Archives de catégorie : Forêt

Forêt : Joseph Bobia, « la validation du guide opérationnel du plan simple de gestion des CFCL est l’aboutissement d’une longue lutte »

Joseph Bobia Bonkaw s’est félicité de la validation du guide opérationnel du plan simple de gestion des CFCL (Concessions forestières des communautés locales) tel que présenté ce mardi 07 mai à Kinshasa, par le Ministère de l’Environnement et Développement Durable (MEDD) et le WRI (World Resources Institute).

Joseph Bobia en costume bleu. (crédit photo, droit tierce)

« Avec cette validation du guide sur les concessions des forêts des communautés locales, je me sens très comblé et souhaite une application dudit guide comme outil », se réjouit le coordonnateur du BVGRN (Bureau de Veille et de Gouvernance des Ressources Naturelles), en réaction à l’atelier de validation auquel a pris part plusieurs acteurs étatiques, et ceux de la société civile environnementale dans sa diversité. Continuer la lecture de Forêt : Joseph Bobia, « la validation du guide opérationnel du plan simple de gestion des CFCL est l’aboutissement d’une longue lutte »

Forêt : validation du guide opérationnel du plan simple de gestion des concessions forestières des communautés locales

C’est ce 7 mai que s’est ouvert à Kinshasa un atelier de validation du guide opérationnel portant normes d’élaboration du plan simple de gestion des concessions forestières des communautés locales. Organisé par le Ministère de l’Environnement et Développement Durable (MEDD), à travers sa division de foresterie communautaire en collaboration avec le World Resources Institute (WRI) et le Service Forestier Américains grâce aux financements de l’USAID CARPE, ces assises visent à présenter ce guide aux près des participants pour recueillir d’eux des observations et suggestions afin de l’enrichir et de procéder par la suite à sa mise en œuvre.

Ce guide opérationnel est un élément du cadre juridique et législatif indispensable pour la mise en œuvre de la foresterie communautaire en RDC où la dynamique de la foresterie communautaire a été consacrée, au moyen de la loi 011/2002 du 25 août 2002 portant code forestier, comme principal mécanisme d’implication des populations locales à la gestion durable des forêts, en vue de leur développement socio-économique. Continuer la lecture de Forêt : validation du guide opérationnel du plan simple de gestion des concessions forestières des communautés locales

Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

C’est une expérience inédite que les scientifiques du projet FORETS (Formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) mènent depuis 1 an et demie à Kisangani chef-lieu de la province de la Tshopo. Ils sont motivés par le souci de trouver une solution durable à la disparition de cette espèce qui manifeste de sérieux problèmes de régénération. Ces experts forestiers voient en la disparition de l’Afrormosia (Pericopsis elata), une perte économique énorme pour la République démocratique du Congo dont le secteur de l’exploitation du bois d’œuvre repose notamment sur cette espèce très prisée dans l’industrie, à cause de la très haute qualité de son bois.

Plantation d’expérimentation de régénération de l’Aforormosia à Kisangani. (Crédit Photo CIFOR).

« La surexploitation de ce bois a fait qu’il puisse se retrouver dans l’annexe 2 de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction), mais aussi considérée comme espèce en danger par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). On a aussi compris que cette espèce à de problème de régénération. Vu qu’on a toujours besoin de son bois, nous avons décidé de faire sa régénération naturelle assistée », a indiqué Hulda Riziki, ingénieure forestière.  Continuer la lecture de Forêt : Les scientifiques volent au secours de l’Afrormosia dans la Tshopo

Environnement : 12 journalistes formés par le CIFOR sur les questions environnementales

C’est le samedi 04 mai que s’est  clôturée à Kisangani, la formation des journalistes environnementaux de la RDC.  Cette clôture marque ainsi le début de la première édition du concours forêts pour le journalisme environnemental. Initiée par le projet FORETS (Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo), cette activité qui a réunis 12 journalistes venus de quelques provinces de la République démocratique du Congo, s’inscrit dans le cadre de la semaine de la science organisée par l’Université de Kisangani en partenariat avec le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR).

« J’étais impressionnée par la motivation de tous les participants, ce qui constitue la vraie  base pour faire le journalisme. Et, ce que j’attends d’eux, c’est qu’ils mettent en pratique les matières apprises afin d’améliorer leurs techniques journalistiques et rendre des reportages vraiment superbes. J’ai beaucoup d’espoir que nous aurons des reportages de très haute qualité », s’est félicitée Gloria Pallares, formatrice.

Pendant 4 jours, formateurs et apprenants ont ensemble passé en  revue toutes les étapes qui président à la réalisation d’un bon reportage. Ceci de la conception de l’idée du reportage jusqu’à la publication de celui-ci. Continuer la lecture de Environnement : 12 journalistes formés par le CIFOR sur les questions environnementales

Forêts : 50.000 arbres  déjà plantés à Bangala dans la Tshopo grâce au  projet FORETS

Financé par l’Union européenne et coordonné par le Centre de recherche  forestière internationale (CIFOR), le projet FORETS a à  ce jour permis  déjà de planter près de 50.000 arbres à Bangala dans le secteur de Yangambi,  un village situé à plus de 100 kilomètres de la ville de Kisangani dans la province de la Tshopo. Une activité  de reboisement qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les changements climatiques d’une part, et d’aider les communautés locales à exploiter durablement les forêts d’autre part.

«  Nous avons commencé ce travail avant l’arrivée de l’Union européenne via le projet FORETS. Mais l’arrivée de l’Union européenne est une chance pour nous, car elle nous a apporté  beaucoup de moyens. Elle nous a permis d’agrandir la pépinière et d’améliorer les conditions de travail notamment la construction de bacs en planche en bois pour faire pousser les plantules, nous avons  un château d’eau et plusieurs autres outils de travail, sans oublier l’augmentation de la main d’œuvre », a expliqué Norbert NGOYI responsable de la pépinière d’ISALOWE.

Ces arbres qui sont plantés sur le site de l’INERA afin recouvrer la réserve de biosphère de Yangambi sont composés de plusieurs essences locales et exotiques dont la plupart sont des espèces à croissance rapide à l’instar des acacias. Continuer la lecture de Forêts : 50.000 arbres  déjà plantés à Bangala dans la Tshopo grâce au  projet FORETS

Kisangani : Lancement du concours FORETS pour le journalisme environnemental en RDC

C’est en marge de la 6ème édition de la Semaine de la science organisée par l’Université de Kisangani en partenariat avec le Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR) que s’est ouvert ce mardi 30 avril, la première édition du concours « FORETS pour le journalisme environnemental ». Au total, 12 journalistes venus des différentes provinces de la République démocratique du Congo participent à  cet événement.

Avant tout, le but de  ce concours  initié par le projet FORETS ( formation, Recherche, et Environnement dans la Tshopo) est  d’aider les participants  à approfondir leurs connaissances sur les questions liées à la conservation de la forêt, au bois énergies et au bois d’œuvre. Pour ce faire,  des ateliers de renforcement des capacités des journalistes seront organisées au cours de la semaine de science. Cette formation connait la participation des journalistes de renommée internationale, et des scientifiques  de la RDC et d’ailleurs.

Outre les échanges en atelier,  des descentes sur terrain notamment à Yangambi sont prévues  afin de concilier à la pratique,  différentes connaissances engrangées pendant la formation. Continuer la lecture de Kisangani : Lancement du concours FORETS pour le journalisme environnemental en RDC

Forêt : Un labortoire de la biologie du bois installé à Yangambi (RDC)

Le Musée Royal de l’Afrique centrale en Belgique (MRAC) a ouvert  un nouveau laboratoire de biologie du bois en République démocratique du Congo (RDC). Situé dans la Réserve de biosphère de Yangambi, au cœur du bassin du Congo, il servira aux scientifiques congolais et internationaux pour y mener des actions de recherche de pointe sur l’anatomie du bois et la dendrochronologie (étude des cernes de croissance des arbres) afin de mieux comprendre le rôle des forêts dans l’adaptation et l’atténuation du changement climatique.


« Ce laboratoire de biologie du bois est unique en Afrique subsaharienne. Ses microscopes et tous ses  équipements les plus sophistiqués nous permettront d’étudier le fonctionnement des arbres sur place », a indiqué Hans Beeckman, Chef du Service de biologie du bois au MRAC, au cours de la cérémonie d’inauguration qui a eu lieu le 28 avril à Yangambi en RDC. « Le bassin du Congo est la deuxième forêt tropicale humide du monde en termes de superficie et son rôle est crucial dans le stockage du carbone et la régulation de la température. Par conséquent, la compréhension des caractéristiques de croissance des arbres locaux, de l’historique de la végétation et des propriétés du bois nous permettra de protéger cet important écosystème », a-t-il ajouté. Continuer la lecture de Forêt : Un labortoire de la biologie du bois installé à Yangambi (RDC)

Bassin du Congo : Une étude alerte sur l’extinction des espèces du genre Entandrophragma

Une nouvelle étude publiée dans la revue du CIRAD (Centre français de recherche agronomique pour le développement), alerte sur une possible disparition des quelques espèces de bois du genre Entandrophragma qui font l’objet d’une intense exploitation, susceptible de compromettre leur pérennité en l’absence d’une gestion durable. L’étude dresse un état de la situation de cinq espèces commerciales principales de ce genre : Entandrophragma angolense, E. congoense (souvent assimilée par erreur à E. angolense), E. candollei, E. cylindricum et E. utile. Elle propose des pistes de recherche pour améliorer les stratégies de gestion durable au sein de ce genre.

« La forte exploitation industrielle et artisanale de ces espèces ne s’effectue pas toujours dans le respect d’un plan d’aménagement validé, ni de la durée minimum des rotations qui permettraient l’un et l’autre un taux de reconstitution pérennisant cette ressource. Leur gestion durable exige notamment le développement et le respect de mesures d’aménagement pour rendre leur exploitation renouvelable à long terme », indiquent les chercheurs.

L’étude est principalement basée sur les données scientifiques (publications), économiques (statistiques de production et d’exportation) et juridiques (lois et réglementations), mais aussi sur les plans d’aménagement et les rapports d’inventaire. Les connaissances sur leur gestion sont encore fragmentaires alors qu’elles sont considérées comme vulnérables dans la liste rouge de l’UICN. Continuer la lecture de Bassin du Congo : Une étude alerte sur l’extinction des espèces du genre Entandrophragma

Lubumbashi : APRONAPAKAT accompagne 25 communautés locales dans la lutte contre la déforestation abusive

C’est dans le souci de promouvoir la culture de reboisement que s’inscrit le projet de l’Ong Action pour la Protection de la Nature et les Peuples Autochtones du Katanga, (APRONAPAKAT), s’est engagée à accompagner 25 communautés locales pour lutter contre la déforestation abusive à laquelle la province fait face.  L’Ong mène depuis peu des actions de terrain dans plusieurs communautés réparties sur différents axes, dont l’axe Likasi, Kasenga, Kasumbalesa et le regroupement Kasongo.

Ce projet a pour l’objectif de promouvoir la gestion durable et la restauration des écosystèmes forestiers de Miombo, afin de réduire les émissions de carbone issue de la déforestation et la dégradation des forêts, mais également d’améliorer la durabilité des moyens subsistance des communautés locales par le biais de la commercialisation du bois-énergie et des produits forestiers non ligneux (PFNL), des récoltes provenant des forêts gérées durablement. Continuer la lecture de Lubumbashi : APRONAPAKAT accompagne 25 communautés locales dans la lutte contre la déforestation abusive

FORETS : LE PIF/ PGAPF SE LANCE DANS LA VALORISATION DES ACACIAS A MUANDA

C’est depuis le 2 avril dernier que le village Nsiamfumu  situé dans  le secteur de la Mer, dans le territoire de Muanda bénéficie d’une activité de valorisation de boisement  des acacias. Initié par  le Programme d’Investissement pour la Forêt de la RDC (PIF-RDC), ce projet qui a été  lancé en présence de l’Administrateur de Territoire de Muanda Monsieur Roger MBALA KUPA,   consiste en l’accompagnement du concessionnaire Philippe MBONGO KOBE dans la mise en valeur de son boisement d’une dizaine d’hectares d’acacias ayant atteint la maturité.

« Le but poursuivi par le PIF-RDC à travers cette activités est de démontrer la viabilité socio-économique de l’exploitation de l’acacia en vue de pérenniser les acquis du Projet de Gestion Améliorée des Paysages Forestiers (PGAPF) appuyé par la banque mondiale » a expliqué le coordonnateur du PIF, Monsieur Clément VANGU.

Pour sa part,  le coordonnateur du PIF-RDC a affirmé que  ce projet de valorisation des Acacias, vise à mettre en place un modèle de gestion intégrée afin d’associer les communautés locales riveraines et les charbonniers dans la valorisation des plantations agro forestières à base d’Acacia.

Aussitôt lancé , ce projet de valorisation du boisement des acacias  a débuté par une  préparation qui comprend l’élaboration d’un plan de renforcement des capacités des acteurs retenus dans le modèle de gestion (charbonniers, exploitants agricoles communautaires…), la préparation d’un protocole d’accord et l’élaboration d’un modèle de plan d’affaires adaptable au contexte d’intervention du territoire de Muanda. Continuer la lecture de FORETS : LE PIF/ PGAPF SE LANCE DANS LA VALORISATION DES ACACIAS A MUANDA