Tous les articles par environews

Afrique du Sud : un braconnier tué par un éléphant, mangé par les lions

Seuls un crâne et un pantalon sont restés après qu’un braconnier présumé de rhinocéros ait été tué par un éléphant puis mangé par des lions dans le parc national Kruger, a annoncé South National Park. L’incident s’est produit après que l’homme eut pénétré dans le parc lundi avec quatre autres personnes pour cibler les rhinocéros, selon un communiqué du service des parcs.

« Un éléphant a soudainement attaqué le braconnier présumé, le tuant, et ses complices ont affirmé avoir porté son corps sur la route afin que les passants puissent le retrouver le lendemain matin. Ils ont ensuite disparu du parc », a annoncé la police.

Sa famille a été informée de sa mort mardi soir par ses compagnons braconniers, et une équipe de recherche s’est mise en route pour récupérer le corps. Les gardes forestiers ont fouillé à pied et la police a survolé la zone, mais le corps sans vie de ce braconnier n’a été retrouvé faute de lumière. Continuer la lecture de Afrique du Sud : un braconnier tué par un éléphant, mangé par les lions

Forêt : Tentative de corruption pour acquitter le sujet chinois arrêté en flagrance à Ingende

En vue de fixer l’opinion public provincial et national sur l’état d’avancement du procès sur le chinois Pi, arrêté en flagrance par la police congolaise dans le Territoire d’Ingende pour l’exploitation illégale de bois d’œuvre,  le Groupe de Travail Plaidoyer et le Cadre de Concertation provincial de la société civile de l’Equateur a procédé ce jeudi 4 avril, à l’évaluation de la première phase dudit procès.

Lors d’un point de presse organisé à cet effet, les acteurs de la société civile ont voulu mobiliser les parties prenantes pour tenir main forte à leur action afin que triomphe la justice.

Les premiers éléments de l’évaluation révèlent cependant, l’accord de la liberté provisoire au sujet chinois sus indiqué par le Tribunal de Grande instance de Mbandaka. « C’est sur une demande des avocats du prévenu, qu’elle a été assortie mais cela avec des conditions notamment l’interdiction de quitter la ville de Mbandaka et de se retrouver au port et aéroport », indique le communiqué. Continuer la lecture de Forêt : Tentative de corruption pour acquitter le sujet chinois arrêté en flagrance à Ingende

Forêt : Affaire 24 concessions forestières litigieuses, Greenpeace Afrique n’a pas la bonne information

Greenpeace Afrique n’a pas la bonne information sur les 24 concessions forestières évoquées dans son rapport publié en début de semaine. Dans une déclaration faite ce jeudi 04 avril, à Kinshasa, le Ministère de l’Environnement et Développement durable, par l’entremise de son secrétaire général a tenu à éclairer l’opinion sur la situation actuelle des concessions sus évoquées.

Du bois coupé et abandonné dans la réserve de biosphère de Luki. (Crédit photo, Philippe Nzita – CNCEIB)

« Le rapport de cette Ong a tablé sur la validation des plans d’aménagements au 31 décembre plutôt que sur le dépôt. Nous tenons à préciser que la date buttoir concerne le dépôt et non la validation. Le rapport publié par Greenpeace ne reflète pas la réalité et accuse à tort le gouvernement de la République », a déclaré le directeur en charge des forêts, José Ilanga. Continuer la lecture de Forêt : Affaire 24 concessions forestières litigieuses, Greenpeace Afrique n’a pas la bonne information

Tourisme : Kahuzi-Biega déclaré 3ème meilleure destination touristique en Afrique pour l’année 2019

Le parc National de Kahuzi-Biega à l’est de la République démocratique du Congo a été déclaré 3ème meilleure destination touristique en Afrique pour l’année 2019. À cet effet un prix consacrant les efforts de ce parc à attirer les touristes a  été remis à son gestionnaire, lors d’une cérémonie de remise organisée récemment en Allemagne par  le Salon de Berlin.

« C’est un prix qui donne une grande reconnaissance et encourage les efforts fournis par le gestionnaire, les agents, les pisteurs, les écogardes, les localisateurs, bref, une marque de reconnaissance pour un travail qui présente ses fruits », a déclaré le gestionnaires du site, De Dieu Bya Ombe.

Kahuzi Biega vient en troisième position après  l’île de Félicité de Seychelles, et le parc de Tchumbi en Tanzanie, tous classés dans le top100 de meilleures destinations au monde.

« Ils [Ndlr : les organisateurs] ont mis en place des critères qu’ils  ne nous ont pas communiqué. C’est un travail qui se fait à huis clos au niveau mondial, et ensuite, ils réunissent tous les éléments pour arriver à décider qui sont les meilleurs et qui ne les sont pas », a précisé le gestionnaire. Continuer la lecture de Tourisme : Kahuzi-Biega déclaré 3ème meilleure destination touristique en Afrique pour l’année 2019

Forêt : Des détournements en cascade au Fonds Forestiers National (FFN)

758.000,00, dont une partie issue de la vente du bois rouge saisi par le Gouvernement de la République, et plusieurs dizaines de milliers de dollars, payés par les assujettis au titre de la taxe de déboisement, ont été détournée dans la même province du Katanga. Tandis que qu’à Kinshasa, l’on note le détournement des recettes mobilisées par les agents taxateurs au profit d’un chef d’Antenne qui aurait instauré un réseau mafieux pour être mieux servi et effacer toutes les traces des assujettis en procédant par la taxation sans note de débit. C’est l’essentiel du rapport d’audit interne réalisé par la Coordination des Syndicats des Services d’Assiette, Cossa en sigle, repris dans un communiqué dont copie est parvenue à Environews RDC.

Détournement à Kinshasa

A en croire ce communiqué, dans sa lettre du 22 décembre 2018 sur le coulage des recettes budgétaires de l’Etat dans le secteur du Ministère de l’Environnement et Développement Durable, audit confirme que le responsable de l’Antenne FFN de Kinshasa est auteure du détournement des deniers publics.

Par ses méthodes, plusieurs milliers de dollars sont évadés du système de canalisation des recettes pour servir les intérêts de certains individus.
« Il s’agit là bien des cas de détournement des recettes de l’Etat qui ne doivent pas restés impunis en RDC où la reconstitution d’un Etat de droit passe avant toute autre chose », indique ce communiqué. Continuer la lecture de Forêt : Des détournements en cascade au Fonds Forestiers National (FFN)

Agriculture : Bukanga Lonzo, Africom Commodities reclame 20 millions des USD à la RDC

Le parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, situé à près de 300 km à l’est de Kinshasa, a été conçu comme un moyen de stimuler la production alimentaire mécanisée en République démocratique du Congo. Mais à présent, le parc est en ruine et un nouveau rapport de l’Oakland Institute indique que des membres de la communauté ont été induits en erreur et maltraités lors de sa construction. Africom Commodities, le principal investisseur dans le parc, réclame actuellement près de 20 millions de dollars de dommages et intérêts au gouvernement congolais pour non-paiement des dépenses engagées dans le parc.

Quand le 5 mars 2015, Joseph Kabila, alors président de la République démocratique du Congo, s’est hissé dans un tracteur pour fêter la première récolte du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, c’était censé être un moment triomphant. Un peu moins de 300 kilomètres à l’est de la capitale Kinshasa, le parc avait été présenté comme une solution de pointe pour remédier aux pénuries alimentaires en RDC. Continuer la lecture de Agriculture : Bukanga Lonzo, Africom Commodities reclame 20 millions des USD à la RDC

Conservation : Un garde de parc tué par un hippopotame dans les Virunga

Un garde du  parc national des Virunga a succombé de ses blessures de suite d’une attaque par un hippopotame dans le secteur Centre de ce parc, où il exerçait depuis un moment.  L’annonce du décès de ce vaillant garde de parc a été faite ce mercredi 03 avril par la Fondation Virunga.

Le drame s’est produit le 29 mars, lorsque l’écogarde Hakizimana Sinamenye Chadrack a été attaqué et blessé rudement par un hippopotame près de la rivière. «  Il a été rapidement évacué par un avion du parc pour se rendre à Goma, pour un traitement médical d’urgence, mais a succombé tragiquement à ses blessures dans la nuit du 02 avril », indique le communiqué du Parc. Continuer la lecture de Conservation : Un garde de parc tué par un hippopotame dans les Virunga

Forêt : Greenpeace Afrique exige la restitution à l’Etat de 24 concessions forestières frappées d’illégalité

Greenpeace Afrique, a tenu un point de presse sur l’exploitation forestière industrielle en RDC, au cours de cette rencontre avec les médias, l’Ong internationale a exigé que soient restituées immédiatement à l’Etat congolais, 24 concessions considérées à ce jours comme nulles et non avenues.

Selon cette organisation, les concessions sur lesquelles les exploitants n’ont pas obtenu l’approbation de leur plan d’aménagement dans les délais légaux ou pour lesquelles ils n’ont pas déposé leur plan d’aménagement, doivent être restituées à l’Etat. Et d’ajouter que la majorité des titres concernés sont largement ou totalement inactifs pendant plusieurs années. Continuer la lecture de Forêt : Greenpeace Afrique exige la restitution à l’Etat de 24 concessions forestières frappées d’illégalité

Forêt : Greenpeace Afrique charge la Norvège et la France dans l’exploitation illégale des forêts en RDC

Greenpeace Afrique a chargé la Norvège principale donatrice  du Fonds CAFI (Initiative pour la forêt de l’Afrique Centrale) et la France de s’être rendues complices de la violation de l’état de droit dans le secteur forestier et de l’exploitation illégale des forêts congolaises. Ces allégations ont été rendue publiques et présentées à la presse ce mardi 02 avril, à Kinshasa.

« Le retour dans le domaine privé de l’Etat, à compter du 1er janvier 2019, de toutes les concessions sans plan de gestion, a été défini comme un jalon de l’accord de 2016 entre la RDC et l’Initiative pour la Forêt de l’Afrique Centrale (CAFI). En acceptant  une prolongation du délai, le CAFI a toléré  l’exploitation forestière illégale et a contribué à miner davantage l’état de droit en RDC », explique le communiqué de Greenpeace, dont copie est parvenue à Environews. Continuer la lecture de Forêt : Greenpeace Afrique charge la Norvège et la France dans l’exploitation illégale des forêts en RDC

Climat : Earth Hour célébrée à Goma par le WWF et ses partenaires

Earth Hour (heure de la terre)  ou 60 minutes pour penser à l’avenir de la terre, célébrée à Goma ce  30 mars 2019 à Goma  et  à l’international. Cette journée a été organisée par le WWF  en marge de la journée internationale de la forêt célébrée le  21 mars de chaque année. Des cyclistes, patineurs et des scouts ont planté  des arbres et ramassé des déchets en plastiques sur  le long des artères afin de rendre l’environnement plus sain. Leur choix a été justifié par le fait qu’ils jouent aux sports non polluant. Plus 12 millions d’arbres ont déjà été plantés au Nord-Kivu par le WWF.

?

«  C’est une spéciale journée  pour l’environnement et pour la planète, une journée de prise de conscience. Elle  appelle  à  chacun de se rappeler de sa propre planète, son propre environnement  pour mieux le protéger » déclare le ministre provincial  de l’environnement, Olivier Kamunzinzi et de continuer  que,  ça témoigne un engagement de chacun de nous, à préserver la durabilité de la planète  terre. Cela à travers plusieurs activités notamment les sports en vélo, les patineurs. Une heure de temps, interpellatrice pour toute  la communauté mondiale  et particulièrement la province du Nord-Kivu. Ce temps pris pour que la population du Nord-Kivu soit mobilisée pour  repenser à l’avenir  meilleur de notre environnement.

Préserver l’environnement, l’affaire de tous

Le ministre provincial Olivier Kamunzinzi soutient que,  ces soixante minutes  seront pour sa province, une  interpellation  car tout le monde devrait agir de manière responsable les impacts  négatifs sur le plan de l’environnement , réduire l’utilisation  et la consommation abusive  des ressources  naturelles , réduire les émissions  de gaz à effet de serre ». Pour  ce responsable, conduire sa voiture participe  à la dégradation  de l’air  et de l’environnement , c’est pourquoi  les cyclistes et les patineurs  ont été conviés  à cette activité  car, ils utilisent  les moyens de déplacement  qui ne polluent  pas l’environnement.  Ainsi, il a profité de l’occasion de cette journée d’interdire  l’utilisation  des emballages  à plastiques dans tous les marchés  de la province du Nord-Kivu.

Le WWF a martelé dans le même sens

D’un même son de cloche, la Directrice  de programme chez WWF  à  Goma /RDC , madame Razafy  Fara Lala soutient que , la loi sur la conservation de la nature interdit  l’utilisation des sachets en plastique,  dont l’arsenal juridique  congolais en est très éloquent quant à ce : « c’est une journée où cette province du Nord-Kivu s’engage une fois de plus à aller de l’avant dans la  réduction de l’utilisation  des emballages  non biodégradables  ayant  d’impacts négatifs sur le  climat et ces activités dont la plantation des arbres et le ramassage des sachets en plastique sur les routes de Goma »déclare-t-elle.  La loi interdisant l’usage  des sachets en plastique,  dont l’arsenal juridique  congolais en est très éloquent : « c’est une journée où cette province du Nord-Kivu s’engage une fois de plus à aller de l’avant dans les réductions sur les impacts négatifs de climat et ces activités dont la plantation des arbres et le ramassage des sachets  par les scouts, les cyclistes et les patineurs et des partenaires  de conservation  de la ville de Goma » insiste-t-elle.  Earth , c’est une journée  dédiée pour la terre , une heure  pour  symboliser  l’engagement  de l’humanité dans la sensibilisation de masse  à réduire  la consommation énergétique  en éteignant  la lumière  pendant une  heure à partir  de 20h30 à 21 h30.  Elle a souligné que  pour l’an 2019, le WWF RDC a décidé  de célébré cette journée  d’une heure de la terre à partir de Goma, et non ailleurs  dans d’autres provinces  de la RDC, qui constitue un privilège exceptionnel  pour notre province.

WWF, un réseau important

Il faut dire que, le WWF  est une organisation  de conservation  de la nature indépendante. Il est  la plus respectueuse au monde. Elle a son sein 5 millions de sympathisants  et un réseau  mondial actif  dans plus de 100 pays. Cette ONG a pour mission  de mettre fin  à la dégradation  de l’environnement  naturel de la planète  et de construire un avenir  dans lequel l’homme vivra en harmonie avec  la nature, en préservant la diversité biologique de la planète. Elle utilise ainsi durablement  des ressources naturelles renouvelables et promet  la réduction  de la pollution  et du  gaspillage dans la consommation. Le WWF a planté 12 milles hectares d’arbres  au Nord-Kivu soit  12 millions d’arbres  plantés uniquement en province du Nord-Kivu pour conserver l’environnement et la biodiversité.

Avec Emergence plus/Norbert Mwindulwa

Lire l’article ici http://www.emergenceplus-rdc.com/rdc-nord-kivu-earth-hour-a-ete-celebree-a-goma-par-le-wwf-et-ses-partenaires/