Conservation : Quand un reportage sur les gorilles de montagne jette le discredit sur le media français TF1

Un reportage sur les gorilles de montagne produit par la télévision française TF1 jette de l’huile au feu. Dans ce reportage, les journalistes Sarah Sissman, et Thomas-Diego Badia affirment que les gorilles de montagne, cette espèce de grand singe menacée d’extinction n’existent plus qu’au Rwanda. De ce fait, les journalistes ont oublié que ces grillent vivent en RDC et en Ouganda. Erreur ou manipulation de l’opinion nationale et internationale s’interrogent plusieurs congolais et étrangers sur le motif de cette grosse boulette et en exigent une rapide réparation.

La première à s’en prendre à ce reportage, c’est une congolaise qui sans ambages a tiré à boulet rouge sur les journalistes français qu’elle prend à partie dans ce qu’elle appelle la « désinformation ». Et en suite aux écogardes rwandais.

Ce reportage de propagande dont la vidéo est devenue virale n’a pas laissé indifférent l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature). Dans un tweet fait à ce sujet, il fustige les affirmations gratuites faites par la TF1.

De son coté, le chef de la délégation de l’Union européenne, Jean -Marc Chataigner n’a pas hésité de manifester son indignation à ce reportage qui remet en cause tout le travail abattu par l’Union européenne dans le parc des Virunga, depuis plus de trois décennies.

La désinformation, c’est tout ce que décrie aussi l’Ambassadeur des USA à Kinshasa, et autres personnalités qui trouvent dans ce reportage, la main noire du Rwanda qui cherche à tout prix, à saboter les efforts de conservation entrepris par la RDC et ses partenaires.

Les journalistes membres du réseau Green Journalists Network invitent par ailleurs leurs collègues de la télévision française à revenir plus vite sur leur forfaiture et corriger le plus vite possible leur erreur.

Lire aussi  Brazzaville : Début de la 11ème édition du Forum sur la gouvernance forestière

« Ça ne coûterait aucun centime à TF1 de s’appliquer au principes de vérification d’information à la source ou plusieurs sources en RDC, au lieu de diffuser des contrevérités qui constitue une insulte flagrante aux efforts communes (gouvernement, partenaires internationaux, société civile, ICCN) consentis pour la conservation de la nature en RDC et la lutte contre les changements climatiques dans le monde 🌍, parfois au prix de sacrifice« , a indiqué Bill Mwamba, journaliste.

Alfred NTUMBA

5 réflexions sur « Conservation : Quand un reportage sur les gorilles de montagne jette le discredit sur le media français TF1 »

  1. Cela dénote tout simplement l’amateurisme dans une profession si noble de journalisme, avec la bénédiction de ceux qui ont erriger et institutionnalisé le mensonge comme la méthode principale de gouvernance dans leur pays, bien sûr avec la bénédiction des certaines ambassades occidentales au solde de ce pays qui a juré désormais de s’arrichire et de se faire connaître à l’international grâce au pillage des ressources naturelles congolaises. Ses amateurs journalistes de la honte doivent savoir que la vérité est têtue ! Nous l’observatoire congolais de l’empreinte écologique et développement durable en sigle OCEEDD, une organisation de la société civile Environnementale en RDC, nous allons faire contre expertise et démontrer le contrere à la face du monde. Vraiment c’est tout simplement malhonnête de la part de ses « journalistes » honte.

  2. Pas trop malin pour TF1. Les gorilles de montagne existent bel et bien en RDC et en Ouganda. Au Parc National des Virunga (RDC), ces grands singes se portent à merveille. Le taux de croissance est très positif. Les efforts de conservation sont très soutenus par le Gouvernement Congolais à travers l’ ICCN et ses partenaires internationaux et locaux. Les Conservateurs et les écogardes sur place, font des sacrifices extrêmes pour la protection intégrale de ce premier Parc Africain et site de Patrimoine mondial!

  3. Pas trop malin pour TF1. Les gorilles de montagne existent bel et bien en RDC et en Ouganda. Au Parc National des Virunga (RDC), ces grands singes se portent à merveille. Le taux de croissance est très positif. Les efforts de conservation sont très soutenus par le Gouvernement Congolais à travers l’ ICCN et ses partenaires internationaux et locaux. Les Conservateurs et les écogardes sur place, font des sacrifices extrêmes pour la protection intégrale de ce premier Parc Africain et site de Patrimoine mondial!

  4. Que ce journaliste qui a diffusé cette fausse information la retire le plus tôt possible car on ne peut pas réduire à zéro les efforts fournis par le gouvernement congolais et ses partenaires en matière de la gestion environnementale et protection des ressources naturelles, dans le parc national de Kahuzi Biega et celui de Virunga nous avons les Gorilles de montagne. Quand un journaliste se permet de desinformer le monde entier, c’est horrible. commentaire de Rodrigue Kwerekwa de l’Organisation Solidaire pour un Environnement Sain SUD-KIVU. OSES en Sigle

  5. A mon humble avis,l’est de la République Démocratique du Congo constitue une des référence par excellence des gorilles au monde,d’autant plus que le parc des virungas ,premier parc crée en rdc en 1925 au nord Kivu est l’adresse mondiale des gorilles des montages,alors que celui de kahuzi biega au sud Kivu est connu comme référence des gorilles de plaine. Ainsi donc,la RDC est une référence mondiale pour les gorilles. Arsène iragi d’OSES/RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *