SANTÉ : DEBUT DE LA VACCINATION CONTRE EBOLA

Les autorités sanitaires congolaises ont annoncé, pour mercredi, le début de la vaccination contre la fièvre hémorragique à virus Ebola à Mangina, en territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

« La vaccination commence mercredi. Les équipes sont sur le terrain pour identifier les contacts autour des cas confirmés », a déclaré le Dr.Bathe Ndjokolo, directeur général de la lutte contre Ebola, au ministère de la santé.

Pour cela, plus de 3220 doses des vaccins sont disponibles au dépôt central à Kinshasa. Ne sont concernés à cette vaccination que le personnel soignant, les contacts des malades ainsi que leurs contacts, a supposé le directeur général. Continuer la lecture de SANTÉ : DEBUT DE LA VACCINATION CONTRE EBOLA

Environnement : L’ONU invite les pays d’Afrique à adopter un système d’approvisionnement écologique

Le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), a dans un rapport publié récemment, appelé les pays d’Afrique à adopter un système d’approvisionnement écologique permettant de se procurer des produits et services de manière à provoquer le moins possible d’impact sur l’environnement.

Au cours d’un séminaire organisé à Entebe en Ouganda, la directrice de programme au bureau du PNUE pour l’Afrique, Ernest Kamala, a précisé que les gouvernements devraient adopter des pratiques d’approvisionnement vertes afin de préserver leur environnement, pour réaliser un développement durable.

« Les ressources naturelles sont le facteur de production de base pour les produits, services et infrastructures que nous utilisons tous. La manière dont les sociétés utilisent, gèrent et protègent les ressources naturelles façonne de manière fondamentale le bien-être de l’humanité, de l’environnement et de l’économie », a-t-elle insisté. Continuer la lecture de Environnement : L’ONU invite les pays d’Afrique à adopter un système d’approvisionnement écologique

Agriculture : projet de transformations en Afrique centrale et de l’EST

Avec l’appui de la banque mondiale, un projet de transformation de l’agriculture en Afrique centrale et de l’est va être lancé en vue d’améliorer la collaboration régionale, révèle un communiqué du ministère de la recherche scientifique et technologique.

Ce communiqué indique que le projet en gestation vise à augmenter la productivité, la résilience et la compétitivité des chaines de valeur d’une sélection des denrées agricoles. Il s’agit aussi accroître l’accès de petits exploitants agricoles au marché régional de denrées et des produits alimentaires, rapporte l’Agence congolaise de Presse.

Il souligne également que, ce projet comprend quatre composantes et sera exécuté dans les provinces de la Lomami, la Tshopo, le Sud- Kivu, l’Ituri et le Kongo central. Continuer la lecture de Agriculture : projet de transformations en Afrique centrale et de l’EST

Forêt : le Congo Brazzaville accueille le 11ème forum sur la gouvernance forestière

Le 11ème Forum sur la gouvernance forestière (FGF) se tiendra  du 30 au 31 octobre prochain à Brazzaville, capitale congolaise. C’est la première édition, qui sera organisée dans le cadre du projet CV4C financé par l’Union européenne.

Ce forum régional qui sera organisé en collaboration avec le Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo( PFBC), aura comme différents thèmes: le processus législatifs en matière forestière dans le Bassin du Congo, le REDD+ zéro déforestation , l’Agrobusiness, les synergies entre FLEGT, REDD+ et la gouvernance de l’utilisation des terres. Continuer la lecture de Forêt : le Congo Brazzaville accueille le 11ème forum sur la gouvernance forestière

Angola : Paula Francisco recommande la création des instruments juridiques pour lutter contre les ravins

La ministre angolaise de l’Environnement, Paula Francisco Coelho, a recommandé jeudi à Luena (Moxico) la création des instruments  juridiques visant à détecter, identifier, et surveiller les zones à risque pour les éliminer l’émergence des ravins. Elle a fait cette recommandation lors du lancement de l’atelier sur les ravins sur le territoire angolais.

Paula Franciso Cohelo, ministre angolais de l’Environnement s’adressant aux représentants des communautés lors du lancement de l’atelier sur la lutte anti érosive à Luena.

Pour la ministre de l’environnement, « la propagation des ravins affecte non seulement les communautés, mais conditionne aussi le développement durable et la conservation des écosystèmes », a-t-elle déclaré. Afin d’inverser la situation, le ministre a souligné, entre autres, la nécessité d’adopter de bonnes pratiques environnementales, de prêter davantage attention aux facteurs déclenchant les ravins, qu’ils soient naturels ou artificiels, entraînant la destruction du couvert végétal. Continuer la lecture de Angola : Paula Francisco recommande la création des instruments juridiques pour lutter contre les ravins

Santé : Le master ECOM-ALGER s’apprête à décerner des diplômes aux experts en écologie de la santé

Le master Ecologie des Maladies infectieuses Aléas naturels et Gestion des Risques (ECO-ALGER) de la Faculté de médecine de l’Université de Kinshasa, a procédé ce 2 août 2018, aux soutenances des mémoires de ses étudiants pour l’année académique 2017 -2018.  Au total, 17 étudiants inscrits à ce master 1 ont tour à tour défendu leurs projets d’étude devant un jury composé d’éminents professeurs de cet établissement universitaire, avant de se voir décerner le titre d’expert en écologie de la santé.

Séance de soutenance des mémoires à l’ECOM-ALGER, (Photo, Glody MFULU – Environews).

Après près de 10 mois de formation, l’heure est venue pour les apprenants de ECOM-ALGER, de présenter leurs travaux de recherche afin de couronner leur parcours au sein de cette institution qui consacre sa formation aux moyens de gestion et de contrôle des différentes maladies en s’appuyant sur une transdisciplinarité, conciliant l’homme et son environnement. Continuer la lecture de Santé : Le master ECOM-ALGER s’apprête à décerner des diplômes aux experts en écologie de la santé

Forêt : SOMICONGO, la vraie fausse homologation d’Amy Ambatobe ?

Le Certificat d’homologation a été signé en avril dernier par Amy Ambatobe, ministre de l’Environnement et Développement durable de la République démocratique du Congo, en faveur de SOMICONGO FOREST CONSERVATION SARL, sur une superficie de 294.014 hectares dans la concession 52/2014, à Inongo dans la Province de Mai Ndombe. Depuis, la  question s’invite sur la place publique. Bien que l’acte posé par le ministre ne soit pas contraire aux prérogatives lui dévolues,  cependant, il laisse sans mot les observateurs de par la précipitation avec laquelle il a été signé révèlent les analyses.

Certains acteurs de la société civile environnementale décrient leur indignation face à ce qu’ils qualifient de supercherie. « Je pense qu’il nous faut rapidement arrêter une position. Il n’est pas à ce jour possible pour la RDC de délivrer un Certificat d’homologation. C’est inacceptable », s’indigne un expert. « Certaines conditionnalités pour confirmer l’homologation de cette concession sont loin d’être remplies ».

D’aucun pense que le Ministre s’est arrangé avec SOMICONGO pour changer la nature de sa concession en vue d’échapper aux réclamations des communautés locales pour lesquelles les clauses sociales n’ont pas été respectées par le concessionnaires. Continuer la lecture de Forêt : SOMICONGO, la vraie fausse homologation d’Amy Ambatobe ?

Angola : L’éducation environnementale s’invite dans les écoles

Le Ministère angolais de l’Environnement envisage intégrer des modules de formations dédier à l’éducation environnementale dans les écoles.  La ministre de l’Environnement, Paula Francisco, l’a faire savoir lors de sa journée de travail à Luena.  A en croire la ministre, un plan de travail conjoint est en cours de préparation sur la base d’un mémorandum de collaboration qui pourrait être signé entre son secteur et celui de l’Education national, en vue de sauvegarder la situation environnementale dans les écoles du pays.
La première étape de cette collaboration consistera a élaborer une cartographie des écoles pour examiner les conditions nécessaires à la mise en place de différents programmes dédiés à l’éducation environnementale.  «Notre visite se base sur ce qui est la prudence environnementale pour que l’école soit durable», a souligné  Paula Francisco, notant que les conditions sont très mauvaises chez les apprenants.
Pour elle, il est important d’inculquer dans l’esprit des élèves dès le bas âge, l’importance des plantes et des animaux ainsi que l’intérêt pour les ressources naturelles, afin de susciter en eux l’amour de l’environnement.
Le ministre qui était accompagné du gouverneur de la province de Moxico,  Muandumba Gonçalves, a suggéré la création d’espaces verts et de loisirs dans les cours des écoles pour permettre aux apprenants d’apprendre à jouer, croyant que cela peut être une méthodologie de certaines pratiques de temps libre liées à l’éducation environnementale.
l’objectif poursuivi par ce programme est d’apprendre aux élèves l’importance qu’il y’a à s’investir dans le développement durable tout en réduisant l’empreinte écologique sur les ressources naturelle du pays.
Alfred NTUMBA

Kenya : Le Forum mondial des paysages se tiendra à Nairobi

« Trouver des solutions pour relever le défi de la restauration des paysages en Afrique où près de 50 millions d’hectares de terres se dégradent chaque année », est un défi lancé par plus de 800 acteurs multisectoriels de toute l’Afrique et du monde entier pour le forum mondial des paysages prévu pour les 29 et 30 Août à Nairobi au Kenya.

Parc national de la Garamba en République démocratique du Congo 

« Le paysage Africain doit être restauré pour répondre aux besoins en ressources naturelles du continent. Une population en expansion rapide sera un jour rencontrée, mais il n’y a pas de solution miracle », a averti le directeur général du centre pour la recherche forestière internationale, Robert Nasi.

Les communautés locales ont restauré plus de 5 millions d’hectares des paysages dégradés à travers le continent, tandis que plus de 20 nations se sont engagées à restaurer 100 millions d’hectares de forêts d’ici 2030 grâce à l’initiative de restauration des paysages forestiers Africains (AFR100). Continuer la lecture de Kenya : Le Forum mondial des paysages se tiendra à Nairobi

Conservation : L’ONG Conserv Congo s’engage à former des jeunes qui veulent devenir des écogardes

En marge de la Journée internationale des écogardes, célébrée chaque 31 juillet, l’ONG Conserv Congo a déclaré sa disponibilité d’apporter son expertise dans la formation des jeunes désireux travailler comme écogarde au service de la conservation de la biodiversité. Le Coordonnateur de cette organisation, Adams Cassinga a fait cette annonce au cours d’une activité organisée ce mardi à Kinshasa.

A en croire Adams Cassinga, le travail à faire est énorme au regard du defi à relever et du rôle que doit jouer les écogardes dans la protection de la méga biodiversité congolaise. « Beaucoup de gens ne savent même pas qui est un écogarde, ce qu’il fait et sa raison d’être, alors il revient à nous en tant qu’organisation à sensibiliser la masse. La journée d’aujourd’hui est une opportunité pour échanger avec les jeune, leur dire exactement qui est un ecogarde, et ce qu’il fait exactement», a-t-il déclaré. Continuer la lecture de Conservation : L’ONG Conserv Congo s’engage à former des jeunes qui veulent devenir des écogardes