Archives par mot-clé : Afr100

AFR100 : Pour WRI << les travaux d’ACCRA donne le ton pour  passer de l ‘engagement à l’action>>

Organisation internationale œuvrant dans le secteur de l’environnement, World Ressources Institute ( WRI), est aussi un partenaire clé dans l’initiative AFR 100  qui consiste à restaurer 100 millions d’hectares des terres dégradées en Afrique d’ici à 2030. Fortement représenté à la 4 ème réunion annuelle de l’initiative AFR 100 qui se tient à ACCRA, WRI voit en ces assises, une opportunité favorable qui aidera les pays qui ont souscrit à cette initiative, de passer  à la phase la plus importante du processus de restauration.

«  Cette 4 ème réunion annuelle est sensée être la voie qui permet de quitter les engagements pour passer à la mise en œuvre. Beaucoup de pays ont pendant ces quatre années  proposé des engagements, là je pense qu’on s’est tous entendu qu’il est grand temps de passer à l’action et commencer à restaurer des terres, à sensibiliser les populations et agrandir notre réseau d’activistes de la restauration », a expliqué Salima  Mahamoudou, chargée de projet restauration à WRI.

Pour WRI, quatre ans après,  le bilan relatif au processus de restauration des terres et forêts en Afrique est satisfaisant. Cette année, il y a eu des rencontres non seulement avec des partenaires techniques  et des entités gouvernementales, mais aussi avec  la jeunesse et la société civile. Ceci montre que cette initiative de restaurer les terres africaines est une affaire qui intéresse  tout le peuple du continent. Continuer la lecture de AFR100 : Pour WRI < < les travaux d’ACCRA donne le ton pour  passer de l ‘engagement à l’action>>

ACCRA : Début des travaux de l’AFR 100

C’est ce 27 octobre que s’est ouvert à Accra  la capitale du Ghana, les travaux de la 4 ème  réunion annuelle de l’initiative de restauration des paysages en Afrique AFR 100. Réunissant les points focaux de restauration des paysages forestiers, les partenaires techniques et plusieurs acteurs impliqués dans le processus de restauration, ces assises de deux jours visent avant tout à  faire un point sur les progrès accomplis par le pays  membres de cette initiative, en matière de restauration  des terres depuis un an.

Photo TPK

Les progrès faits en matière de mobilisation des ressources financières et techniques, l’état des lieux des outils de suivi et évaluation en matière de restauration des terres en Afrique aussi bien sur le plan continental, national et local, tels sont les principaux axes  autour desquels  s’est articulé cette première journée des travaux de l’AFR 100.

« L’évaluation est très positive si on tient compte de ce qui a été réalisé depuis le lancement de  ce programme en début 20 . Mais évidemment il y a encore beaucoup de défis à relever, au regard  de  l’objectif que se sont fixés les pays africains à restaurer plus de 100 millions d’hectares d’ici à 2030 », s’est réjoui Mamadou Moussa Diakite, responsable du programme terre eau et énergies  à l’Agence de l’Union Africaine pour le développement.

Selon les organisateurs les initiatives prises par certains pays africains pour mener à bien ce processus de restauration sont très encourageantes et augurent une réussite pour l’AFR 100. L’initiative  de l’Ethiopie par exemple qui a planté plus d’un million d’arbres en une seule journée  il y a quelques mois, est une opération choc qui démontre qu’avec la volonté politique et populaire, il est possible de  faire  des grandes choses en matière de restauration. Le Rwanda, le Niger, le Malawi et beaucoup d’autres pays ont aussi investi  beaucoup de ressources internes  nationales    afin d’inverser la courbe de cette  dégradation, et prendre ainsi  entre leurs propres mains   la restauration des terres dégradées . Continuer la lecture de ACCRA : Début des travaux de l’AFR 100

Accra : Une visite de terrain, en prélude des travaux de l’AFR 100

 

Accra, la capitale du Ghana abrite depuis ce 27 octobre 2019, la  4 ème réunion  annuelle   de  l’initiative de la restauration des paysages forestiers en Afrique AFR 100. Avant le lancement de travaux, les organisateurs ont organisé une visite de terrain, question de montrer aux participants les efforts fournis par le Ghana  en matière de restauration des paysages et de conservation.

Photo TNK

Plus de 100 personnes  parmi lesquelles  des points focaux, des  experts et autres acteurs impliqués dans la restauration et la  conservation, ont  effectué le 26 octobre dernier une visite de terrain en marge de la conférence de l’initiative de restauration des paysages africains.

Le site de reboisement de la réserve  forestier d’Achimota a constitué la première étape de cette visite de terrain. Projet de la commission forestière du Ghana, cette réserve  de  396 hectares,   créée en 1930 constitue à ce jour une de preuves de l’engagement du pays en ce qui concerne la restauration. Continuer la lecture de Accra : Une visite de terrain, en prélude des travaux de l’AFR 100

Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres

En marge du Forum Mondial des paysages qui a ouverts ses portes ce mercredi à Nairobi (Kenya), le coordonnateur d’AFR100 (Initiative panafricaine pour la Restauration des Paysages Forestiers en Afrique), Mamadou Diakité, réitéré l’engagement de son institution à contribuer à la restauration de 10 millions d’hectares de terres à l’horizon 2030.

Selon lui, cette séance de partage d’expérience des uns et des autres en matière de restauration est une façon d’harmoniser les points qui seront au cœur du GLF  (Global Land scape Forum) 2018. « La RDC fait partie des 26 pays déjà engagés dans la restauration de 91,4 millions d’hectares, ce qui fait 8 pourcent de l ‘objectif total », s’est-t-il  félicité.

A en croire le coordonnateur régional d’Afrique australe et de l’Est dans La restauration forestière, Charles Karangwa, une  approche participative sera mise en place pour épauler la RDC dans ses multiples dynamiques de conservation et de restauration à savoir le programme national sur l’environnement, les forêts, l’eau et la biodiversité et sur  l’initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI) dans son projet de réduire la perte de couvert forestier de 300.000 ha par an à 200 000 ha par an d’ici 2020. Continuer la lecture de Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres