Forêts : Kinshasa va recevoir le prochain sommet des chefs d’État du Bassin du Congo

Le troisième sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Commission pour les forêts d’Afrique centrale (Comifac) aura lieu dans le premier trimestre de l’année 2021 à Kinshasa. Il sera consacré, entre autres, à la révision du traité relatif à la conservation et la gestion durable des écosystèmes, y compris l’évaluation du niveau des partenariats et des financements.  

Une vue de la ville de Kinshasa, prise depuis Brazzaville (Photo, Alfred Ntumba/Environews)

« Les dirigeants des dix pays concernés tenteront de revisiter le traité instituant la COMIFAC quinze ans après sa mise en place en février 2005. À travers ce texte, les chefs d’État et de gouvernement ont pris l’engagement de développer les fiscalités forestières, de créer de nouvelles aires protégées, d’accroître la participation des populations rurales aux plans de conservation de la biodiversité et réaliser les actions prioritaires contenues dans le plan de convergence de la Comifac »,indique les organisateurs.  

Le dernier axe lié aux financements durables retiendra l’attention des participants à ce troisième sommet des chefs d’État et de gouvernement. L’on pourra évoquer la mise en œuvre de la feuille de route 2020-2021, dans le cadre de la facilitation du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC) assurée par la République fédérale d’Allemagne.

« Cette feuille de route entend mettre l’accent sur la promotion et le renforcement de la coopération intensive pour un leadership transparent et concerté entre les différentes parties prenantes (les pouvoirs publics, les organisations de la société civile, les partenaires au développement, les communautés rurales) »,a rapporté les organisateurs. 

La facilitation allemande insiste notamment sur la pertinence des forêts du Bassin du Congo dans les efforts mondiaux de conservation de la biodiversité et la poursuite de l’identification des possibilités de financement à long terme du plan de conservation des ressources forestières.

Il faut rappeler que l’annonce de la tenue du sommet des chefs d’État a été faite récemment par la Comifac, qui a cité le ministre congolais en charge de l’Environnement, Claude Nyamugabo Bazibuhe. Cette rencontre dont la date reste à préciser se tiendra sous la houlette de Félix Antoine Tshisekedi, le président de la République démocratique du Congo. 

Lire aussi  JME-2018 : Bart Ouvry, « l’élite doit proposer des solutions aux problèmes de la société »

Albert Muanda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *