Archives de catégorie : Conservation

Conservation : 15 Kg de viande de Bonobo saisis et 2 trafiquants arrêtés à Kinshasa

L’opération coup de poing a eu lieu à Kinshasa, à, l’issue de laquelle, 7 morceaux de viande de Bonobo, soit 15 Kilogrammes ont été saisis et deux trafiquants arrêtés par la police congolaise. Les trafiquants arrêtés détenaient également une vingtaine de kilos de viande d’éléphant.

« Il s’agit donc d’un réseau des personnes qui ne vendent spécialement que les espèces protégées », renseigne une communication émise à ce sujet.

Les trafiquants ont été auditionnés et le dossier devra être transmis au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Gombe. Ils risquent une peine allant d’un an à dix ans et d’une amende de cinq millions à vingt millions de francs congolais ou de l’une de ces peines seulement, à cause de la détention d’une espèce intégralement protégée, conformément à la loi portant conservation de la nature.

Cette opération a été rendu possible grâce à la collaboration entre la Police Nationale Congolaise, l’ICCN et les autorités judiciaires, avec l’appui financier de

L’USAID et WWF dans le cadre du Projet ALCRIF.

Nelphie MIE

 

Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion

Contrairement à l’information qui a fait le tour du monde via les réseaux sociaux au sujet de la présumée vente  de certaines espèces animales endémiques de la RDC, notamment les Okapis, les Bonobos à deux Zoos chinois, le Ministère de l’Environnement et Développement durable a tenu à fixer l’opinion sur cette supputation amplifiée par une mauvaise interprétation de la correspondance adressée par le Ministre à l’ICCN.

« Aucune action allant dans ce sens n’a jamais été envisagée », renseigne le communiqué du Ministère. « En effet, toute demande d’échange d’espèces régie par [a convention CITES, doit faire l’objet d’une analyse minutieuse par I’Organe technique habilité à statuer sur [a question, à savoir l’’Institut Congolais pour Conservation de [a Nature(ICCN) ». Continuer la lecture de Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion

Conservation : Le transfert des Okapis et Bonobos en Chine, l’ICCN renvoi la balle à la CITES

En réponse à la lettre lui adressée par le Ministre de l’Environnement et développement durable, relative à l’importation de certaines espèces animales aux fins des échanges entre les Zoos chinois (Zoo de Taiyuan et celui de Anji Zhongnan) et l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, le Directeur général de l’ICCN, Cosma Wilungula a renvoyé le requérant à la CITES (Convention sur le Commerce International des Espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction).


« Etant données la vulnérabilité et la sensibilité des spécimens sollicités dont certains en danger critique d’extinction (Gorilla beringe! beringei, Pan paniscus, Pan troglodites, Trichechus senegalensis), sont inscrits à l’Annexe I de la Convention CITES, à l’exception de Okapia johnstoni qui n’est pas inscrit aux Annexes de la CITES mais qui est intégralement protégé en RDC). Nous sommes appelés à respecter les dispositions de la Convention CITES et des lois congolaises y afférentes, disposant que l’exportation ne peut pas se faire à des fins commerciales », peut-on lire dans cette correspondance. Continuer la lecture de Conservation : Le transfert des Okapis et Bonobos en Chine, l’ICCN renvoi la balle à la CITES

Conservation : Une pétition contre le transfert des Okapis et Bonobos de la RDC vers la Chine

La pétition est initiée et signée par Conserv Congo, une ONG congolaise qui milite pour la conservation de la biodiversité et la préservation de l’environnement. Dénommée « Please stop Congolese government from exporting our endemic wildlife to China », cette pétition fait suite à la démande exprimée par les zoos chinoises à la l’endroit de la RDC, mais surtout de a reponse qu’avait réservé le Ministre de l’Environnement et Développement durable, Amy Ambatobe, à cette demande d’échange des plusieurs espèces endémiques de la RDC, notamment les Okapis et les bonobos.

« C’est avec grand choc et déception que Conserv Congo, toute la fraternité de la conservation de la faune en RDC et d’autres citoyens conscients ont appris le plan du ministère de l’Environnement et Développement durable, d’exporter fièrement notre faune endémique en Chine. Nous, Conserv Congo, sommes consternés par cette décision. Notre pays n’est pas à vendre et notre faune non plus!», renseigne un communiqué émis à ce sujet, et dont Environews RDC s’est procuré une copie. Continuer la lecture de Conservation : Une pétition contre le transfert des Okapis et Bonobos de la RDC vers la Chine

Conservation : Un sujet tanzanien arrêté à Kinshasa avec plus de 60 kilos d’ivoire d’éléphant

La nouvelle n’a pas été portée sur la place publique par les autorités de l’ICCN (Institut pour la Conservation de la Nature) qui ont été informées en premier de l’arrestation à l’Aéroport International de N’djili du sieur Oriko Oliford. Ce sujet tanzanien a été intercepté en début du mois de juin par les services intelligents de l’aéroport, pendant qu’il s’apprêtait à traverser les frontières de la RDC avec une cargaison de 62,5 kilogrammes d’ivoire d’éléphants.

Selon notre source, cette cargaison dissimulée dans ses bagages a été vite saisie par les services aéroportuaires, au moment de l’embarquement. L’ivoire saisi a été collectionné en RDC et devrait prendre la route de la Malaisie.

Après l’ouverture du dossier au Parquet Général de Kinshasa Matete, le présumé Oriko Oliford a été transféré à la prison de Makala à Kinshasa. Il devra passer en chambre du Conseil et sera par la suite fixé sur sa comparution devant le Tribunal.

Conforment à la loi sur la conservation de la nature, Oriko risque d’encourir une peine allant de 5 à 10 ans de prison. Il devra payer entre 25 et 100 millions de francs congolais d’amande transactionnelle.

Signalons que le colis saisi n’a pas encore été ouvert pour des raisons d’enquête.

Alfred NTUMBA

Conservation : Le parc de la Garamba brule son stock d’ivoire pour célébrer ses 80 ans d’existence

C’est l’un des plus vieux parcs d’Afrique, le Parc National de la Garamba, situé au Nord de la République démocratique du Congo. Par le passé, il a été considéré comme le rempart des éléphants. Le parc abritait près de 22.000 éléphants et autres pachydermes, dont les rhinocéros blancs du nord qui ont quasi disparus, mais aussi des troupeaux de girafes en voie d’extinction.

Incinération symbolique de l’ivoire dans le Parc national de la Garamba, le mercredi 13 juin 2018, pour célébrer les 80 ans d’existences du parc.

Confronté aux multiples difficultés notamment, celle imposée par le braconniers, ce parc traverse son moment le plus sombre de l’histoire avec la disparition de sa grande faune. Aujourd’hui, la Garamba ne compte plus que 1200 éléphants à peine, et 48 girafes.

Pour lancer un message fort en direction des braconniers, l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature), a procédé à l’incinération d’une quantité de l’ivoire stocké dans ce parc. « Le trafic illégal d’espèces de faune a eu des effets dévastateurs sur notre patrimoine naturel, tant en RDC qu’en Afrique. Non seulement cela appauvrit les paysages, mais cela affecte négativement les millions de personnes qui dépendent de ces zones. Nous sommes plus que jamais engagés dans la lutte contre le braconnage », a déclaré le directeur général de l’ICCN, Cosma Wilungula. Continuer la lecture de Conservation : Le parc de la Garamba brule son stock d’ivoire pour célébrer ses 80 ans d’existence

Conservation : 10 Okapis et 8 bonobos congolais dans le Zoo de Taiyuan en Chine

Quelques espèces animales de la République démocratique du Congo pourront traverser légalement les frontières pour la Chine.  Il s’agit de 6 espèces de Gorille (Gorille beringei bergingei), 8 espèces de Bonobos, 8 espèces de Chimpanzés, 4 espèces de lamantins, et 10 espèces d’okapis. Ces espèces dont certaines sont endémiques à  la RDC pourront finir leur course dans le Zoo de Taiyuan et celui d’Anji Zhongnan en Chine.

Un Okapi dans le Zoo de Berlin en Allemagne.

Répondant à la demande formulée au mois de mai dernier par  Liuminheng, directeur exécutif deTianjin Junheng International Trade Corporation,  au sujet de l’importation de ces espèces, le Ministre de l’Environnement et Développement durable, Amy Ambatobe Nyongolo a annoncé l’arrivée en Chine, d’une équipe d’experts congolais avec pour mission de s’assurer de l’accueil et surtout de la meilleure conservation  de ces différentes espèces dans ces Zoos.

A en croire une source proche du ministère de l’Environnement, en cas d’une quelconque reproduction ex situ de ces espèces, les deux Zoos chinois  s’engagent à remettre certaines espèces issues de  cette multiplication.

Il sied de signaler que cette transaction s’inscrit dans le cadre des échanges entre les Zoos  chinois et l’Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

Alfred NTUMBA

Biodiversité : Le Nord Ubangi s’aligne sur la conservation de la Nature.

La province du Nord Ubangi fait partie de 200 écorégions terrestres prioritaires sur le plan global et est classée parmi les 3 zones prioritaires de la RDC pour la conservation de la diversité biologique. En marge de la journée mondiale de la biodiversité, le ministre en charge de l’Environnement, mines et affaires foncières de la province du Nord-Ubangi, Koyagialo Te Gerengbo Jean Louis a réitéré son engagement d’atteindre 17% du territoire alloué à la conservation de la nature.

A l’en croire, un grand nombre d’espèces non encore découvertes pourront fournir à l’humanité des produits utiles, et que la biodiversité représentait une ressource riche et inexploitée pour des utilisations futures. Continuer la lecture de Biodiversité : Le Nord Ubangi s’aligne sur la conservation de la Nature.

Conservation : Deux pointes d’ivoires saisis à Kinshasa

La police nationale congolaise, Commissariat provinciale de Kinshasa a arrêté deux trafiquants d’ivoires, ce lundi 26 mars, à Kinshasa. Lors de cette opération menée en collaboration avec l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature), deux pointes d’ivoires et une queue d’éléphant dissimulés dans un sac, ont été saisis. 

Les présumés trafiquants arrêtés pour la détention d’une espèce intégralement protégée ont été auditionnées le même jour au commissariat Provincial de la ville de Kinshasa. Ils devront comparaitre devant la justice congolaise, et ils risquent une peine allant d’un an à 10 ans de prison et d’une amande de cinq à vingt millions de francs congolais, conformément à la loi n°14/003 du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature.

Cette opération coup de poing a été rendue possible grâce à la collaboration entre la Police, l’ICCN et les autorités judiciaire de la ville de Kinshasa avec l’aide de WWF et de l’USAID.

BIATI BONGONGO Youvanie

Conservation : WWF célèbre la 12ème édition d’Earth Hour avec les scouts de la RDC

Le WWF a célébré avec la Fédération des scouts du Congo (FESCO), la 12ème édition d’Earth Hour. Cette activité organisée ce samedi 24 mars au sein de l’Ecole islamique de Kinshasa, visait la sensibilisation des scouts de la RDC sur l’importance de la protection de la nature.

« Il y’a peu WWF a signé un partenariat avec la Fédération des scouts au niveau mondial. C’est pour cela que nous avons choisi ce jour spécial où le WWF sensibilise le monde entier sur la dégradation de l’environnement, pour annoncer officiellement notre partenariat avec les scouts de la RDC », a déclaré le Chargé de communication de WWF-RDC, Dandy Yela. Continuer la lecture de Conservation : WWF célèbre la 12ème édition d’Earth Hour avec les scouts de la RDC