Archives de catégorie : Forêt

Forêt : Installation du Conseil consultatif provincial des forêts de l’Equateur

En vue de faire face aux multiples défis de gestion et de gouvernance forestière, la Province de l’Equateur vient d’emboiter le pas à celle de Mai-Ndombe. Elle a procédé à son tour à la mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts. La cérémonie de l’installation de cet organe technique a eu lieu récemment à Mbandaka, chef-lieu de ladite province issue du démembrement.

« L’installation de ce Conseil consultatif provincial des forêts est le couronnement des efforts allant de l’arrêté à la formation de ses membres », a indiqué gouverneur de la province de l’Equateur, Bobo Biloko Bolumbu.      

Cet organe technique multi-acteur a pour mission entre autre, accompagner le gouverneur de province dans la prise de décisions relatives à la gestion des forêts. Continuer la lecture de Forêt : Installation du Conseil consultatif provincial des forêts de l’Equateur

Forêt : le premier Parc à bois moderne voit le jour à Kasindi (Nord-Kivu)

Depuis sa création en 2009, Le FFN (Fonds Forestier National) connait à ce jour un essor qui présage d’un avenir radieux. Pour maximiser les recettes et lutter contre la fraude fiscale dans le secteur forestier, cette institution de l’Etat congolais a procédé à l’aménagement et l’ouverture du premier Parc à Bois moderne et public à Kasindi, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Ce parc à bois est d’une importance capitale dans la lutte contre l’exploitation illégale et le commerce illicite du bois d’œuvre à travers les contrôle et procédures d’exportation. Il est en même temps un mécanisme nécessaire utile pour la mobilisation et la maximisation des ressources financières, sans lesquelles le FFN ne saurait réaliser sa mission, à savoir, « financer les projets de reboisement », et permettre à l’Etat congolais d’accomplir son engagement pris dans le cadre du défi de Bonn, celui de restaurer 8 millions d’hectares des paysages forestiers dégradés à l’horizon 2030. Continuer la lecture de Forêt : le premier Parc à bois moderne voit le jour à Kasindi (Nord-Kivu)

Forêt: les agents et cadres du fonds forestier national prêtent serment

Au total 31 agents et cadres du Fonds forestier national (FFN) ont prêté serment devant le procureur de de la république, en qualité d’officiers des polices judiciaires à compétence restreinte, ce mardi 18 septembre à Kinshasa.

Au regard de la pression que subit les forêts congolaises chaque jour, cette prestation de serment  se révèle comme un acte qui exprime en terme clair, ce que le gouvernement attend de ces fonctionnaires.  C’est en présence du ministre de l’environnement et développement durable Amy Ambatobe, que ces  OPJ  ont été assermentés  à s’engager dans la lutte contre l’exploitation illicite des forets de la RDC.

« La Cérémonie de ce jour est d’une grande importance car elle donne droit aux officiers de police judiciaire de se mettre au travail. Cet acte valide toutes les actions trouvées en terme auxiliaire de  la vie, cela en provision de l’article 7  de l’ordonnance  n°78/289 du 03 juillet 1973 », a rappelé Yves Ilunga , procureur de la république. Continuer la lecture de Forêt: les agents et cadres du fonds forestier national prêtent serment

Forêt : Mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe

Le ministre de l’Environnement de la province de Mai-Ndombe Boniface Ntwa a procédé à la mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de cette province, ce mardi 18 septembre, à Inongo, chef-lieu de ladite province issue du démembrement de l’ancienne Bandundu. Cet organe technique a pour objectif d’aider le gouvernement provincial dans la prise de décision sur des questions de gestion des forêts.

Photo de famille prise lors de la cérémonie de mise en place du Conseil Consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe, (crédit photo, Bibish Nguwa).

« Le regard est tourné vers vous [Ndlr, membres du Conseil consultatif provincial], pour pouvoir multiplier des recherches dans le domaine de forêt. Lorsqu’il sera demandé au gouverneur de prendre un arrêté, son premier regard sera sur cet organe. Mon souhait est de voir cet organe grandir et avoir des experts », a-t-il déclaré.

Composé des délégués de la société civile, du secteur privé, des communautés locales et des peuples autochtones, cette structure multi acteurs devra donner des avis sur tout projet de classement ou de déclassement des forêts, mais aussi sur toute question forestière qui lui sera soumise par le gouverneur. Continuer la lecture de Forêt : Mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe

Cameroun : Le Protocole de Nagoya et l’APA expliqués aux membres du RECEIAC

Les membres du RECEIAC (Réseau des Communicateurs pour l’Environnement et l’Information en Afrique Centrale), ont renforcé leurs capacités sur les principes d’accès et de partage des avantages (APA) consacrés dans le Protocole de Nagoya, lors d’un atelier organisé à Douala au Cameroun.

Photo de famille des journalistes membres du RECEAC lors du lancement de l’atelier sur les changements climatiques et la REDD+ à Douala au Cameroun ( Photo Alfredo Prince/Environews-RDC)

« L’objectif du présent atelier est de vous sensibiliser et de renforcer vos capacités sur les dispositions de ce Protocole afin que vous soyez aptes à produire et diffuser des informations sur le processus APA », a indiqué le secrétaire exécutif adjoint et coordonnateur technique de la COMIFAC, Gervais Ludovic Itsoua Madzous. Continuer la lecture de Cameroun : Le Protocole de Nagoya et l’APA expliqués aux membres du RECEIAC

Forêt : validation de différentes notes techniques sur la politique forestière

La coalition des femmes leaders de l’environnement et développement durable CFLEDD et autres organisations de la société civile environnementales ont organisé à Kinshasa, un atelier national de validation des différentes notes techniques de leur plaidoyer sur l’élaboration d’une nouvelle politique forestière, la révision du code forestier et la levée ou le maintien du moratoire, et de la prise en compte des droits de communautés locales et peuple autochtones dans les réformes en cours.

S’étendant sur deux jours, ces assises avaient pour but de présenter et d’amender les différentes notes techniques relatives à la politique forestière en RDC. Une fois validées, elles devront constituer un outil devant servir de base pour un plaidoyer commun.

« Le document que nous avons validé aujourd’hui, sera dupliqué et envoyé aux différents acteurs. En priorité au gouvernement, au ministère de l’environnement, à l’assemblée nationale, à la présidence, en vue de leur faire parvenir officiellement, notre position sur ce que nous voulons concernant l’engagement du pays sur la politique forestière, notamment sur la révision du code forestier », a déclaré Issa LINGBELU, acteur de la société civile. Continuer la lecture de Forêt : validation de différentes notes techniques sur la politique forestière

Forêt : l’Ong GASHE va accompagner la création des forêts communautaires des peuples autochtones

L’Ong GASHE (Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement), va procéder à l’accompagnement du processus de création des forêts communautaires au profit des peuples autochtones pygmées dans le territoire d’Ingende. L’annonce a été faite par le coordonnateur de cette organisation, Julien Mathe, lors de son passage à Kinshasa, à l’occasion de la 3ème édition du FIPA.

« Dans le territoire de Ingende, la population à 80% est autochtones. Et là, nous allons avoir un site pour la foresterie communautaire. Bientôt nous allons commencer la sensibilisation sur le processus avant qu’elle formule leur demande », a-t-il précisé. Continuer la lecture de Forêt : l’Ong GASHE va accompagner la création des forêts communautaires des peuples autochtones

FIPA 2018 : le REPALEF annonce un grand projet en faveur des peuples autochtones

Sans donner trop de détails sur le contenu de ce projet, le Coordonnateur du  REPALEF (Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers de la RDC), Kedy Bosulu a annoncé le samedi 09 septembre, la mise en place d’un nouveau projet d’environ 8 millions de dollars au profit des peuples autochtones pygmées de la RDC.

Ce projet négocié par le REPALEF, avec l’appui technique des partenaires, est l’expression de la détermination de ce Réseau à s’autonomiser et voler de ses propres ailes, a déclaré son coordonnateurs.

« Le REPALEF a négocié un financement important au niveau international pour soutenir les initiatives des peuples autochtones à participer au processus REDD. C’est un projet de 6 millions de dollars. D’autres partenaires ont ajouté 2 millions et d’autres encore sont en train de venir… », a-t-il indiqué. Continuer la lecture de FIPA 2018 : le REPALEF annonce un grand projet en faveur des peuples autochtones

FIPA 2018 : Le FPP rappelle l’urgence d’agir en faveur des peuples autochtones.

Forest People Program (FPP), travaille en RDC depuis plus de cinq. l’ONG appuie les peuples qui dépendent de la forêt pour leur subsistance. Il s’emploie à travailler avec les communautés locales et peuples autochtones à travers leurs différentes structures de représentation, notamment le REPALEF (Réseau des Populations Autochtones et Locales pour la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers de la RD).

Dans un entretien accordé à Environews en marge de la 3ème édition du FIPA, Lassana Koné, responsable du Programme juridique et droits humains à Forest People Program est revenu sur le succès de l’investissement de son institution dans la recherche de la reconnaissance de droit de ces communautés. « Notre démarche a consisté à revendiquer la propriété coutumière au profit des communautés y compris la propriété collective », a-t-il déclaré.

Selon Monsieur Lassana, la 3ème édition du FIPA offre une opportunité pour relancer le débat sur la loi portant protection des peuples autochtones qui est en souffrance à l’Assemblée nationale congolaise. Continuer la lecture de FIPA 2018 : Le FPP rappelle l’urgence d’agir en faveur des peuples autochtones.

FIPA 2018 : Vital Bambanze, « au Burundi, la question des autochtones a beaucoup évoluée »

Le Burundi est l’un de rares pays d’Afrique où la question des peuples autochtones a beaucoup évoluée. Se confiant à ENVIRONEWS, Vital Bambanze, sénateur honoraire du Burundi, a affirmé que dans son pays plusieurs actes de discrimination à l’égard des peuples batwa ont été totalement bannis.

Vital Bambanze, ancien sénateur et représentant des communautés batwa au Parlement burundais de 2010 à 2015.

« Il faut signaler qu’au Burundi par rapport aux autres pays d’Afrique, il y’a des avancées significatives. Il y’a la reconnaissance de la participation des  peuples batwa dans les instances de prise des décisions. Et cela est mentionné dans la Constitution du Burundi, avec la cooptation de 3 batwa à l’Assemblée nationale et 3 batwa au Sénat », a-t-il informé. Continuer la lecture de FIPA 2018 : Vital Bambanze, « au Burundi, la question des autochtones a beaucoup évoluée »