Forêt : Un septembre qui marquera l’histoire pour 4 communautés du secteur de Bakano

10 ans après, les communautés de Bananzigha, Basengele, Banisamasi et Kibu possèdent enfin les titres perpétuels pour les forêts qu’elles occupent coutumièrement.

C’est en date du 17 juillet 2020 que la nouvelle est tombée. Le Gouverneur de province du Nord-Kivu vient de signer les arrêtés pour l’octroi des titres perpétuels à 4 concessions forestières de communautés locales en Territoire de Walikale, Secteur des Bakano. Désormais, 120 259,364 hectares appartiennent officiellement à plus de 31.700 personnes constituant les communautés de Bananzigha, Basengele, Banisamasi et Kibu. Une forte délégation a été mobilisée de Goma et des toutes les quatre communautés pour participer à la remise officielle de ces titres.

Cette activité s’est tenue à Itebero en territoire de Walikale. Pour le compte du gouvernement provincial, la délégation était constituée du ministre provincial de l’environnement ai, le coordonnateur du cabinet d’étude du gouverneur ainsi que le conseillé en charge de l’environnement au ministère de l’environnement. La cérémonie a connu également la participation des délégués du Réseau CREF, de FODI ,de la société civile locale ainsi que plusieurs autorités politico-administratives locales.

Marquée par l’euphorie et la danse, ‘’la journée du mardi 1 septembre restera dans l’histoire de nos 4 communautés, nous en parlerons toujours à nos enfants ‘’ a renchéri Mr Bwami Kamputu, un représentant coutumièrement attitré de la CFCL Banisamasi. Ceci intervient dans le cadre du processus de foresterie communautaire en RDC. 

Pour le Président du conseil d’administration du Réseau CREF, Monsieur Thomas D’Aquin Muiti, cette phase d’acquisition  est un premier grand pas franchi grâce aux efforts de plusieurs .Il a souligné que la phase qui commence , celle de la gestion, est très capitale et nécessite les efforts de tous les acteurs pour que ce processus soit une réussite.

En effet, le gouvernement congolais s’est inscrit dans le processus de foresterie communautaire qui vise à mettre les communautés au centre de la gestion des forêts qu’elles possèdent en vertu de la coutume ; Cela dénote de sa volonté de s’assurer de la gestion durable des forêts, mais également de l’amélioration de conditions de vie des communautés forestières de par la valorisation de leurs pratiques traditionnelles et leurs accès aux ressources naturelles pour ainsi lutter contre la pauvreté. 

Depuis 2010, le Réseau CREF avec l’appui technique et financier de RainForest Norway, au travers son organisation membre FODI, a amorcé le processus d’accompagnement des 4 communautés du territoire de Walikale. 

Les expériences de Walikale au Nord -Kivu figurent parmi les premières en RDC, mais curieusement parmi les dernières à accéder aux titres. L’acquisition de ces titres peut être considérée comme une victoire pour les 4 communautés.

Celles-ci vivent dans un des contextes fonciers les plus complexes. Ce contexte est caractérisé par des conflits armés et tribaux, les accaparements et spoliations des terres des communautés, l’existence de titres miniers dormants, le conflit de leadership entre acteurs. A ceux-ci, s’ajoutent les projets de conservation intégrale avec l’érection des réserves et parcs, qui souvent sont exécutés sans tenir compte des droits fonciers coutumiers de communautés ni de leurs moyens de subsistance.

Pour y faire face, le long du parcours, le Réseau CREF a mis en place de stratégies en vue de mener à bon train le processus. Il s’est ainsi rassurer que tous les acteurs, spécialement les communautés et les autorités politico-administratives étaient assez sensibilisés sur tous les enjeux de cette nouvelle approche afin également de mitiger le risque de récupération politique et élitiste du processus. 

Néanmoins, bien que le premier pas soit franchi, pour les 4 communautés de Walikale, il subsiste un certain nombre de défis à relever pour garantir le succès de la foresterie communautaire en province du Nord-Kivu et en Walikale en particulier.

Avant tout, il convient de souligner le besoin en renforcement des capacités de tous les acteurs dans cette nouvelle phase qu’est la gestion d’une CFCL, les communautés qui vont mettre en place leurs plans simples de gestion, l’administration forestière dont le rôle est primordial dans l’examination et l’approbation du PSG, le suivi de l’exploitation des CFCL.

Le Réseau CREF a fait de la foresterie communautaire une de ses priorités. A ce jour, il accompagne 21 initiatives dans le processus de foresterie communautaire. Certaines étant encore à la phase de constitution des dossiers, d’autres par ailleurs, les autorisations d’affichage viennent aussi d’être acquises du Gouverneur, etc.

Tout ceci nécessite un accompagnement tant technique que financier de différents acteurs soucieux de développer une vision commune afin que la foresterie contribue réellement à l’amélioration de la vie des communautés forestières et ainsi qu’à la gestion durable des forêts du Nord-Kivu. 

Par Clarisse Butsapu

Lire aussi  COVID-19 : L'ONG  Femme et enfant vole au secours des femmes maraîchères de la vallée de la Funa à Mont-Ngafula

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *