Climat : La RDC est déterminée à mettre en oeuvre ses engagements en faveur du climat

La République démocratique du Congo réitère sa ferme determination de mettre en oeuvre ses engagements pris en faveur du climat. Cependant, cette action au bénéficie de la planète ne doit pas se faire au détriment du développement du pays. Le ministre de l’Environnement, Claude Nyamugabo l’a annoncé au cours du dialogue politique de haut niveau sur l’agenda climatique de la RDC, organisé à Kinshasa dans la soirée du 10 novembre.  

« Aujourd’hui comme plus que jamais la RDC regorge d’un patrimoine  naturel indispensable au salut de l’humanité face au péril climatique.  Ces ressources naturelles constituent avant tout un capital sur lequel se fonde le développement de notre pays, afin d’apporter le bien-être à nos populations« , a indiqué le ministre.

Selon Claude Nyamugabo, la volonté politique et l’appropriation de la question climatique au plus haut niveau du pays sont autant de preuves de l’engagement du pays à jouer son rôle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le gouvernement de la RDC fourni des efforts de se doter des moyens de ses ambitions environnementales et climatiques. Pour preuve, la prévision initiale de 2020 avant la COVID-19, prévoyait une allocation budgétaire conséquente pour affirmer le leadership mondial et africain dans le domaine de l’eau et de l’environnement, aménager de ânière optimale le territoire national, protéger et préserver l’environnement par ne meilleure gestion des forêts, des eaux, de l’ai et de la faune.

« Nous reconnaissons la nécessité d’une plus grande mobilisation et engagement aussi bien au niveau technique que politique pour m’utiliser les efforts et les ressources et comptabiliser les bénéfices au profit de deux objectifs principaux de l’agenda 2030 à savoir l’accord de Paris et l’Agenda du Développement durable. C’est à cette fin que nous organisions ce dialogue, qui est le premier d’une série d’autres rencontres politiques de même envergure« , a renchéri Monsieur Nyamugabo.

Ce dialogue qui se veut franc et constructif a réuni plusieurs acteurs du monde politique, économique, scientifique et ceux de la société civile avait pur objectifs en autres de mettre en place une coordination interministérielle et multisectorielle de l’agenda climatique national.  La mutualisation de toutes les resources disponibles pour maximiser la part nationale de financement de la CDN( Contribution déterminée au niveau national).

Lire aussi  Climat : Trump, "les USA vont sortir de l'accord de Paris"

« Nous sommes déterminés à tout faire pour parvenir à la mise en oeuvre de nos engagements en faveur du climat« , a rassuré le ministre de l’Environnement et Développement durable.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *