Archives de catégorie : Climat

Climat : Le Fonds Forestier National finance un projet de reboisement à Kinshasa

Le Fonds Forestier National (FFN), conformément à son Plan de travail annuel, a financé, dimanche 10 juin dernier, un projet de reboisement dans la ferme Fodis à Kingakati, au Village MASABA, dans la Commune de la N’Sele. Cette cérémonie s’inscrit en marge du Forum Economie du Climat qui s’est tenu pendant quatre jours du 5 au 8 juin à Kinshasa, organisé par l’initiative « Je change pour le climat».

Les élèves se préparant à planter les arbres à Kinshasa (Photo, Serge Ntumba)

En effet pendant lesdites assises, les participants et experts issus du secteur public, privé et des organisations de la Société Civile ont réfléchi sur la manière dont la Rdc devrait rencontrer ses engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris ratifié en décembre dernier. Continuer la lecture de Climat : Le Fonds Forestier National finance un projet de reboisement à Kinshasa

Climat : l’Europe, mal placée en matière de lutte contre le changement climatique

Le réseau d’ONGs Climate Action Network Europe a dévoilé ce lundi 18 juin,  qu’aucun pays européen ne parvient à améliorer ses actions en faveur du climat conformément aux objectifs fixés par l’Accord de Paris, résultant d’un classement relatif aux ambitions et progrès européens en matière de lutte contre le changement climatique.

Les pays européens sont qualifiés d’incompétents en terme d’ambitions et progrès dans la réduction de gaz à effet de serre, par conséquent la première place du classement reste non occupée, pointe climate Action Network Europe. « Les pays sont capables de faire encore plus afin d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris ».

Tant bien que mal, le Danemark occupe la tête du classement.  Il occupe cette place avec 77% des points attribués, devant le Portugal 66%, la France 65%, les Pays-Bas 58% et le Luxembourg 56%. C’est grâce à leurs plaidoyers en faveur d’objectifs climatiques plus ambitieux au niveau européen que ces Etats doivent leurs bonnes positions.

Au contraire avec une performance en dessous de la moitié, le Danemark 49%, l’Allemagne 45%, la Grande-Bretagne 37%, enfin figure la Belgique avec 35%. Le pays est considéré comme le mauvais élève européen, il occupe la 16ème place au classement.

Ces pays payent notamment le fait qu’« Ils ne sont plus à l’avant garde de la lutte contre le changement climatique et qu’ils ont d’assez faibles objectifs malgré leurs relatives richesses », a expliqué le rapport de ce réseau qui regroupe plus de 120 Organisations non gouvernementales.

A cause de leur ferme opposition à des actions pour le climat, ces autres Etats obtiennent les moins bons résultats avec 24% pour l’Estonie, 21% l’Irlande et 16% la Pologne.

 

Charlie LUTEZA

Climat : Les légumes seront plus rares d’ici 2100

Plus de 31,5% de récoltes de moins pourrait être observé d’ici à 2100 avertissent les chercheurs. Avec les effets du réchauffement climatique les récoltes de légume partout dans le monde connaîtront une baisse drastique.  

La hausse de 4°c à laquelle les scientifiques pointent du doigt d’ici 2100, si rien n’est fait, pourrait sensiblement réduire les récoltes a signalé une étude publiée dans les comptes- rendus de l’académie américaine des sciences (PNAS). Continuer la lecture de Climat : Les légumes seront plus rares d’ici 2100

Environnement : les changements climatiques emportent les plus vieux baobabs d’Afrique

L’Afrique connait la perte de ses plus vieux baobabs en raison de changement climatique, selon une étude publiée ce lundi 11 juin dans la revue nature plants. Cette étude suppose que 9 des 13 plus vieux baobabs africains sont entièrement ou partiellement morts lors de ces 12 dernières années, les chercheurs essayant d’étudier une soixantaine de baobabs pour tenter de percer le secret de leur longévité, découvrent soudainement leur disparition massive.

Parmi les victimes, 4 symboliques, âgés de 1100 à 2500 ans et tutoyant le ciel, dont Panke au Zimbabwe, le plus vieux baobab avec 2450 ans au compteur, le baobab Sunland avec 1000 ans, le Platland en Afrique du sud, l’un des plus gros du monde et le célèbre baobab Chapman de Botswana, sur lequel Livingstone grava ses initiales, classé comme monument national. Continuer la lecture de Environnement : les changements climatiques emportent les plus vieux baobabs d’Afrique

Climat : D.Trump plus isolé que jamais lors du G7

Réunis  à Charlevoix au Canada, les pays membres du G7 ont réaffirmé leur volonté de mettre en place une économie mondiale sobre en carbone, tout en accordant des milliards de dollars aux énergies fossiles. Une décision prise  lors d’une séance de travail consacrée au climat,  boycottée par Trump qui reste radicalement opposé à la lutte contre le réchauffement climatique.

La lutte contre le réchauffement a constitué une ligne de démarcation infranchissable entre les Etats-Unis et les six autres puissances économiques réunies dans la région québécoise de Charlevoix. Continuer la lecture de Climat : D.Trump plus isolé que jamais lors du G7

Journée mondiale de l’Océan :La cité de Muanda perd 1 mètre de terre ferme chaque année

La RDC a accès à l’Océan atlantique à partir de la cité côtière de Muanda, une cité située à l’Ouest de la République démocratique du Congo et qui dispose d’une d’environ 39 Km le long  du littorale. Chaque année, le pays perd près de 1 mètre de terre ferme à cause de l’érosion côtière, selon les experts du projet « PANA zone côtière ».

La route nationale n°1 en état de destruction avancée au niveau de kilomètre 5, entre la cité de Muanda et Banana, embouchure du Fleuve Congo (Photo, Serge Ntumba)à

La montée du niveau de mer, contribue à aggraver la situation écologique et sociale déjà précaire dans cette partie du pays. En cause, la montée des eaux du à la fonte de la calottes glacière et l’activité humaine. Face à ce danger, si rien n’est fait, d’ici à 2050 on ne parlera plus de la route Banana-Muanda en considérant la progression de l’océan qui entame sérieusement la côte. Continuer la lecture de Journée mondiale de l’Océan :La cité de Muanda perd 1 mètre de terre ferme chaque année

Climat : « Je change », une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l’économie du climat à Kinshasa

Le monde entier est aujourd’hui vulnérable face aux changements climatiques. Avec ses étendues des forêts vierges, la RDC se présente comme une solution aux problèmes climatiques à l’instar de l’Amazonie. C’est dans ce cadre que l’initiative « Je Change pour le Climat » a mis autour d’une table les décideurs politiques, économiques et sociaux, afin de les engager dans la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat qui prévoit le maintien du climat mondial à 1,5°C avec une approche de concilier le business et le développement durable.

« Nous avons voulu à travers ce forum faire comprendre aux parties prenantes que la lutte contre le changement climatique est un levier pour le développement économique de notre pays » a déclaré le sénateur Innocent Nkongo, responsable Partenariat de ce forum. Continuer la lecture de Climat : « Je change », une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l’économie du climat à Kinshasa

Climat : L’augmentation des capitaux privés est essentielle pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux

Les températures mondiales dépasseront très probablement l’objectif d’une augmentation de 1,5 degré convenue dans le cadre de l’accord climatique de Paris, et une augmentation de 3 degrés est plus probable, a déclaré Robert Nasi, directeur général du Centre for International Forestry Research, à l’événement GLF organisé par la Banque mondiale à Washington. Cela signifie que le monde doit se préparer dès maintenant à commencer à s’adapter à une planète plus chaude en investissant pour restaurer les forêts dégradées, les terres agricoles et d’autres paysages.

« Nous devons cesser de parler et de penser et d’agir comme si nous allions atteindre ces objectifs. Nous ne le ferons pas », a déclaré M. Nasi à l’auditoire d’environ 200 personnes à l’International Finance Corp. à Washington. « Nous devons tous commencer à nous adapter à un climat mondial beaucoup plus chaud et plus incertain ». Continuer la lecture de Climat : L’augmentation des capitaux privés est essentielle pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux

Climat : Le tourisme fait s’envoler le réchauffement planétaire

8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre sont dus au tourisme, selon une étude prenant en compte. En 2017, le tourisme international a progressé de 7 %, soit « le meilleur résultat jamais atteint depuis sept ans », se félicitait au début de l’année l’Organisation mondiale du tourisme, qui prévoyait pour 2018 une nouvelle hausse de 4 % à 5 %. Mais l’institution onusienne ne disait rien du revers de ces déplacements en masse : leur impact environnemental, à commencer par leur contribution au réchauffement planétaire.

Or, une étude de chercheurs australiens, chinois et indonésien, publiée lundi 7 mai dans la revue Nature Climate Change, révèle que « l’empreinte carbone » du tourisme mondial est considérable. Selon leurs calculs, cette activité est responsable d’environ 8 % du total des émissions de gaz à effet de serre de l’humanité. Un pourcentage trois fois supérieur aux évaluations antérieures, qui se situaient dans une fourchette de 2,5 % à 3 %. A titre de comparaison, le transport maritime représente 3 % des émissions mondiales de CO2. Continuer la lecture de Climat : Le tourisme fait s’envoler le réchauffement planétaire

Brazzaville : Thierry Kamach, « La Centrafrique attend beaucoup du Fonds bleu pour le Climat »

Comme plusieurs autres ministres des pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo, le Ministre centrafricain de l’Environnement et Développement durable, Thierry Kamach a effectué le déplacement de Brazzaville. Dans une interview exclusive accordée à Environews lors du segment ministériel, ce vendredi 27 avril, le représentant de la République Centrafricaine a souligné que tous les pays de la sous-région ont un même problématique et qu’ils ont besoin des financements pour favoriser le développement économiques et améliorer les conditions de vie de leurs populations.

Thierry Kamach, Ministre de l’Environnent et Développement durable de la République centrafricaine.

Confrontée à des multiples difficultés, la Centrafrique a des besoins incommensurables au regard de défis à relever dans le secteur de l’environnement. « Nous avons l’urgence d’arrêter la déforestation, la dégradation du sol, bref les besoins sont incommensurables », a-t-il souligné. Continuer la lecture de Brazzaville : Thierry Kamach, « La Centrafrique attend beaucoup du Fonds bleu pour le Climat »