Archives de catégorie : Phénomènes naturels

Catastrophes naturelles : Le Katanga dans l’œil du cyclone tropical IDAI

La partie sud de la province du Katanga pourrait être frappée par le cyclone tropical IDAI, prévient  la SADC, dans son bulletin du 13 mars dont une copie est arrivée à Environews. La zone de danger direct et étendu couvre la partie centrale du Mozambique, le Malawi, l’est du Botswana, le Zimbabwe, le centre-Est de la Zambie et l’extrême sud de la RDC.

Ce cyclone tropical IDAI se déplace vers le centre du Mozambique à une vitesse d’environ 176 km / h et devrait atterrir le 15 mars 2019. Les régions du nord-ouest, du centre du Mozambique et du nord-est du Zimbabwe vont probablement recevoir davantage de pluie avec impact direct du cyclone tropical IDAI du 15 au 17 mars 2019, indique ce bulletin. Continuer la lecture de Catastrophes naturelles : Le Katanga dans l’œil du cyclone tropical IDAI

Bujumbura: Ouverture de la 7ème Plateforme Afrique Centrale pour la Réduction des risques de Catastrophes

Bujumbura la capitale Burundaise accueille  du 30 janvier au 1 février, les  travaux de la 7ème Plateforme Afrique Centrale pour la Réduction des risques de Catastrophes. Un rendez-vous annuel  qui a  pour objectif de  passer au peigne fin l’ensemble des activités menées, celles non réalisées, les effets de blocage et les moyens de les enrayer.

Définition d’un système d’évaluation et de mise en œuvre du cadre d’action de Sendaï (Japon) en Afrique Centrale, tel est le thème de ces assises auxquelles prennent part, les Experts des Etats membres de la CEEAC, les membres du Réseau des Parlementaires pour la Résilience aux Catastrophes en Afrique Centrale (REPARC), les sociétés du Mouvement de la Croix-Rouge, le Président de la Plateforme de la Gestion des Catastrophes pour les pays de la CEDEAO et les responsables des ONG impliquées dans la lutte pour la réduction des risques de catastrophes en Afrique centrale. Continuer la lecture de Bujumbura: Ouverture de la 7ème Plateforme Afrique Centrale pour la Réduction des risques de Catastrophes

Indonésie : Le bilan des tremblements de terre s’élève à 1424 morts

Le bilan de plusieurs séismes et d’un tsunami dans la province de Sulawesi central, en Indonésie, s’est élevé à 1 424, a déclaré un responsable jeudi 4 octobre 2018. Abdul Haris, chef du département de planification de l’Office national de recherche et de sauvetage, a déclaré que les opérations de recherche et de sauvetage étaient gênées par le manque d’accès aux zones les plus touchées.

Il a ajouté que de nombreuses personnes craignent toujours d’être piégées dans les ruines de Palu, la capitale de la province, et des districts de Donggala et Sigi.

De nombreuses routes menant aux zones touchées ont été coupées pour empêcher que de la machinerie lourde ne soit amenée sur les sites.

Bien que l’électricité ait été rétablie dans certaines zones, la panne d’électricité persiste dans les zones les plus durement touchées.

«Dans certains endroits, les installations électriques ont repris leurs fonctions, mais nous utilisons toujours des générateurs pour soutenir notre travail», a-t-il déclaré.

Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l’Agence nationale de gestion des catastrophes, a déclaré que jusqu’à 25 équipements de machinerie lourde ont de loin rejoint l’opération de sauvetage, mais que 21 autres sont toujours en route pour la province. Continuer la lecture de Indonésie : Le bilan des tremblements de terre s’élève à 1424 morts

Indonésie : Le bilan du séisme et du tsunami revu à la hausse

1234 morts tel est le dernier bilan annoncé ce mardi par l’Agence de gestion des catastrophes de l’Indonésie. Les chiffres qui flotter au tour de 832 mort le dimanche dernier, fait suite à un séisme suite à un séisme et un tsunami survenus le vendredi dernier sur Célèbes, l’une des îles indonésiennes.

A en croire l’Agence, ces 1234 morts dont les dépouilles de 34 jeunes ont été retrouvées dans les décombres d’une église balayée par une coulée de boue.

Sous les ruines de l’hôtel ROA ROA, un établissement de sept étage de Palu, neuf cadavres ont été extraits des décombres, et on estime qu’une cinquantaine de personnes ont été prises au piège dans cet immeuble. Continuer la lecture de Indonésie : Le bilan du séisme et du tsunami revu à la hausse

Environnement : changement de couleur des eaux du lac Tanganyika, que dit la science ?

Le lac Tanganyika situé dans la ville d’Uvira  a offert aux habitants de cette partie du pays, un spectacle étonnant le weekend dernier. Des eaux de ce lac  ont pris la couleur verte, suscitant étonnement et questionnement dans le chef de cette population dont les plus  superstitieux  ont cru   que ce changement de couleur des eaux du lac  relève  d’un phénomène surnaturel.

Quelques jours après le changement de couleur des eaux du lac Tanganyika, les discussions et conclusions sur ce phénomène vont dans tous les sens.  Seules les réponses apportées par  la science  sont susceptibles de déterminer l’origine de ce phénomène, avant tout naturel selon un grand nombre de scientifiques.

Selon une note informative du centre de recherche en hydrobiologie d’Uvira, dont Environews RDC, ce phénomène de changement de coloration des eaux  naturelle du lac Tanganyika de surface  est un phénomène continu et très bien documenté.  Deux causes principales  pouvant agir séparément ou concomitamment peuvent être à l’origine de cette coloration.

Il s’agit d’une part  de l’augmentation de la température et du pH qui occasionne un augmentation de la concentration en carbonates qui se mettent à précipiter sous formes des particules de calcite ; ces derniers ayant une coloration blanchâtre ou grisâtre, provoquent un changement de coloration des eaux lorsqu’elles réfractent la lumière solaire,  et du  bloom algal  encore appelé « efflorescence algale », ceci pouvant être naturel ou provoqué par une pollution par les nitrates et ou les phosphates. Continuer la lecture de Environnement : changement de couleur des eaux du lac Tanganyika, que dit la science ?

Japon : Un séisme fait 9 morts et une trentaine des portés disparus à Hokkaido

Au moins neuf morts et une trentaine de personnes portées disparues et  d’énormes glissements de terrain ont été enregistré suite à un tremblement de terre sont survenus  dans la nuit de mercredi à jeudi sur  l’île septentrionale de Hokkaido, à 62 km au sud-est de Sapporo, deux jours à peine après un typhon dévastateur dans la région d’Osaka, à l’ouest du pays.

Outre les deux morts annoncés en début de journée, sept personnes ont été découvertes dans la localité d’Atsuma en état d’arrêt cardiaque, une expression employée avant que leurs actes de décès ne soient officiellement signés. Les pompiers hélitreuillaient une partie des habitants mais 38 personnes restaient encore portées disparues, selon la chaîne de télévision publique NHK. Au moins 167 personnes ont par ailleurs été blessées. Continuer la lecture de Japon : Un séisme fait 9 morts et une trentaine des portés disparus à Hokkaido

Catastrophes naturelles : A cause de la curiosité, plus de 23 touristes blessés près du volcan Kilauea

Ils voulaient avoir des clichés exceptionnels quand ils ont été pris de cours par une vague de lave qui a jaillit brusquement, et percé le toit du bateau. 23 personnes ont été blessées, dont une sérieusement. Le drame s’est produit dans les eaux hawaïennes, lors d’une observation proche du volcan de Kilauea, actif depuis 35 ans.

Eruption volcanique de Kilauea (Photo, reuters)

La majorité des passagers ont été directement transférés à l’hôpital. Le nombre total des visiteurs  n’a pas été communiqué par les autorités locales, par contre, les pompiers du comité d’Hawaï déclarent avoir vu une victime, qui est une femme de 20 ans, au fémur fracturé, directement emmenée en ambulance au centre médical. Continuer la lecture de Catastrophes naturelles : A cause de la curiosité, plus de 23 touristes blessés près du volcan Kilauea

Goma : La CEEAC apporte son soutien à la mise en place du plan de contingence régionale

L’expert en gestion des risques, catastrophes et adaptation aux changements climatiques  de la CEEAC (Communauté des Etats économiques d’Afrique centrale), séjourne depuis 48 heures à Goma dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Dominique Kuitsouk a effectué le déplacement du Nord-Kivu, sur demande des autorités de cette province, pour apporter main forte à la province confrontée souvent aux difficultés liées aux catastrophes naturelles notamment celles provoquées par les éructions volcaniques de Nyiragongo et Nyamulagira. 

Le volcan Nyiragongo en activité à l’Est de la République démocratique du Congo.

L’expert de la CEEAC s’emploie à faciliter les travaux de la mise en commun du Plan de contingence régional de la République démocratique du Congo et celui de la République du Rwanda, en prévision d’éventuelles éruptions volcaniques dans la région, conformément aux recommandations formulées à l’issue de l’exercice de simulation organisé en juillet 2017 par le Service de la Protection civile du Nord- Kivu.       Continuer la lecture de Goma : La CEEAC apporte son soutien à la mise en place du plan de contingence régionale

Catastrophes naturelles : Au moins 18 morts dans des inondations à Abidjan

Le dernier bilan évoqué par le ministre ivoirien de l’intérieur, Sidiki Diakité, a révélé ce mardi que des inondations à Abidjan, ont fait 18 morts, et des dégâts considérables dans plusieurs quartiers.

Un quartier d’Abidjan sous les eaux

Presque toutes les communes de cette ville ont été victimes des inondations, l’eau est montée jusqu’à 2,5 mètres de hauteur. Cependant la RIVIERA PALMERAIE (l’un des quartiers de la commune chic de Cocody) a été le plus touché par ces inondations mortelles.

Le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM) s’est battu malgré ses moyens limités, à sécuriser plusieurs personnes et installer un poste médical d’urgence et des premiers secours dans la commune de Cocody. « Cent-quinze personnes ont été secourues par les sapeurs pompiers militaires et la marine nationale », a précisé le ministre de l’intérieur. Continuer la lecture de Catastrophes naturelles : Au moins 18 morts dans des inondations à Abidjan

Catastrophes naturelles : la montée des eaux fait 10 morts en Côte d’Ivoire

10 morts et plus de 110 personnes mise en sécurité, tel est le bilan provisoire de la montée phénoménale des eaux à laquelle fait face la Côte d’Ivoire, depuis la nuit du lundi à mardi, a annoncé dans un communiqué, le groupement de sapeurs-pompiers militaires GPSM de Côte d’Ivoire.

 

c’est ce mardi que le GPSM  a dressé  dans son point de situation  un bilan provisoire faisant état de 10 décès et de 110 personnes mises en sécurité. Une situation consécutive à la montée des eaux après des pluies diluviennes qui se sont abattues sur Abidjan  dans la nuit du lundi à mardi. La riviera palmeraie, riviera Allabra, riviera Sideci, et attecoubé Mossikro sont les zones qui ont fait les frais de ces averses.

Pendant que les opérations de sauvetage se poursuivent, le  GPSM a  installé un poste médical au niveau de l’enceinte CAP NORD pour une prise en charge des rescapés, et  deux ambulances de réanimation ont été disponibilisées pour les éventuels survivants.

Pour sa part, l’Office National de la Protection Civile a dans un communiqué rapporté que les averses qui inondent Abidjan, continueront de s’abattre de façon intermittente sur le District d’Abidjan et Littoral selon la direction de la météorologie qui parle de risque d’inondation élevé. Une situation qui met Abidjan en alerte rouge.

Thierry-Paul KALONJI