Archives de catégorie : Conservation

Conservation: MOOC, des cours en lignes pour enrichir les connaissances en matière de conservation

C’est dans le souci de former plusieurs congolais en gestion des aires protégées et en développement durable que  l’union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en partenariat avec l’association des naturalistes du Congo ont renforcé les capacités des étudiants œuvrant dans le domaine environnemental et des agents des services provinciaux du secteur forestier, environnemental, de conservation et de gestion durable de la biodiversité, ce lundi 17 février.

 Au cours de cette formation organisée à Kinshasa, les deux structures ont instruit les passionnées de l’environnement sur l’existence d’un programme des cours en lignes ouvert à tous (MOOC) avant de les inviter à s’inscrire au programme.

Au sein de l’UICN, le programme sur les aires protégées d’Afrique et conservation (PAPACO), vise à améliorer la gestion et la gouvernance des aires protégées et à augmenter leurs impacts positifs en terme de conservation ainsi qu’à renforcer les compétences des gestionnaires d’aires protégées et des passionnés de l’environnement et leurs partenaires au travers de programmes de formation régionaux ou locaux sur la gestion et la gouvernance des parcs et des réserves.

« Par rapport  à cette activité qu’on vient de lancer, il s’agit des cours en ligne sans faire un déplacement à partir de chez soi. Nous nous présentons auprès de vous comme un cadre  qui vient faciliter les congolais qui ont toujours rêvé faire une formation sur la gestion, la conservation et la protection des aires protégées », a déclaré par Junior MUBENGA KANKONDE, secrétaire exécutif de l’ANACO (association naturaliste du Congo/ASBL. Nous allons nous mettre à votre disposition pour une assistance gratuite sur ces enseignements de portée internationale.  Nous avons recueilli les jeunes apprenants qui se sont inscrits sur la plate-forme pour suivre les cours en ligne, nous en appelons encore d’autres», a-t-il lancé. Continuer la lecture de Conservation: MOOC, des cours en lignes pour enrichir les connaissances en matière de conservation

Foncier : Mobilisation pour la protection des defenseurs des droits fonciers en RDC, cas de Jonathan Katembo Sikuli à vitshumbi

Cet article a été commandé par UEFA, et ne représente pas le point de vue d’Environews RDC.

 Mr KATEMBO SIKULI Jonathan est membre de la communauté Nande résidant à Vitshumbi , une des communautés riveraines du Parc de virunga dans le territoire de Rutshuru.  Pécheur et fils d’un pêcheur au lac Edouard convertit enanimateurs de terrains d’une organisation du Réseau CREF., afin d’amener les communautés locales à parler pour elles même de leur cause et comprendre les dangers sur leur écosystème. Les communautés locales revendiquent la protection de leurs moyens de subsistance et des activités sur le lac Edouard.

En 2018, le Réseau CREF  avait appris que le Gouvernement  congolais encouragerait  un projet  de désaffection  d’une partie des Parcs Nationaux des Virunga et de la Salonga  couvrant les blocs pétrolier IV, V et II, tous sites du Patrimoine Mondial de l’UNESCO et sites RAMSAR. Une pétition avait été lancée pour que le gouvernement congolais abandonne ce projet d’exploitation du pétrole aux impacts environnementaux très nuisibles pour le lac et les activités agricoles et qui entrainait un accaparement des terres des communautés Continuer la lecture de Foncier : Mobilisation pour la protection des defenseurs des droits fonciers en RDC, cas de Jonathan Katembo Sikuli à vitshumbi

Conservation : 35 agents de l’Etat formés sur la criminalité faunique à Kisangani

En République Démocratique du Congo, la criminalité faunique reste l’un des fléaux qui déciment la méga biodiversité, malgré le caractère dissuasif des dispositions légales. Chaque année le pays fait face à un taux croissant des crimes contre les espèces de faune et de flore qui parfois passent sous silence total. Cette situation est souvent justifiée par la non maitrise des instruments juridiques nationaux et internationaux qui régissent ce secteur.

Pour relever ce défis, AWF (African Wildlife Foundation), en collaboration avec l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) ont formé 35 agents de l’Etat sur le renforcement de la gestion des affaires relatives à la faune sauvage par des interventions judiciaires et la standardisation des enquêtes et des poursuites, du 21 au 23 janvier 2020 à Kisangani.

« Cette formation fait suite à une série des formations organisées à Kinshasa. Elles visent à lutter au moyen de l’application effective de la loi contre la criminalité faunique en RDC, et particulièrement dans la Tshopo, considérée comme l’un des théâtres de la criminalité faunique », a fait savoir Maitre Jo Kassongo, chargé de l’application de la loi faunique à AWF. Continuer la lecture de Conservation : 35 agents de l’Etat formés sur la criminalité faunique à Kisangani

Forum-FONAREDD : L’amincissement de moyens financiers cause du tort aux activités de terrain (Prof Kibambe)

L’impact des activités de terrain telles qu’initiées souvent dans les différents projets ne semble pas signifiant à cause de l’amincissement de moyens financiers alloués à ceux-ci. Ce constat amer a été dressé lors du panel d’experts organisé à l’occasion du premier forum du Fonds National REDD de la République démocratique du Congo, tenu à Kinshasa, ce jeudi 23 janvier.

Selon le professeur Jean-Paul Kibambe, les gros investissements mobilisés par les bailleurs et leur déclinaison jusqu’au terrain s’aminci au fur et à mesure de la chaine de transmission. Ceci est à la base de la difficulté que rencontrent les acteurs de terrain pour réaliser des activités d’envergure et atteindre réellement les objectifs poursuivis dans l’exécution de leurs projets.

« On constate un problème sur le terrain, à partir duquel on établit un programme. Et, il y’a des financements qui sont obtenus. Mais lorsqu’il faut agir sur le terrain parfois, on fait face à une situation telle que le financement est amaigri au fur des processus de différents intermédiaires », a indiqué Jean-Paul Kibambe, directeur pays de WCS. Continuer la lecture de Forum-FONAREDD : L’amincissement de moyens financiers cause du tort aux activités de terrain (Prof Kibambe)

Conservation : Pacification à l’Est de la RDC, SPED met un accent sur la sécurisation des Virunga

La protection du Parc national des Virunga, gage de la sécurisation de la province du Nord-Kivu a fait l’objet d’une lettre adressée au gouverneur de la province du nord Kivu par la Synergie des écologistes pour la paix et le développement (SPED).  Dans cette correspondance dont Environews s’est procurée une copie, les membres de la synergie en collaboration avec  la société civile environnementale de cette même province veulent partager une réflexion avec  le gouverneur du Nord-Kivu, sur la sécurisation du parc national de Virunga.

« Cette aire protégée, site du patrimoine mondial de l’humanité dont la notoriété n’est plus à démontrer, joue un rôle non seulement écologique inestimable pour la biosphère mais aussi socio-écologique tant pour la province que pour les communautés riveraines », peut-on lire dans ce document.

A en croire ces activistes, ses écosystèmes forestiers et son réseau hydrographique dans le bassin du Nil  contribuent à la lutte contre le réchauffement climatique et que, la vie socio-économique des riverains en dépend, à travers les pêcheries sur le lac Edouard et avec les projets de production d’hydroélectricité initiés par l’alliance Virunga sur les sites de MATEBE, sur IVINGU, TALIHA.

Au vu des attaques des groupes  armés locaux et étrangers qui font rages dans ce coin du pays. Cette association invite le gouverneur de saisir l’occasion de la présence des FARDC pour taire toutes les tensions de la province. « Nous profitons de ce moment ou notre armée est résolue à en finir une fois pour toute avec les groupes armés pour solliciter auprès de la haute hiérarchie que vous représentez dans notre province son implication particulière dans la protection du parc national des Virunga», ont-il précisé. Continuer la lecture de Conservation : Pacification à l’Est de la RDC, SPED met un accent sur la sécurisation des Virunga

Conservation : Une plainte contre Béatrice Hôtel pour vente de la viande de Chimpanzé

Comme une trainée de fumée dans l’air, l’odeur du plat d’un bébé chimpanzé fumé a franchis les portillons du Tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe. La plainte contre le propriétaire du complexe Béatrice Hôtel a été déposée ce jeudi 19 décembre, par l’Ong Conserv Congo. Cette organisation reproche à André Kadima d’avoir mis sur la carte de menu de son restaurant, le plat de la viande d’une espèce totalement protégée en République démocratique du Congo.

« En effet, la journée du mercredi 18 décembre a été très riche en évènement par la circulation sur les réseaux sociaux de la photographie de la carte de menu du restaurant Béatrice Hôtel, sur laquelle on pouvait lire parmi les plats proposés sur commande avant 24h, bébé chimpanzé fumé : 35 $ », peut-on lire dans cette plainte.

Selon la partie civile, le recoupement des informations fait auprès des différents clients qui fréquentent souvent ce complexe hôtelier situé en face de la gare centre dans la commune de la Gombe, a confirmé la vente de cette viande dans le restaurant de Béatrice Hôtel. Continuer la lecture de Conservation : Une plainte contre Béatrice Hôtel pour vente de la viande de Chimpanzé

Conservation : Un mort de plus dans la Salonga, WWF retire son soutien aux patrouilles

L’histoire remonte du 22 novembre 2019, avec la découverte d’un corps sans vie sur la rivière Loile près du port Ikolo non loin du Parc national de la Salonga, au nord-ouest de la RDC. 8 pécheurs ont été arrêtés en plein parc par les écogardes. Selon des sources concordantes, les écogardes auraient tiré de coup de feu de sommation pour dissuader ces pécheurs accusés de violer le terrain, et l’un d’eux aurait fuit et retrouvé mort par la suite.  

Un bonobo dans le Parc national de la Salonga. (Crédit photo, LuiKotae-T.Nicolon)

Joint au téléphone, le directeur de ce parc, Pierre Kafando confirme l’arrestations des pécheurs dans le parc, mais exclu toute confrontation ou un quelconque coup de balle sur le pécheur retrouvé mort.

« On a trouvé quelqu’un mort dans la rivière à la limite du parc. Là où les pécheurs avaient été arrêté c’est à l’intérieur du parc, à une quinzaine de kilomètres de la limite du parc. Et quelqu’un s’il était touché, il ne peut atteindre là-bas », a-t-il affirmé.

Une version de faits confirmée par l’Administrateur du territoire de Monkoto, Monsieur Gwasetebi, qui a envoyé un Officier de police judiciaire. « Je ne peux pas confirmer cela, parce que je n’étais pas sur le terrain. J’avais dépêché un OPJ. Nous attendons la confrontation des écogardes avec les membres de la famille du défunt », a-t-il déclaré. Continuer la lecture de Conservation : Un mort de plus dans la Salonga, WWF retire son soutien aux patrouilles

Conservation : Carly Nzanzu annule un arrêté violant l’intégrité du Parc des Virunga

Sur instruction du ministre national de l’Environnement, Claude Nyamugabo, le gouverneur de la province du Nord Kivu, Carly Nzanzu  a annulé un arrêté pris en mai 2019, portant attribution d’une concession foncière dans le parc national des Virunga, au  profit de certains services publics de la province.

L’arrêté n°01/256/CAB/GP-NK/2019 du 07 mai pris par son prédécesseur, avait attribué aux tierces, un espace de terre estimé à 40 hectares situé à Nzulo et relevant du parc des Virunga, plus précisément dans le territoire de Masisi.

Comme Virunga, plusieurs aires protégées de la République démocratique du Congo sont victimes de spoliation à grande échelle. C’est le cas du parc de la N’sele dont une grande partie a été attribuée illégalement à des personnalités civiles et militaires de l’ancien régime.

Alfred NTUMBA

Conservation : La diminution des éléphants a freiné dans certaines aires protèges de la RDC

Depuis maintenant deux ans, la diminution des populations des éléphants dans certaines airées protégées de la République démocratique du Congo a freiné. Dans les parcs nationaux de la Garamba, Virunga et Salonga, qui jadis étaient considérés comme le bastion des braconniers, le massacre des éléphants connaît une diminution grâce aux efforts des différents bailleurs de fonds qui interviennent techniquement et financièrement dans ces parcs.

Les elphants dans le Parc national de la Garamba en RDC.

Bien que la situation semble s’améliorer, les menaces restent tout de même permanentes, comme le souligne l’alerte lancée récemment par le Fonds mondial pour l’environnement (WWF).

« La situation est très préoccupante pas seulement pour l’éléphant. Nombreux animaux sauvages sont gravement menacés par le braconnage généralisé », a déclaré Arnauld Jacques de Dixmude, chef de section Environnement et Agriculture à la Délégation de l’UE à Kinshasa. « Je veux croire que dans 2O ans l’espèce n’aura pas complètement disparu, dans les meilleurs de cas, elle subsistera dans quelques sanctuaires jalousement protégés, si la tendance actuelle n’est pas renversée ».

La question de la conservation de la biodiversité reste un enjeu crucial pour l’’Union européenne.  A travers le Fonds européen de Développement, cette institution intervient financièrement en Afrique Centrale et plus particulièrement en République démocratique du Congo. Continuer la lecture de Conservation : La diminution des éléphants a freiné dans certaines aires protèges de la RDC

Environnement : Claude Nyamugabo, nouveau locataire du ministère de l’Environnement de la RDC

L’ancien gouverneur de la Province du Sud Kivu a été nommé ministre de l’Environnement au sein du premier gouvernement de l’alternance de Félix Tshisekedi. Claude Nyamugabo, remplace le très controversé Amy Ambatobe Nyogolo à la tête de ce ministère. Il  devient donc le énième ministre à présider à la destinée de ce ministère depuis sa création en 1974.

Claude Nyamugabo, nouveau ministre de l’Environnement de la la RDC.

Claude Nyamugabo et Jeanne Ilunga Zaina, respectivement ministre et vice-ministre de l’environnement, auront la lourde tâche de matérialiser la vision du Chef de l’Etat qui, visiblement, accorde une importance capitale au secteur de l’environnement victime d’une mauvaise gouvernance instaurée par les différents ministres qui se sont illustrés par des multiples violations du moratoire sur les forêts congolaises, et l’affectation illégales des concessions forestières. Continuer la lecture de Environnement : Claude Nyamugabo, nouveau locataire du ministère de l’Environnement de la RDC