gouvernance forestière

 

Notons par ailleurs que la Société Civile Environnementale réunie en Coalition des Organisations de la Société Civile pour un Plaidoyer en faveur de la Conservation des Ressources Naturelles dans la Région des Pays des Grands Lacs (COSPGL-RN/GLACC-NR) avec le concours des jeunes champions de la nature en Province du Sud-Kivu, avait alerté récemment sur l’exploitation illégale et le commerce illicite du bois rouge en territoire de Fizi au Sud-Kivu. Cette alerte a suscité à l’intérêt du Gouvernement national et Provincial selon la lettre référencée pour une prise des mesures conservatoires qui contribueraient à la régulation du secteur du commerce des bois rouges et de profiter au trésor public de la Province en particulier et de la RDC en général.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *