Archives de catégorie : Forêt

Environnement : validation de la note de position de la société civile environnementale sur la réforme de l’aménagement en RDC

Les organisations de la société civiles environnementales réunies en atelier multisectoriel ont procédé à la validation de leur note de position sur la réforme de l’aménagement du territoire en république démocratique du Congo. Ce document produit permettra à l’aboutissement d’un plaidoyer pour la reconnaissance de la place et des droits des communautés locales, des peuples autochtones pygmées, des femmes et des jeunes dans ce processus d’affectation des terres et des espaces.

Ce cadre d’échange a permis aux participants qui jadis n’avaient pas été associés dans ce processus en cours, de proposer une loi cadre, un schéma national d’aménagement, les plans d’aménagement locaux et provinciaux. Des contributions jugées indispensables avant la mise en forme officielle des outils, de la loi et de la politique nationale portant sur l’aménagement du territoire par le gouvernement de la RDC.

« Les travaux de cet atelier constituent  le résultat final du projet d’analyse sur le secteur de l’aménagement initié par le Centre des Technologies Innovatrices et  de Développement Durable. Ce projet avait procédé par faire une analyse sur le secteur d’aménagement de la RDC et là nous sommes arrivés à proposer une note de position dans laquelle toutes les recommandations reformulées ont été appropriées tout au long du projet auprès des acteurs de la société civile et aux différents ministères ayant trait avec l’aménagement du territoire », a rapporté Trésor  Monzombo, directeur  exécutif de ce centre. Continuer la lecture de Environnement : validation de la note de position de la société civile environnementale sur la réforme de l’aménagement en RDC

Forêt : Le Congo pourrait exploiter le gisement pétrolier de Ngoki malgré la présence des tourbières

S’adressant à la nation congolaise à l’occasion de la fête nationale, le Président Denis Sassou Nguesso a évoqué la possibilité d’exploiter du pétrole récemment découvert dans la région de la cuvette au nord du pays, tout en veillant sur la protection des tourbières.

« Le permis NGOKI pourrait, à terme et si les données sont confirmées, rendre possible la mise en valeur d’un gisement situé à la périphérie des zones humides séquestrant les tourbières », a-t-il indiqué.

Tout en reconnaissant que le Congo fait partie des pays qui ont signé la Convention RAMSAR sur les zones humides, le président de la République a réitéré son engament à appliquer avec force et rigueur les dispositions des traités et mécanismes mondiaux mis en place, ces dernières années, dans le cadre de l’utilisation rationnelle de ces espaces spécifiques. Continuer la lecture de Forêt : Le Congo pourrait exploiter le gisement pétrolier de Ngoki malgré la présence des tourbières

Forêts : L’ONG OCEAN mène un plaidoyer pour la mise en œuvre de l’édit 005 et la loi 072 à l’Equateur

La mise en œuvre de l’édit n°05-2018 portant fixation des modalités de répartition de rétrocession des recettes issues de la redevance de superficies concédées aux Entités Territoriales Décentralisées (ETD),  a fait l’objet d’un atelier d’échange et de partage entre les parties prenantes dans la gouvernance forestière, ce 25 juillet 2019, à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur. 

« Nous avons tenu cette réunion d’échange avec les parties prenantes pour que la bonne gouvernance s’instaure. Avec l’implication et l’engagement de chaque partie, nous croyons que la gestion des ressources serait durable pour un développement local» a souligné Kas Muteba, directeur des programmes de l’ONGD OCEAN.

C’est depuis le 30 novembre de l’an passé, que cet édit sur les taxes de superficie est entré en vigueur. Il devrait résoudre non seulement le problème de répartition de cette redevance, mais aussi la transparence et la traçabilité de cette taxe conformément aux normes internationales et à la constitution du pays. Continuer la lecture de Forêts : L’ONG OCEAN mène un plaidoyer pour la mise en œuvre de l’édit 005 et la loi 072 à l’Equateur

Foret : Affaire Maniema Union à Ingende, la CNCEIB attire l’attention du juge en appel

Préoccupée par l’issue du procès instruit sous le R.P 13.032/FI au Tribunal de Grande Instance de Mbandaka siégeant en matière répressive en flagrance, la Coalition nationale de lutte contre l’Exploitation Illégale du Bois (CNCEIB), a dans d’une déclaration faite à Kinshasa, ce vendredi 12 juillet 2019, attiré l’attention du juge en appel,  pour corriger l’erreur commise par le premier juge. Car, estime-t–elle, le premier juge a rendu sa décision par confusion  dans l’affaire opposant la société civile de la province de l’Equateur (SOCIPEQ),  contre le prévenu PIE, de nationalité chinoise, représentant de la société Maniema Union 2.

Selon cette coalition de la société civile, le jugement rendu, ayant remis en liberté le prévenu PIE contient l’erreur qui appelle à la correction. « La sanction n’était pas conforme, parce qu’il [Ndlr : le prévenu PIE] avait exploité en dehors de la concession et la transaction s’est faite par rapport à la première préoccupation d’une clause sociale et non à l’exploitation en dehors d’une concession.   Ces sont des irrégularités que nous devons condamner. Comme l’affaire était mal rendue, nous  demandons au juge d’appel  de rendre justice », a déclaré J.R Bowela, chargé de la campagne au sein de CNCEIB. Continuer la lecture de Foret : Affaire Maniema Union à Ingende, la CNCEIB attire l’attention du juge en appel

Forêt : En RDC, les ONGs de l’Equateur saisissent officiellement la CAFI sur les cas Maniema Union

Dans une correspondance adressée à la CAFI (Initiative forestière en Afrique centrale), les Organisations de la société civile de la province de l’Equateur en République démocratique du Congo ont saisi officiellement cette institution qui finance des projets en RDC, sur la situation préoccupante qui prévaut actuellement au pays. Une situation caractérisée par l’impunité et la mauvaise gouvernance des ressources forestières.

Ces organisations pointent du doigt, Maniema Union, une entreprise appartenant à un haut cadre de l’armée congolaise. Cette entreprise d’exploitation industrielle de bois d’œuvre est accusée de semer la terreur dans la province, sous l’œil impuissant du gouvernement congolais.

La dernière en date, est le jugement prononcé par e Tribunal de Grande instance de Mbandaka, qui a acquitté un sujet chinois, arrêté en flagrance délit à Ingende. Continuer la lecture de Forêt : En RDC, les ONGs de l’Equateur saisissent officiellement la CAFI sur les cas Maniema Union

Forêt : Greenpeace Afrique exige l’annulation des concessions forestières illégalement attribuées en RDC

Les organisations de la société civile environnementale, signataires de la déclaration des OSC sur l’attribution de nouvelles concessions forestières par l’État, ont fait des recommandations au ministère de l’Environnement et Développement Durable demandant l’annulation des concessions forestières accordées après l’entrée en vigueur de la réglementation interdisant leur attribution. Faisant suite à ces recommandations, Greenpeace Afrique est monté au créneau pour exiger l’annulation pure et simples des concessions illégalement attribué par les anciens ministres de l’Environnent de la RDC.

« Greenpeace Afrique réitère le résultat de son analyse publiée  en avril dernier, intitulée : “Exploitation industrielle du bois : 24 concessions nulles et non  avenues doivent immédiatement retourner à l’État », peut-on lire dans une publication sur le site web cette institution.

En en croire cette organisation, ce rapport montre que, « depuis janvier 2019, plus de 20 contrats de concession forestière industrielle en République Démocratique du Congo (RDC), couvrant plus de 4 millions d’hectares, sont nuls et non avenus, car leurs concessionnaires n’ont pas obtenu l’approbation de leur plan d’aménagement dans les délais légaux, ou n’ont jamais déposé de plan d’aménagement », indique-t-elle. Continuer la lecture de Forêt : Greenpeace Afrique exige l’annulation des concessions forestières illégalement attribuées en RDC

Rdc : Environnement en péril ! Que dire et quelle contribution? (Tribune)

Nous avons appris qu’un projet soutenu par le Fonds Forestier National, FFN, de la RDC va devoir planter UN MILLIARD d’arbres! La première question venue à l’esprit est de savoir sur quelle étendue ou mieux quels sites retenus pour recevoir ces essences parce que ces étendues sont propriétaires à des populations,…qui, en principe, doivent être des parties prenantes au projet pour d’entrée de jeu, atténuer ou résorber l’épineux problème de conflit foncier. « A qui appartiennent appartiendront les arbres plantés? » 

Deforestation near Lieki, DRC. Photo by Axel Fassio/CIFOR cifor.org forestsnews.cifor.org If you use one of our photos, please credit it accordingly and let us know. You can reach us through our Flickr account or at: cifor-mediainfo@cgiar.org and m.edliadi@cgiar.org

Ici, la forte implication volontaire d’une population junior et ou senior peut bien faire l’affaire à condition qu’entre elle ou en son sein l’identification des pyromanes, des chasseurs des rats, des coupeurs des brindilles de bois, les spécialistes en rites d’initiation à la vie,… soit bien menée pour un bon suivi ou bon contrôle effectif de toutes les activités de reboisement sur des espaces communautaires retenus.

Mais bien plus, la question de l’importance de l’arbre doit être mise en relief et inscrite dans des programmes d’éducation et de formation dans des écoles et instituts,… L’arbre pourrait ainsi, à travers les personnes formées, recueillir son importance dans la vie de l’être humain et de la biodiversité. « L’arbre c’est la vie »! Continuer la lecture de Rdc : Environnement en péril ! Que dire et quelle contribution? (Tribune)

Forêt : Adoption de la stratégie de lutte contre l’exploitation illégale du bois d’œuvre dans les provinces de l’Equateur et Mongala

L’OGF (Observatoire de la Gouvernance Forestière) en collaboration avec GASHE (Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement), a organisé un atelier d’élaboration  et d’adoption de la stratégie de lutte contre l’exploitation illégale de bois d’œuvre dans les provinces de l’Equateur et Mongala et le commerce associé.  

Cette stratégie basée sur la collaboration entre parties prenantes pour une lutte efficace contre l’exploitation illégale de bois d’œuvre, implique également les communautés locales et les peuples autochtones, l’Observateur Indépendant, le secteur Privé, la justice, et les services de sécurité.

« La tenue de cet atelier de trois jours découle du constat malheureux fait par l’ONG GASHE ainsi que l’administration de l’environnement elle-même sur la violation de la loi forestière et ses mesures d’application, qui est devenue chronique dans les deux provinces suscitées au risque de mettre en péril les forêts et les communautés pauvres qui en dépendent largement et même les économies », indique le communiqué final de cet atelier. Continuer la lecture de Forêt : Adoption de la stratégie de lutte contre l’exploitation illégale du bois d’œuvre dans les provinces de l’Equateur et Mongala

Forêt : Affaire Maniema Union à Ingende, une Ong internationale appelle les donateurs à réagir

L’Ong britannique Rainforest Foundation UK (RFUK), et des groupes de la société civile congolaise appellent les bailleurs finançant des programmes de foresterie en République démocratique du Congo (RDC) à répondre à l’affaiblissement de la gouvernance forestière dans ce pays après l’acquittement soudain par un tribunal local d’une entreprise chinoise, accusée d’exploitation forestière illégale.

Deforestation near Lieki, DRC. Photo by Axel Fassio/CIFOR cifor.org forestsnews.cifor.org If you use one of our photos, please credit it accordingly and let us know. You can reach us through our Flickr account or at: cifor-mediainfo@cgiar.org and m.edliadi@cgiar.org

Dans un communiqué publié à ce sujet, et dont copie est parvenue à Environews, ces acteurs s’interrogent sur l’acquittement par la justice congolaise d’un représentant de l’entreprise chinoise d’exploitation forestière « Maniema Union 2 » qui a été arrêté pour « association de malfaiteurs », « destruction méchante » et « exploitation illicite de bois d’œuvre ».

« Le 22 mai 2019, le tribunal a acquitté l’entreprise de tous les chefs d’accusation, invoquant un manque de preuves ainsi que le fait que l’entreprise avait payé une « amende transactionnelle », en dépit du fait que cette « amende » avait été payée avant que la société ne soit accusée d’illégalités », s’indignent-ils. Continuer la lecture de Forêt : Affaire Maniema Union à Ingende, une Ong internationale appelle les donateurs à réagir

Environnement : Thierry-Paul Kalonji, ce gagnant du premier concours FORETS en RDC

L’article de Thierry-Paul Kalonji, journaliste et coordonnateur des projets chez Environews RDC a obtenu la mention « Excellent » du jury de la première édition du concours FORETS (Forêt et Recherches pour l’Environnement dans la Tshopo), organisé par le CIFOR (Centre de Recherche Forestière Internationale), dans le cadre de son projet FORETS exécuté avec l’Université de Kisangani (UNIKIS). Il vient en tête de trois gagnants de ce concours qui a connu la participation de 12 journalistes congolais spécialistes des questions environnementales, ayant été sélectionnés pour participer à la semaine scientifique de l’UNIKIS 2019.

« Tout est parti du choix de sujet que j’avais fait. J’ai préféré travailler sur le bois énergie, un secteur qui m’est très familier au regard de différents reportages que j’ai eu à réaliser. J’ai accompagné le projet Charbon durable et Mbambola de la SNV du début à la fin. Et grâce à cela, j’avais à mon arc des cordes nécessaires pour produire un bon reportage », a indiqué le lauréat.

Sans sous-estimer les efforts de ses challengers, Thierry-Paul Kalonji pense tout de même que tous les compétiteurs ont produit des excellents travaux. Surtout que pour participer au concours il fallait d’abord subjuguer le jury avec les reportages réalisés précédemment. Seuls les auteurs de meilleurs reportages ont été retenus pour participer à la semaine scientifique et concourir à cette première édition. Continuer la lecture de Environnement : Thierry-Paul Kalonji, ce gagnant du premier concours FORETS en RDC