Archives de catégorie : Santé

Santé : 11% des singes guéris d’Ebola en RDC

Le directeur général de l’institut national des recherches biomédicales, Dr Muyembe a annoncé à l’ouverture du IXe congrès international sur les pathologies Infectieuses et parasitaires, qui se tient à Lubumbashi, la réussite de la phase expérimentale du traitement de « l’anticorps 114 » après un résultat positif constaté auprès des espèces animales infectées. Environ 11% des singes touchés par la maladie à virus Ebola ont été guéris, après avoir suivi ce traitement.

« Nous connaissons de mieux en mieux l’agent pathogène et nous avons développé un traitement. Jusqu’à présent, c’est encore [en phase expérimentale]. On l’appelle l’anticorps 114, quand nous l’injectons aux singes qui sont infectés et qui soufrent de la maladie d’Ebola, 11 % guérissent », a fait Dr Muyembe, « ce qui laisse à croire que ces recherches sont prometteuses« .

Le directeur général de l’INRB a ajouté lors de ce congrès, que l’étape suivante de ces recherches sera l’injection de l’anticorps 114 chez l’homme pour suivre sa réaction auprès des personnes infectées.

« Maintenant, c’est le passage pour prendre cet anticorps et l’utiliser chez l’homme. Si ça marche chez l’homme en ce moment-là nous allons dire que nous avons la maîtrise totale de cette épidémie », a-t-il Souligné.

Pour les chercheurs, ce congrès est un atout pour apporter les remèdes et solutions à la crise d’Ebola, qui reste encore une crise plurielle et multiforme. Au-delà d’Ebola, les congressistes vont aussi réfléchir sur d’autres maladies infectieuses notamment le paludisme, le VIH Sida, ainsi que la souche de la maladie du sommeil.

Avec Radio Okapi

 Santé : Une aide alimentaire de l’Oxfam aux victimes d’ebola

L’Ong britannique OXFAM a procédé à la distribution des produits alimentaires tel que, le riz, des haricots et de la farine à Plus de 4.525 personnes touchées par l’épidémie d’Ebola dans la province de l’équateur. Cette première phase de distribution a eu lieu à Mbandaka et s’étendront au sein des communautés rurales. 

Séance de formation des agents du Ministère de Santé publique à Kinkole. (Photo, Serge Ntumba/Environews-RDC)

« Il est nécessaire de nourrir les familles qui ont été en contact direct avec les personnes touchées par les virus Ebola. Grace aux efforts conjoints du gouvernement et des organismes humanitaires et partenaires locaux la propagation d’Ebola s’est ralenti ces dernières semaines », a déclaré José Barahona, le directeur pays d’OXFAM en RDC.

Avec un total, de 57 cas de fièvre hémorragique détectés dans la sous région, dont 38 confirmés, 14 probables et 5 suspects, ce dimanche, 5 nouveaux cas suspects ont été rapportés à Bikoro et 6 échantillons se sont révélés négatifs. Continuer la lecture de  Santé : Une aide alimentaire de l’Oxfam aux victimes d’ebola

Santé : Itipo, l’unique bastion d’ebola à l’Equateur après la riposte  

Le village d’itipo dans la zone de santé d’Iboko reste à l’instant la seule aire de santé rapportant des cas confirmés d’Ebola après le lancement de la riposte, a renseigné le briefing hebdomadaire du Ministère de la santé.

C’est suite à ce constat que le ministre de la santé, Oly Ilunga, a félicité les experts de son ministère déployés pour le travail accompli. « En une dizaine de jours, vous avez été en mesure de mettre en place toutes les composantes de la riposte et une coordination efficace, malgré les conditions logistiques difficiles », a-t-il déclaré. Continuer la lecture de Santé : Itipo, l’unique bastion d’ebola à l’Equateur après la riposte  

Santé : Un atelier sur le plan de riposte contre ebola

Le ministère de la santé congolaise a annoncé ce mercredi 13 juin, la tenue d’un prochain atelier régional sur le plan de contingence transfrontalier qui sera complété par un exercice de simulation grandeur nature d’une riposte transfrontalière.

Le directeur du Programme élargi de vaccination de la RDC, le premier à recevoir le vaccin contre Ebola à Mbandaka.

Pour ce faire, « le ministre de la santé, le Dr. OLY ILUNGA a échangé ce mardi 12 juin avec ses homologues de la République du Congo et de la République centrafricaine sur cette solution, ensemble ils ont abordé la question de la collaboration transfrontalière en suggérant des rencontres permanentes entre leurs équipes techniques respectives, lors d’une téléconférence depuis le centre des opérations d’urgence de Kinshasa », a rapporté le ministère de la santé dans un communiqué. Continuer la lecture de Santé : Un atelier sur le plan de riposte contre ebola

Santé : Vers la fin de l’épidémie à virus Ebola en RDC

1 mois après la déclaration de l’épidémie d’Ebola par le ministre de la santé Dr Oly Ilunga, les données épidémiologiques fournies par le Ministère de la Santé indiquent un total cumulé de 55 cas avérés de la fièvre hémorragique dans la région de l’Equateur, dont 22 à Bikoro, 29 à Iboko et 4 à Wangata dans la ville de Mbandaka, avec un total de 28 décès dont 18 à Bikoro, 7 à Iboko et 3 à Mbandaka.


Beaucoup d’efforts de riposte ont été consentis pour contenir l’épidémie dans les zones affectées par la maladie à virus Ebola. C’est dans ce cadre que le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS a effectué une deuxième visite à Itipo dans l’Equateur pour finir le travail qui reste à faire et évaluer la situation de l’épidémie dans ces zones.

‘‘Nous ne pouvons pas commencer à crier victoire, mais il y a bien des signaux positifs qui nous permettent d’être prudemment optimistes dans cette riposte’’, a indiqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. Continuer la lecture de Santé : Vers la fin de l’épidémie à virus Ebola en RDC

Santé : Fin de la table ronde sur la tuberculose à Kinshasa

L’atelier régional sur la tuberculose tenu à Kinshasa a permis aux différents des pays membres du réseau CARN-TB de formuler des recommandations en vue d’intensifier la lutte contre la tuberculose en Afrique centrale.  Tenir régulièrement les réunions, mettre en place des groupes pour continuer le travail commencé, intégrer la société civile et les communautés locales dans les réunions stratégiques pour lutter efficacement contre ce fléau, telles ont été les recommandations faites lors de l’atelier organisé par le programme national de lutte contre la tuberculose en collaboration avec OMS/TDR.

Pour ce faire, il a été demandé aux chargés de suivi et évaluation de Programme National de Lutte contre la Tuberculose de chaque pays d’initier un outil national en terme de base de données et priorités de recherches.

« Pour bien faire de recherches nous devons d’abord mieux connaître le système de surveillance de la tuberculose. Tous les pays présents à ces assises ont tenu à ce que tous leurs chargés de suivi et évaluation du programme connaissent l’outil que nous appelons DHISD, qui est national et qui peut fournir de données de bonne qualité et connaître leurs problèmes et trouver des réponses à ces problèmes », a souligné Henriette WEMBA NYAMBA présidente du Pont Santé Afrique.

Les acteurs de la lutte anti tuberculose ont convenu de doubler des efforts en vue de mettre en application les différentes recommandations formulées lors de cet atelier régional. « Nous sommes entièrement satisfaits du résultat à savoir, un plan de travail pour les réseau CARN-TB pour la prochaine année, mais aussi les activités claires qui ont été définies notamment une formation sur la recherche pour le pays de la région ». A affirmé Michel Kasua, Directeur du Programme National de Lutte contre la Tuberculose de RDC.

L’urgence d’orienter les recherches vers la réduction du taux de mortalité due à la tuberculose en Afrique subsaharienne, en essayant de réduire sensiblement le pourcentage de patients qui ne termine pas leur traitement s’impose avec acuité.

Toutefois, La problématique du coût de la prise en charge des patients fera l’objet des prochaines rencontres d’ici la fin de l’année, indique le communiqué final de ces assises.  « Nous l’OMS on s’engage pour supporter les pays suivant les plan d’action qui a été fait, pour qu’il puisse avant la fin de 2019 avoir un système qui soit beaucoup plus fiable et robuste », a rassuré Docteur Corine Merle, experte à l’OMS/ TDR.

Notons par ailleurs que la cérémonie de clôture a été ponctuée par la remise des certificats de mérite, pour encourager les chefs de Programme de Lutte contre la Tuberculose ainsi que leurs collaborateurs, tous membre du Réseau, à s’investir davantage dans la recherche des voies et moyen pour éradiquer ce fléau dans le sous région.

Fanny MENGA

Santé : 11 pays d’Afrique centrale discutent de la tuberculose à Kinshasa

Les chefs de Programmes de lutte contre la Tuberculose de 11 pays d’Afrique centrale se sont réunis pour la première fois, à Kinshasa afin de discuter et échanger leurs expériences, les données de terrain et les recherches, pour de mieux comprendre les problèmes qui minent l’éradication de la tuberculose dans la sous-région, et définir les priorités d’actions appropriées à chaque pays. 

La RDC est classée parmi les 22 pays le plus touchés au monde par la tuberculose. Supportant 80% de la charge mondiale de la tuberculose, le pays occupe la deuxième place en Afrique. Une bonne adhésion de la population et une bonne source d’information sanitaire aideront à relever le défi de l’éradication de cette maladie. « Par rapport à la guérison, et au dépistage, il y’a un seuil bien fixé par l’OMS, mais la RDC est en dessous de ça. On doit maintenant faire des recherches pour voir quelles sont les solutions idoines pour essayer de  résoudre ce problème », a indiqué Docteur Stéphane Mbuyi, point focal pour la prise en charge de la tuberculose. Continuer la lecture de Santé : 11 pays d’Afrique centrale discutent de la tuberculose à Kinshasa

Santé: 3200 doses supplémentaires de vaccins contre Ebola arrivent à Kinshasa

Un nouveau lot de 3200 doses de vaccins contre la maladie à virus Ebola fourni par l’OMS est arrivé dans la capitale congolaise récemment pour compléter les 4300 doses arrivées dernièrement pour faire un total de 7500 doses afin de lutter efficacement contre la propagation de cette épidémie est à sa neuvième phase de révélation en RDC. 

Séance de formation des agents du Ministère de Santé publique à Kinkole. (Photo, Serge Ntumba/Environews-RDC)

Outre les équipements dont 7.000 combinaisons, envoyés par l’OMS à Mbandaka, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé également  le déploiement des épidémiologistes et du personnel médical dans la capitale congolaise pour porter une main forte aux équipes qui travaillent déjà sur terrain. Indique le communiqué de l’OMS. Continuer la lecture de Santé: 3200 doses supplémentaires de vaccins contre Ebola arrivent à Kinshasa

Santé : Début de vaccination contre Ebola à Mbandaka

L’opération de vaccination contre la fièvre hémorragique à virus Ebola a été lancée par les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), venus de Kinshasa, sous la supervision du ministre de la Santé, Oly Ilunga. Cette première vaccination en RDC a commencé avec les prestataires qui ont des contacts directs avec les malades. Pour le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Allarangar Yokoude, en ce début de l’épidémie, la vaccination reste efficace pour vite couper la chaîne de contamination.

Le directeur du Programme élargi de vaccination de la RDC, le premier à recevoir le vaccin contre Ebola à Mbandaka.

«Si on arrive à vacciner ces cibles déterminées, à savoir le personnel de santé, les contacts des cas confirmés, et les contacts de ces contacts, on a plus de chance de vaincre cette maladie» , a-t-il précisé. Continuer la lecture de Santé : Début de vaccination contre Ebola à Mbandaka

Santé : OMS, « La découverte d’un cas d’Ebola à Mbandaka est préoccupante»,

Dans un communiqué publié dans la matinée de ce jeudi 17 mai à Kinshasa, l’OMS alerte sur la découverte d’un nouveau cas d’Ebola dans la Zone de santé de Wangata à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur.

Séance de formation des agents du Ministère de Santé publique à Kinkole. (Photo, Serge Ntumba/Environews-RDC)

La découverte d’un premier cas confirmé d’Ebola en zone urbaine « est un développement préoccupant, mais nous avons maintenant de meilleurs outils que jamais pour combattre Ebola« , a déclaré le directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. « L’OMS et nos partenaires prennent des mesures décisives pour arrêter la propagation du virus« , a-t-il déclaré.

L’OMS indique qu’elle est en train de déployer une trentaine d’experts pour mener des activités de surveillance à Mbandaka, en collaboration avec le ministère de la Santé et d’autres partenaires.

L’OMS a comptabilisé au total 44 cas (3 cas confirmés, 20 probables et 21 suspects). Jusqu’à présent, tous les cas confirmés d’Ebola avaient été signalés dans une zone rurale très difficile d’accès, dans le territoire de Bikoro, situé au nord-est de Kinshasa, à la frontière avec le Congo-Brazzaville.

Cette zone se trouve également dans la province de l’Equateur, à environ 150 km de Mbandaka.

Alfred NTUMBA