Conservation: La Réserve naturelle d’Itombwe au cœur des discussions à Kinshasa

 La possibilité de mener des stratégies et plaidoyers en vue de capitaliser les actions de la synergie sur l’accompagnement du processus de la réserve Naturelle d’Itombwe a été au centre des discussions entre les autorités politico-administratives et coutumières, les ONGs de conservation de la nature, les acteurs privés et étatiques, les gestionnaires de la RNI ainsi que les acteurs de la société civile environnementale, ce mardi 20 octobre à Kinshasa. 

Cet atelier de deux jours a pour objectifs de présenter l’état d’avancement du processus de conservation de la Réserve naturelle d’Itombwe (RNI), ainsi que les différentes activités déjà réalisées par cette réserve grâce aux appuis de ses partenaires. 

« Notre souci est de voir cette aire protégée atteindre sa mission pour laquelle elle a été créée. Comme celle de gouvernance partagée des ressources naturelles. Nous voulons assurer  l’autonomisation effective des communautés locales et peuples Autochtone vivant dans et autour de cette réserve. Nous voulons que les autorités compétentes s’impliquent effectivement dans la gestion durable de la réserve Naturelle d’Itombwe en la dotant de tous les outils juridiques, principalement son arrêté national qui permettra d’accéder à son processus de la mise en œuvre de son plan d’aménagement et de gestion », a indiqué le coordonnateur de  l’ONG AFRICAPACITY, Jean de Dieu Wasso. 

Appuyée  par la  Rainforest Foundation Norway, cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet d’appuis aux processus participatifs de la législation de la Réserve naturelle d’Itombwe et des concessions forestières intégrant les droits des communautés locales et peuples autochtones.

En dehors des stratégies et plaidoyers à mener, les participants  vont également tabler sur l’évolution de la signature de l’arrêté portant création de la RNI, comme modifié en 2006 ainsi que sur la mise en œuvre du plan d’aménagement et de gestion prévu par ce même arrêté.

 « Nous attendons au terme de cet atelier, évaluer l’état d’avancement du processus de conservation de la RNI, faire parvenir les actions de suivi et de plaidoyers auprès du ministre national de l’Environnement. Je sais que cela permettra de mettre en œuvre le plan d’aménagement et de gestion convenable à tous », a déclaré Assani Kizunguruka, représentant du Ministre de l’Environnement et Développement Durable.

Lire aussi  Le cri d’alarme de quinze mille scientifiques sur l’état de la planète

Notons par ailleurs que la Réserve Naturelle d’Itombwe est une aire protégée située à l’Est de la RDC. Elle est gérée sous-catégorie VI de la classification mondiale des aires protégées.

Nelphie MIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *