Archives de catégorie : Climat

Climat : Les stars de YouTube lance une campagne en faveur du climat

Jusqu’au 15 décembre, une soixantaine de stars de YouTube proposent à leurs fans de relever un « grand défi » pour le climat en leur suggérant d’adopter chaque jour un nouveau geste écologique.

« Et maintenant, on agit? » Jeudi 15 novembre, une soixantaine de stars de YouTube– parmi lesquelles Norman, EnjoyPhoenix, ou encore JD – ont lancé à leurs dizaines de millions d’abonnés un défi de 30 jours pour le climat. Jusqu’au 15 décembre, les influenceurs proposeront chaque jour des solutions concrètes pour avoir « un vrai impact ».

Dans leur manifeste #OnEstPrêt, ils livrent déjà quelques idées comme adopter un mode vie « zéro déchet », rejoindre une association, diminuer sa consommation de viande, baisser le chauffage, aller dans une banque qui ne finance pas les projets fossiles, choisir ce qu’on achète, écrire à son maire… ou encore « pisser sous la douche », car « si un Français sur trois le fait, ça permet d’économiser 25 milliards de litres d’eau par an ». Continuer la lecture de Climat : Les stars de YouTube lance une campagne en faveur du climat

Climat : Hope Land Congo explique le dernier rapport du GIEC aux jeunes

Hope Land Congo en partenariat avec 350 Africa a organisé à Kinshasa, une matinée d’échange sur le dernier rapport publié par  le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Placée sous  le thème  jeune pour 1,5°c, le choix de ce thème cadre avec l’appel des experts du climat aux dirigeants du monde à ne pas dépasser ce seuil, s’ils ne veulent pas engager la planète sur un chemin de non-retour.

Dans sa mission, de contribuer à la résolution des problèmes multisectoriels liés au droit fondamentaux de la population notamment l’environnement, l’agriculture et  l’énergie, Hope Land Congo jumelle avec le GIEC  pour sensibiliser sur les impacts qui adviendraient une fois que la planète dépasserait le 1,5°C. ,

« Il faut à tout prix alerter la population, et que le gouvernement congolais se projette sur des mesures qui vont s’aligner sur la protection, et la gestion durable des forêts du Congo  jusqu’à mettre les bâtons dans les roues  de ceux qui exploitent de façon non durable les forêts congolaises», a déclaré  Alexis Benoit, stagiaire à Hope Land Congo.  Continuer la lecture de Climat : Hope Land Congo explique le dernier rapport du GIEC aux jeunes

Climat : Le changement climatique, un risque « extrême » pour deux tiers des villes africaines

« Les menaces liées au changement climatique font peser un risque « extrême » aux deux tiers des villes africaines, en raison de la hausse de la population et d’infrastructures médiocres», a révélé un rapport émanant du cabinet de conseil Verisk Maplecroft. Ce même rapport met en garde sur la vulnérabilité économique au changement climatique, qui concerne tout particulièrement les grandes villes africaines.

Une vue de la ville de Kinshasa, prise depuis Brazzaville (Photo, Alfred Ntumba/Environews)

Selon ce rapport, la part du PIB en Afrique concernée par ce « risque extrême » pourrait passer de 895 milliards de dollars aujourd’hui à plus de 1397 milliards de dollars en 2023.

Certaines des villes les plus peuplées de la planète, comme New Delhi, Bombay, Mexico, Karachi, ont également un « risque élevé » de voir le changement climatique infliger des dommages à leurs économies et leurs populations , à l’opposé de la ville de Glasgow, de Belfast, d’Edimbourg, de Rouen, de Renne et d’Hanovre. Continuer la lecture de Climat : Le changement climatique, un risque « extrême » pour deux tiers des villes africaines

Pollution : Des arbres en milieu urbain, une solution pour sauver des dizaines de milliers de vies

L’étude “Planter pour un air sain” a proposé une analyse globale du rôle des arbres urbains dans la lutte contre la pollution par les particules et la chaleur extrême, lors de l’Assemblée annuelle de l’American Public Health Association.

Élaborée en collaboration avec le C40 Cities Climate Leadership Group, cette nouvelle étude mondiale de l’organisation de protection de l’environnement a démontré que les arbres plantés en ville seraient capables d’abaisser la température de 2 à 4 degrés Celsius autour d’eux agissant comme  une barrière très efficace pour filtrer l’air, afin de protéger les êtres vivants. Cette même étude a établi un classement mondial des effets de la plantation d’arbres dans un échantillon de 245 métropoles, parmi les plus grandes du monde, un incroyable pouvoir. Continuer la lecture de Pollution : Des arbres en milieu urbain, une solution pour sauver des dizaines de milliers de vies

Climat : 1,2°C de hausse de température moyenne en 50 ans dans les Pyrénées

Lundi 12 novembre, l’Observatoire pyrénéen du changement climatique a publié le rapport « Le changement climatique dans les Pyrénées : impacts, vulnérabilités et adaptation ». Alors que la température moyenne a augmenté de 1,2°C, le rapport présente notamment dix défis environnementaux majeurs pour les massifs montagneux.

« La température moyenne entre 1949 et 2010 a augmenté de 1,2°C dans les Pyrénées, correspondant à une hausse de 30% de plus que la moyenne mondiale (0,85°C) », a alerté ce lundi 12 novembre, l’Observatoire pyrénéen du changement climatique (OPCC). Dans son rapportintitulé « Le changement climatique dans les Pyrénées : impacts, vulnérabilités et adaptation », l’OPCC estime que les températures maximales pourraient atteindre les 7°C d’ici la fin du siècle selon le scenario le plus pessimiste. Autre constat : « au cours des 35 dernières années, la moitié des glaciers pyrénéens ont disparu », souligne l’OPCC.

« Cet état des lieux permet d’orienter plus efficacement les politiques d’adaptation au changement climatique, de profiter des opportunités émergentes et de maximiser les synergies positives avec les autres politiques sectorielles », indique l’Observatoire. Continuer la lecture de Climat : 1,2°C de hausse de température moyenne en 50 ans dans les Pyrénées

Climat : en octobre, les températures étaient au-dessus de la moyenne constatée entre 1981 et 2010

D’après le programme européen de surveillance de la Terre, Copernicus Climate Change Service (C3S), la température moyenne de l’air à la surface de la Terre en octobre dernier était de 0,5°C supérieure à la moyenne constatée entre 1981 et 2010.

« Globalement, les températures étaient de 0.5°C au-dessus de la moyenne constatée en octobre entre 1981 et 2010 », a annoncé Copernicus Climate Change Service (C3S) le 7 novembre dernier. Chaque mois, le programme initié par le centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), publie une mise à jour mensuelle sur l’évolution de la température moyenne de l’air à la surface de la Terre. L’Arctique, le nord de la Sibérie et l’Alaska sont particulièrement concernés par un dépassement de la moyenne des températures. « En Europe, les températures ont été globalement au-dessus de la moyenne, en particulier sur un axe qui s’étend d’ouest en est depuis le nord de l’Italie jusqu’au sud de la Russie », ajoute le rapport du C3S.

Le programme Copernicus précise que  les résultats sont basés sur des analyses informatiques issues de milliards de mesures transmises par des satellites, des bateaux, des avions et des stations météorologiques au sol partout dans le monde ».

Avec environnement-magazine.fr

COP24: la Pologne et l’ONU signent un protocole d’accord

Le gouvernement polonais et les Nations Unies ont cosigné l’accord bilatéral qui constitue la base légale pour organiser et accueillir la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP24) à Katowice du 2 au 14 décembre.

Cop24 Signature

Patricia Espinosa (à gauche) et le ministre polonais Henryk Kowalczyk (à gauche)

La conférence est organisée par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC / Nations Unies sur les changements climatiques) basée à Bonn et est présidée par la Pologne.

« La signature de l’accord résume le processus de négociation de ce document et constitue l’élément final des préparatifs de l’organisation d’un événement international important – le sommet sur le climat de la COP24« , a déclaré le ministre polonais de l’Environnement, Henryk Kowalczyk, lors de la cérémonie de signature Varsovie, la capitale polonaise.

«Nos efforts conjoints à ce jour montrent la grande importance que la Pologne et l’ONU attachent au succès du sommet de Katowice. Nous avons construit des fondations très solides pour de nouvelles actions et je suis certain qu’une coopération fructueuse et notre confiance mutuelle contribueront au bon déroulement de la conférence sur le climat et à leur succès ultime sous la forme d’un ensemble de décisions appliquant l’Accord de Paris », a-t-il déclaré. ajoutée.

«Nous sommes ravis de signer cet accord avec le pays hôte et avons hâte de travailler avec le gouvernement polonais pour organiser une COP24 solide et fructueuse», a déclaré la secrétaire exécutive des Nations Unies sur les changements climatiques, Patricia Espinosa.

«Les impacts dévastateurs du changement climatique étant de plus en plus évidents dans le monde, il est essentiel que les Parties atteignent l’objectif principal de la COP24: finaliser le programme de travail de l’Accord de Paris. Cela non seulement libérera tout le potentiel de l’Accord de Paris, mais enverra un signe de confiance que les pays sont sérieux dans la lutte contre le changement climatique. Nous avons également besoin de progresser sur plusieurs autres questions, notamment les engagements à renforcer l’action climatique mondiale et à garantir que les pays respectent leurs engagements financiers en faveur du régime climatique », a-t-elle ajouté.

Les préparatifs de la COP24, notamment la construction de structures temporaires, se poursuivent depuis plusieurs mois.

Environews Nigeria

Continuer la lecture de COP24: la Pologne et l’ONU signent un protocole d’accord

Climat: lancement d’un satellite franco-chinois pour étudier le changement climatique

Dans le cadre d’une étroite coopération spatiale sino-française, la chine a lancé ce lundi, un satellite d’observation océanique en vue de permettre aux scientifiques d’étudier simultanément, pour la première fois, les vents et les vagues à la surface des océans.

C’est à bord d’une fusée, que ce satellite a décollé à 8 h43 du centre de lancement des  orbites héliosynchrone à 520 Km au- dessus de la terre.

Développé conjointement par l’administration national de l’espace chine(ANEC) et le centre national d’études spatiales, cet engin d’environ 650kg sera chargé d’étudier  le vent et les vagues à la surface des mer 24heures sur 24, et ainsi d’améliorer les prévisions météorologiques marines. Il servira également à prévoir davantage les fortes tempêtes ou les cyclones et permettra aux climatologues de mieux comprendre les interactions entre les océans et l’atmosphère.

« C’est la première fois au monde que l’observation du vent et des vagues peut être réalisée en même temps par un seul satellite et avec une haute précision« , a fait savoir Zhao Jian, vice-directeur du département des projets systématiques de l’ANEC

Par ailleurs, le satellite a pour vocation d’éclairer les interactions entre les océans et l’atmosphère, qui jouent un rôle important dans le changement climatique et constituent un intérêt majeur pour les scientifiques du monde entier. Continuer la lecture de Climat: lancement d’un satellite franco-chinois pour étudier le changement climatique

Sud-Kivu : Vers l’expérimentation de la restauration et gestion durable des Écosystèmes agricoles montagneux

La gestion des écosystèmes agricoles montagneux du Sud-Kivu préoccupe le Gouvernement central cette annonce a été faite par le ministre congolais de l’Environnement  et développement durable Amy Ambatobe Nyongolo le lundi 22 octobre, à Bukavu. Les activités concernent spécialement la dégradation des terres, la déforestation, la biodiversité proprement-dite, le changement climatique, mais aussi la sécurité alimentaire.

« 70 micro-projets en termes d’activités génératrices de revenus cadrant avec la protection de l’environnement seront au passage financés dans les territoires ciblés, Kabare, Kalehe, Walungu et Idjwi durant l’exécution du projet », a déclaré le ministre.

Avec ce projet, le gouvernement central compte répondre à certains objectifs qu’il s’est assigné dont celui de restaurer 8 millions d’hectares des terres d’ici 2020.  Continuer la lecture de Sud-Kivu : Vers l’expérimentation de la restauration et gestion durable des Écosystèmes agricoles montagneux

Climat : (AFD-FVC), un programme de 750 millions USD pour financer 17 pays du sud

C’est la plus grande annonce à quelques semaines de la COP 24, le Groupe Agence française de développement (AFD) lance un programme de grande envergure intitulé « Transformer les systèmes financiers pour le climat », en partenariat avec le Fonds Vert pour le climat. Plus de 750 millions de dollars US, seront injectés pour financer 17 pays.

« Le FVC (Fonds Vert pour le Climat) a approuvé une contribution de 280 millions de dollars US pour ce programme d’un montant total de plus de 750 millions de dollars US. C’est l’une des plus importantes contributions financières du FVC depuis son opérationnalisation en 2015 », peut-on lire dans un communiqué de l’AFD.

A travers ce financement, le Groupe AFD réaffirme son ambition de mettre en œuvre l’Accord de Paris en accélérant localement la réorientation des flux d’investissement vers un développement à faibles émissions et résilient aux changements climatiques. Continuer la lecture de Climat : (AFD-FVC), un programme de 750 millions USD pour financer 17 pays du sud