Tous les articles par environews

Conservation : Flory Botamba Essombo tire sa révérence

C’est un grand acteur de la conservation de la biodiversité, spécialiste des questions climatiques et cadre à l’ONG internationale WWF (Fonds mondial pour la Nature ), qui vient de tirer sa révérence, dans la soirée de ce dimanche 29 décembre, à la Clinique Ngaliema, à Kinshasa de suite d’une maladie.  La nouvelle de la mort de Flory Boatamba, laisse sans mot ses collègues et proches qui ne s’attendaient nullement pas à cette annonce, surtout en ce moment de fin d’année.

Connu pour sa simplicité, son esprit d’ouverture, et surtout sa parfaite maitrise des questions de l’environnement, Flory Botamba a fait carrière dans ce domaine, où il est l’un des pionniers des activistes  de la première ère en République démocratique du Congo. « Quelle perte de ce frère et collègue de la société civile environnementale congolaise, paix à son âme », s’est ému Joseph Bobia, membre de la société civile environnementale.

Comme Joseph Bobia, plusieurs autres personnes mises au courant de cette nouvelle n’ont pas manqué d’exprimer leur stupéfaction. Les circonstances de sa mort ne sont pas encore élucidées. En 2015, Flory Botamba avait  frôlé un AVC, témoignent ses proches. Aussitôt, après cet accident, il avait repris  le cours de sa vie normal. En attendant le deuil se tient dans son domicile situé à Kinshasa, dans la commune de Barumbu.

Alfred NTUMBA

Agriculture : La FAO et l’AUDA-NEPAD pour une mise en œuvre parfaite de la déclaration, de Malabo

La FAO et l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD), ont organisé récemment à Johannesburg (RSA), une consultation de trois jours sur les instruments de mise en œuvre des politiques intelligentes pour soutenir la mise en œuvre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Cette rencontre avait  réunis des fonctionnaires, les membres de la société civile, le secteur privé, et les partenaires techniques.

Les participants à ces assises ont discuté  de quelle façon les instruments de mise en œuvre des politiques pourraient aider les pays et les régions à planifier et à mettre en œuvre des PNIA (Plans nationaux d’investissement agricole) et des PRIA (Plans régionaux d’investissement agricole), dans le cadre de la domestication du processus de la Déclaration de Malabo.

Pour sa  part, Winston Makabanyane, du ministère de l’Agriculture de la RSA, s’est appesanti sur  l’historique du processus du PDDAA qui a commencé en 2003, affirmant qu’il a contribué à placer l’agriculture au premier plan du programme de développement du continent. Continuer la lecture de Agriculture : La FAO et l’AUDA-NEPAD pour une mise en œuvre parfaite de la déclaration, de Malabo

Education environnementale : L’ISMD veut apporter des solutions aux problèmes environnementaux en RDC

Afin de proposer une formation répondant aux besoins de meilleures qualifications du personnel du secteur de l’environnement et du développement durable en RDC, l’Institut Supérieur de Management et de Développement Durable (ISMD) a ouvert ses portes, pour proposer une formation adéquate aux étudiants de la capitale congolaise, en général et ceux de la commune de la N’Sele en particulier.  L’Institut veut offrir aux  étudiants de ce milieu un terrain d’expérimentation d’excellence pour leur parcours universitaire.

« Sans l’environnement équitable, on ne sait pas vivre. Il est temps que nos enfants s’approprient des questions et techniques environnementales. Question de les préparer à prendre notre relève, à continuer à conserver la nature. Cet Institut attend travailler pour que les étudiants congolais et les futurs dirigeants du pays s’approprient aussi les 169 cibles des 17 ODD (Objectifs du Développement Durable) ». Arapporté le président du Conseil d’Administration de l’ISMD, Alphonse Baya Kitima.

Dans un contexte où les problèmes liés aux effets néfastes du changement climatique se font ressentir de façon recrudescente, il est  plus qu’opportun qu’un institut à envergure nationale formalise un cadre de préparation de la nouvelle génération qui se préoccupera des questions de l’environnement.

«  Nous avons recruté, d’après le profil, des professeurs venus des toutes les 26 provinces. Ces professeurs sélectionnés bien qu’ils soient suffisamment outillés sur les questions environnementales sont passés par un moment de recyclage, de mise à niveau et de mis à jour »,a déclaré Docteur Yamba Yamba, membre de l’équipe de recrutement des professeurs,. Continuer la lecture de Education environnementale : L’ISMD veut apporter des solutions aux problèmes environnementaux en RDC

Environnement : Fin des travaux du forum sur les forêts, la transhumance et le transfèrement des eaux de la RDC

Le forum sur les forêts, la transhumance et le transfèrement des eaux du fleuve Congo vers le lac Tchad a baissé ses rideaux le 20 décembre dernier à Kinshasa, cela à la grande satisfaction des organisateurs ainsi que de  tous les participants. Lancé lundi 16 décembre  par le conseiller du chef de l’Etat en matière de l’environnement, ce forum organisé par le Réseau des ressources naturelles (RRN) a été un cadre de discussions et de partage d’informations et des connaissances sur  la transhumance, de la délinquance forestière et du transfèrement des eaux de la RDC vers le Tchad, des questions qui  non seulement alimentent sans cesse le débat, mais qui divisent aussi  l’opinion tant nationale qu’internationale, à l’instar de la présence de peuple  Mbororo en RDC.

« Je suis satisfait de la clôture de ces travaux car, notre objectif qui était celui de sensibiliser des autorités, des acteurs de la société civile a été atteint. Des thématiques abordées dans ce forum ont permis de comprendre que nos ressources sont menacées, et nous devons réfléchir et être derrière nos autorités pour des actions concrètes » s’est félicité Jean Marie Nkanda, coordonnateur de RRN.

Ce forum qui a débouché sur des recommandations et une feuille de route a été une tribune importante sur laquelle se sont succédés plusieurs experts, chacun selon sa spécialité, afin d’éclairer la lanterne sur ces  problèmes qui entretiennent la controverse.

Au final, les participants ont avoué avoir été suffisamment informés, et se sont résolus à poursuivre ces réflexions afin d’apporter tant soit leurs propositions des solutions  à tous ces problèmes. Continuer la lecture de Environnement : Fin des travaux du forum sur les forêts, la transhumance et le transfèrement des eaux de la RDC

Conservation : Une plainte contre Béatrice Hôtel pour vente de la viande de Chimpanzé

Comme une trainée de fumée dans l’air, l’odeur du plat d’un bébé chimpanzé fumé a franchis les portillons du Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe. La plainte contre le propriétaire du complexe Béatrice Hôtel a été déposée ce jeudi 19 décembre, par l’Ong Conserv Congo. Cette organisation reproche à André Kadima d’avoir mis sur la carte de menu de son restaurant, le plat de la viande d’une espèce totalement protégée en République démocratique du Congo.

« En effet, la journée du mercredi 18 décembre a été très riche en évènement par la circulation sur les réseaux sociaux de la photographie de la carte de menu du restaurant Béatrice Hôtel, sur laquelle on pouvait lire parmi les plats proposés sur commande avant 24h, bébé chimpanzé fumé : 35 $ », peut-on lire dans cette plainte.

Selon la partie civile, le recoupement des informations fait auprès des différents clients qui fréquentent souvent ce complexe hôtelier situé en face de la gare centre dans la commune de la Gombe, a confirmé la vente de cette viande dans le restaurant de Béatrice Hôtel. Continuer la lecture de Conservation : Une plainte contre Béatrice Hôtel pour vente de la viande de Chimpanzé

Foret : Foresterie communautaire, les recommandations pertinentes de la 7ème édition de la table ronde multi acteurs nationale

La 7èmeédition de la Table ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire a vécu. Cette édition a été marqué par de recommandations pertinentes notamment, le recourt à l’expérience de l’UNESCO sur le technique de la sensibilisation, communication et information afin d’assurer le renforcement de capacité des experts étatique locaux et accompagnateur, ainsi que la traduction en langue nationale du guide méthodologique du plan simple de gestion.

« Cette 7èmeédition est une édition spéciale de par son focus, à travers les réflexions des participants, à travers les exposés qui ont été présentés ici, on a vu qu’il y a beaucoup de synergies qui peuvent être développées entre ce processus de foresterie communautaire, qui concerne les communautés locales et la réforme de l’aménagement du territoire qui se fixe l’objectif d’affecter l’espace à certains usages », a déclaré Théophile Gâta, directeur exécutif CAGDFT.

Bien que les efforts considérables soient fournis dans le secteur de la foresterie communautaire en RDC, la bonne réussite de ce processus réside dans le respect des procédures à suivre et des textes réglementaires qui régissent ce secteur. Continuer la lecture de Foret : Foresterie communautaire, les recommandations pertinentes de la 7ème édition de la table ronde multi acteurs nationale

Assainissement : AFRIGRES invite le gouvernement congolais à ratifier l’amendement de Bâle

La République démocratique du Congo a été exhortée à entamer le processus de ratification de l’amendement de la Convention de  Bâle sur l’interdiction d’importation et l’exportation des déchets dangereux des pays développés vers les pays en développement. L’invitation a été lancée au gouvernement de  la RDC par African Green society (AFRIGRES) et ses partenaires, lors d’un atelier organisé ce mardi 17 décembre, à Kinshasa.

L’objectif de cette rencontre était d’informer les organisations de la société civile ainsi que les institutions publiques en charge de la gestion de déchets sur la nuisance des déchets électroniques en provenance l’Europe. Ces déchets appelés communément « bilokos » en lingala, seraient à la base de plusieurs effets néfaste sur la santé humaine et l’environnement.

« L’Amendement sur l’interdiction est le principal repère juridique au monde pour la justice environnement mondiale. Il légifère audacieusement contre la libre-échange des coûts et des dommages environnementaux », a déclaré Jim Puckett, expert en déchets dangereux. Continuer la lecture de Assainissement : AFRIGRES invite le gouvernement congolais à ratifier l’amendement de Bâle

Foret : La CAFI satisfaite de ses investissements dans le secteur forêt en RDC

Après une vérification indépendante des avancées en rapport avec la signature en 2016, d’une lettre d’intention avec le gouvernement congolais, l’Initiative pour les Forêts d’Afrique centrale (CAFI) se dit satisfaite de ses investissements dans le programme de gestion durable des forêts en RDC, a annoncée Hilde Dahl, représentante Forêt/Norvège en RDC, au micro d’Environews RDC.

Hilde Dahl, représentante Forêt/Norvège en RDC.

« Nous avons remarqués quelques avancées significatives.  La mise en place d’un  système national de surveillance de forêts  qui travaille avec le ministère de l’environnement et développement durable (MEDD) et  la politique foncière, ont délivrés de très bons résultats. Ce partenariat a permis un échange multi sectoriel qui n’existait pas par le passé». A-t-elle déclarée.

Au travers l’initiative du comité de pilotage du Fonds National pour la Réduction des émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forets (FONAREDD), une somme de 16 millions de dollars américains vient d’être débloqué afin de soutenir la RDC, à travers son ministère de l’Environnement. Ce financement devra aider notamment à l’élaboration d’une politique forestière ainsi qu’un code forestier, mais également la mise en place d’une revue de la légalité des titres forestiers. A en croire Hilde Dahl, 12 millions de dollars seront décaissé par la CAFI et 4 millions par l’Agence française de développement (AFD).  ce qui fera un total de 16 millions de dollars. Continuer la lecture de Foret : La CAFI satisfaite de ses investissements dans le secteur forêt en RDC

Foret : 7ème édition de la Table ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire en RDC

Le Centre d’Appui à la gestion durable des forêts tropicales (CAGDFT), a lancé ce lundi 16 décembre, les travaux de la 7èmeTable ronde multi acteurs nationale sur la Foresterie communautaire en République démocratique du Congo. A la différence de six éditions précédentes, la septième édition dont les travaux seront clôturés le mardi 17 décembre, attend adresser clairement les questions de synergies d’actions potentielles entre la Foresterie Communautaire, et les différents processus de réformes en cours. 

Ces actions permettront à la Foresterie communautaire de garantir l’implication effective des Communautés locales et peuples Autochtones dans l’atténuation du changement climatique, et servir de pilier pour mieux construire sur le terrain le processus REDD+, l’aménagement du territoire, et la réforme foncière.

« Les instruments juridiques prescrits implémentent la foresterie communautaire. Ils se fixent pour objectif, de réduire la pauvreté en milieu rural et la participation effective des Communautés locales et Peuples autochtones à la gestion durable des ressources forestières en vue de leur développement sociaux économiques », a déclaré José Ilanga, secrétaire générale a.i. au MEDD. Continuer la lecture de Foret : 7ème édition de la Table ronde multi acteurs nationale sur la foresterie communautaire en RDC

Forêt : La délinquance forestière et la préservation des zones humides en RDC au cœur des échanges

Les forêts de la République démocratique du Congo, sont depuis ce 16 décembre, au cœur d’un forum qui s’est ouvert à Kinshasa. Organisé par le Réseau des Ressources Naturelles (RRN). Ce forum sur les forêts de la RDC représente un cadre propice des discussions qui permettra aux différents acteurs de ce secteur, à contribuer aux efforts d’amélioration de la gouvernance forestière afin d’assurer une gestion durables des forêts congolaises.

«  Pour moi, ce  forum arrive au moment opportun dans la mesure où  les forêts congolaises constituent un capital d’intérêt local, national et international. Le chef de l’Etat n’a jamais cessé de dire que, la préservation de nos forêts doit s’accompagner de la création des richesses qui permet le développement du Congo », s’est félicité Dieudonné Musibono, conseiller du chef de l’Etat en matière de l’environnement. « Nous devons réfléchir intelligemment sur comment créer les richesses réelles à partir de nos forêts ».

Depuis le lancement du processus de la réforme du secteur forestier par le RRN et ses partenaires, l’on constate que beaucoup d’efforts sont fournis, mais il y a encore des problèmes qui nécessitent des réflexions approfondies. C’est ainsi que ce forum entend  aborder des questions qui divisent les différents acteurs notamment  la société civile, les communautés, l’administration et les exploitants. Continuer la lecture de Forêt : La délinquance forestière et la préservation des zones humides en RDC au cœur des échanges