Conservation : 20.000 USD de WWF et USAID pour les victimes des conflits inter-ethniques au tour du Parc National de la Salonga

Près de 600 kg de médicaments pour venir en aide aux victimes des affrontements interethniques qui ont eu lieu dans le secteur de Bianga, dans la province de la Tshuapa en début du mois de février. Ce don d’une valeur de 20.000 USD a été acheté grâce à un financement d’urgence du WWF et transporté de Kinshasa à Monkoto, le mardi 25 mars, par l’activité de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) mise en œuvre dans le paysage Salonga-Lukeni-Sankuru, grâce au soutien généreux du peuple américain.

Paul Sabatine, Directeur de l’USAID en RDC remettant les médicaments aux autorités territoriales et sanitaires en présence du personnel de WWF

Le directeur national de WWF-RDC, Martin Kabaluapa a remercié l’administrateur du territoire de Monkoto et les partenaires du territoire dans le parc de la Salonga pour avoir documenté les faits et alerté les autorités provinciales, la zone de santé pour avoir pris en charge les blessés résultant de ce conflit qui se sont réfugiés à Monkoto, et les infirmiers pour leur travail dans le secteur de Bianga.

« Les médicaments et les équipements remplaceront les fournitures qui ont été utilisées ou pillées dans les centres de santé, y compris un centre récemment construit par USAID. Ils seront utilisés sur l’ensemble du territoire et permettront de répondre aux besoins médicaux des communautés touchées à Nsambwankoy et Mangilombe », précise le communiqué du WWF-RDC.

Le directeur de Mission de l’USAID, Paul Sabatine a quant à lui réaffirmé la volonté du peuple américain et de l’USAID de soutenir la conservation en RDC par l’intermédiaire de ses partenaires. Il a par ailleurs encouragé l’administrateur du territoire de Monkoto et le médecin-chef à prendre soin des communautés affectées.

Lire aussi  Kenya : Le Forum mondial des paysages se tiendra à Nairobi

« Le WWF prévoit maintenant de compléter son don initial de 600 kg par 150 kg supplémentaires de fournitures médicales et de réhabiliter également les écoles qui ont été brûlées pendant le conflit » peut-on lire dans ce communiqué.

Notons qu’au début du mois de février, des affrontements entre communautés Bantou et Batwa ont fait plus de 50 morts et plus de 100 blessés. En outre, le conflit a causé la destruction de maisons, d’écoles et d’établissements de santé ainsi que le déplacement des populations villageoises.

Après avoir pris connaissance du conflit et des dommages qui en en résulté auprès des autorités administratives, le WWF et plusieurs organisations locales de la société civile ont appelé le Gouvernement et la communauté internationale à venir en aide aux populations affectées. 

« Le WWF espère que le Gouvernement et les autres acteurs réagiront et apporteront leur aide en matière de médiation, de réconciliation et d’aide humanitaire d’urgence en produits alimentaires ou non alimentaires », conclu ce communiqué.

Le WWF travaille en étroite collaboration avec USAID et l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) pour conserver le Parc National de la Salonga de manière inclusive. Ces partenaires veillent à ce que les communautés riveraines vivant à proximité soient impliquées dans la gestion du parc et puissent ainsi bénéficier des ressources naturelles de leurs terres qui entourent l’aire protégée.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *