Archives de catégorie : Santé

 Santé : La RDC en proie à une épidémie de rougeole

Le ministre de la santé Oly Ilunga a  déclaré lundi dernier la résurgence d’une épidémie de la rougeole en République démocratique du Congo.  Depuis début 2019, 87.000 cas suspects ont été enregistrés avec 667 cas confirmés répartis dans 23 de 26 provinces du pays.

« La situation est d’autant plus qu’inquiétante car, le nombre de contaminations représente  une augmentation de plus de 700%, comparée à la situation épidémiologique pour la même période en 2018 », a indiqué le ministre qui encourage les parents à faire vacciner leurs enfants.

Malgré les difficultés que rencontre la riposte contre la maladie à virus Ebola  qui continue d’allonger son nécrologe dans la partie Est de la RDC, l’épidémie de rougeole n’a pas attendu pour s’illustrer avec un grand nombre de victimes  à son actif.

Selon l‘ONG Médecins sans frontières, « cette épidémie  de rougeole qui sévit actuellement en RDC risque d’être la plus meurtrière depuis sa résurgence dans le pays entre 2011-2012 ». Continuer la lecture de  Santé : La RDC en proie à une épidémie de rougeole

Santé : A Kinshasa l’arrêt cardiaque explose, les scientifiques se taisent

Le phénomène « mort subite, arrêt cardiaque » attire l’attention de plus d’un kinois, au regard du nombre important des décès qu’il cause ce dernier temps dans la capitale congolaise. De plus en plus, l’on s’inquiète de proportions que prend ce phénomène qui touche spécifiquement des personnes dont la tranche d’âge varie entre 18 et 50 ans, les cas de la chanteuse Marie Misamu, de l’acteur Mundweri, et de Monique Kitoko, secrétaire nationale en charge de la communication de l’UDPS, en sont des illustrations concrètes.

 

Les kinois assistent impuissants à la disparition de leurs êtres chers, souvent de suite de ce fléau. Incapables de les sauver, ils s’essayent à s’habituer à ce malheur leur imposé par la force de la nature, soit-elle, sans aucun espoir de s’en délivrer un jour.

Un malheur qui tente d’imposer sa loi et enrichi le lexique de tout un peuple, du plus petit au plus grand, par de nouveaux vocables comme, « arrêt cardiaque, malaise, crise, AVC etc. », des mots qui, désormais font partie de leur quotidien, et pourtant méconnus du grand public, il y’a encore de cela une dizaine d’années. Continuer la lecture de Santé : A Kinshasa l’arrêt cardiaque explose, les scientifiques se taisent

Santé : David Gressly, nommé coordinateur contre Ebola en République démocratique du Congo

Pour entreprendre de nouveaux efforts dans la riposte contre la propagation de l’épidémie d’Ebola,  L’Organisation des nations unies (ONU) a nommé ce jeudi 23 mai, David Gressly en qualité de coordinateur contre cette épidémie en République démocratique du Congo.

David Gresley, nouveau coordinateur de la lutte contre Ebola en RDC.

« Après cette nouvelle fonction lui confiée ce jeudi, David Gressly, occupera actuellement le poste de représentant spécial adjoint du Secrétaire général au sein de la Mission de l’Onu en République démocratique du Congo (Monusco) »,  a annoncé l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué.

L’agence spécialisée des Nations unies a de son côté nommé à Kinshasa un représentant spécial de la lutte contre Ebola, le Dr. Peter Graaff.

« Il supervisera la coordination des activités de soutien international à la lutte contre le virus Ebola et veillera à ce qu’un environnement favorable, en particulier sur le plan sécuritaire et politique, soit en place pour que la lutte contre le virus Ebola soit encore plus efficace », a rajouté l’OMS. Continuer la lecture de Santé : David Gressly, nommé coordinateur contre Ebola en République démocratique du Congo

Santé : En Afrique L’état de santé révèle un autre discours de l’économie

Le rapport de l’OMS, intitulé « Productivity cost of illness » a révélé que la multiplication des maladies et autres épidémies, notamment Ebola, le paludisme, le sida et le choléra, augmentent  la vulnérabilité de l’économie africaine, entraînant ainsi des pertes annuelles de l’ordre de deux mille quatre cents milliards de dollars américains sur l’ensemble du continent.

Séance de formation des agents du Ministère de Santé publique à Kinkole. (Photo, Serge Ntumba/Environews-RDC)

Selon les données collectées de ce rapport, les pertes totales annuelles que subissent les économies africaines à cause des maladies et autres épidémies sont évaluées à 2.400 cents milliards de dollars américains. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) invite les dirigeants de la région « à réorienter urgemment leurs politiques publiques vers le secteur de la santé ». Continuer la lecture de Santé : En Afrique L’état de santé révèle un autre discours de l’économie

Santé : Malawi, premier test à grande échelle d’un vaccin contre le paludisme

 C’est ce mardi 23 avril que le Malawi donnera le coup d’envoi du premier test grandeur nature du vaccin expérimental le plus avancé à ce jour contre le paludisme, une maladie qui tue chaque année plusieurs centaines de personnes en Afrique.  Cette campagne de vaccination vise à confirmer l’efficacité du vaccin sur des enfants âgés de moins de 2 ans qui sont les plus vulnérables à la malaria.

Baptisé Mosquirix ou RTSS, ce vaccin  est le fruit de  plus de trente ans de travaux et d’un milliard de dollars. Il a été développé par le géant pharmaceutique britannique Glaxosmithkline et l’ONG Path, et finance par l’Alliance du vaccin (GAVI), le Fonds mondial de lutte contre le sida et le paludisme et l’Unicef.

Pour demain, c’est donc  un  centre de santé de la capitale Malawite Lilongwe qui bénéficiera en premier de ce test expérimental qui se poursuivra ensuite  la semaine prochaine au Ghana et au Kenya, deux autres pays pilotes du programme.

Pour sa part, l’Organisation mondiale de la santé espère vacciner 120.000 enfants dans chacun de ces trois pays d’ici à 2020. Continuer la lecture de Santé : Malawi, premier test à grande échelle d’un vaccin contre le paludisme

SANTE : l’OMS divulgue les premières lignes directives sur les interventions de santé numérique

C’est pour améliorer la santé des populations et les services essentiels que l’OMS vient de rendre  public des nouvelles recommandations sur 10 manières dont les pays peuvent faire usage des technologies numériques, a indiqué un communiqué de presse émis par cette agence de l’ONU. Des recommandations qui représentent  les résultats de  deux ans d’études menées par l’OMS  sur  les données identifiables relatives à ces technologies.

« Il est essentiel d’exploiter les possibilités offertes  par les technologies numériques pour parvenir à la couverture sanitaire universelle. Ces technologies ne sont pas une fin en soi, ce sont des outils indispensables qui permettent de promouvoir la santé, de préserver la sécurité mondiale et de servir les populations vulnérables », a dit Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

Cette publication résulte  du constat fait par l’OMS, notifiant que l’envoi des rappels aux patients est une intervention numérique ayant déjà des effets positifs dans certaines régions et que grâce à la technologie, les agents de santé peuvent prodiguer des soins et consulter sur des questions de santé même situer  à une longue distance. Continuer la lecture de SANTE : l’OMS divulgue les premières lignes directives sur les interventions de santé numérique

Santé : le centre de traitement d’ébola de Butembo réouvre ses portes

Le Ministère de la Santé a dans son bulletin quotidien, annoncé la réouverture du Centre de Traitement Ebola (CTE) de Butembo et de la réhabilitation de celui de Katwa. Les deux centres ont été attaqués par des hommes armés au mois de février dernier.

Avant l’attaque, les activités de ces deux centres géographiquement proches étaient cogérées par l’organisation Médecins sans frontières (MSF) et le ministère de la Santé dans la province du Nord-Kivu.

Ce lundi 4 mars 2019, les autorités  congolaises ont lancé les travaux de reconstruction du CTE de Katwa. « Désormais ces centres seront gérés par le Ministère de la Santé, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef) », ont annoncé les autorités congolaises, citées par SlateAfrique. Continuer la lecture de Santé : le centre de traitement d’ébola de Butembo réouvre ses portes

Santé : 21 jours sans nouveau cas d’Ebola à l’Est de la RDC !

La journée du 19 février 2019 a marqué le 21ème jour sans nouveau cas confirmé d’Ebola dans la partie Est de République démocratique du Congo. Dans un communiqué adressé à la presse, le ministère de la santé de la RDC a renseigné que l’épidémie de fièvre Ebola ayant fait 528 morts au Nord-Kivu  vient d’être maitrisée.

« Cela constitue une avancée majeure après la flambée épidémique qui avait atteint des pics importants entre septembre et novembre 2018. Nous pouvons ainsi considérer que l’épidémie d’Ebola est actuellement maîtrisée à Beni et dans les  zones de santé  de kayina, Mandima et Musienene», a indiqué le ministère à travers ce document officiel. Continuer la lecture de Santé : 21 jours sans nouveau cas d’Ebola à l’Est de la RDC !

Santé : Attention, la dipyrone tue !

La molécule de la Noramidopyrine connue sous l’appellation de « dypirone, Novalgine» tue. L’alerte a été lancée par le Conseil National de l’Ordre de Pharmaciens. Dans une correspondance adressée à l’attention de tous les pharmaciens congolais, ce jeudi  06 à Kinshasa, cette organisation interdit toute production (fabrication),  distribution et administration de cette molécule, et de deux autres à savoir, Alpha beta Arteéther et Nimésulide.

« Noramidopyrine (Dipyrone), peut entrainer une agranulocytose potentiellement mortelle et ce plusieurs mois après la prise », affirme cette organisation. « Alpha Beta Arteéther en solution huileuse intramusculaire présente une faible biodisponibilité, d’où le risque  de développement d’une  résistance aux dérivés de l’artémisinine, ce qui constituerait un problème majeur dans les zones impaludées ».

Conformément à la note circulaire du Secrétaire général à la Santé publique n° MS1251 /P/YRS/2018 à l’intention  des professionnels de santé de la RDC, l’Ordre des Pharmaciens informe que la molécule de Nimésulide connue sous les noms de ZAPAIN, MARSUPIN, NESUPAIN doivent être purement et simplement retirés du marché pour raison d’hepatotoxicité grave non dose dépendant.

Alfred NTUMBA

Santé : Seulement 1/10 du budget général de la RDC consacré à la santé

Comment lutter contre la résurgence des épidémies et des maladies endémiques qui dictent leur loi funeste aux populations congolaises dans certaines parties du pays? La représentation nationale octroie le dixième du budget national au secteur de la santé.

Ainsi en a décidé l’Assemblée nationale en adoptant fin Novembre, dans les mêmes termes que le Sénat, la loi de finances pour l’exercice 2019 qui s’élève à 10 352,3 milliards de francs congolais. Ce, après examen des allocations budgétaires par nature, axe et programme ; tenant compte de l’évolution de l’exécution des dépenses de l’Etat de 2013 au 30 Juin 2017 et des priorités des politiques publiques définies par le gouvernement.

L’absence d’une couverture universelle des soins de santé de la population et l’insuffisance des crédits destinés à la lutte contre la tuberculose, trouve du répondant avec une hausse des allocations équivalant à près de 10% du budget général. Continuer la lecture de Santé : Seulement 1/10 du budget général de la RDC consacré à la santé