Archives par mot-clé : Alain Parfait Ngulungu

Environnement : Le RECEIAC-RDC affûte ses armes pour affronter les défis de la communication environnementale

Les membres du RECEIAC/RDC (Réseau des Communicateurs pour l’Environnement et l’Information en Afrique Centrale) se sont réunis ce jeudi 01 novembre à Kinshasa, pour réfléchir sur les défis relatifs à la communication environnementale en RDC et dans la sous-région, et réfléchir sur les moyens de le relever.

Les membres du RECEIAC-RDC, lors d’une réunion à Kinshasa.

Cette séance de travail a été une occasion pour les uns et les autres de passer en revue les actions de communication antérieures menées au pays et en dehors du pays, analyser leurs forces et faibles et proposer des alternatives susceptible de redynamiser le réseau au niveau national.

« Il se faisait plusieurs temps que le réseau était presque mort, il n y’avait pas d’activités,  et qu’il fallait le réactiver. Comme nous sommes déjà à la fin de la l’année, il fallait donc réfléchir sur ce qui a marché, et ce qui n’a pas marché, et envisager des activités que nous pouvons mener pour l’année prochaine, mais aussi, quelles portes toquer pour avoir de partenariat et des ressources », a déclaré Nadine Fula, Journaliste à Zoom éco, membre du réseau.

A en croire le point focal du RECEIAC en RDC, Alain Parfait Ngulungu, cette réunion de réactivation était importante du fait que le secteur de l’environnement et forêt regorge beaucoup d’opportunités que le réseau doit saisir pour apporter sa contribution à l’amélioration de la gouvernance forestière et la lutte contre les changements climatiques.

« L’acte principal à l’issue de cette réunion est de mettre en place une réflexion stratégique pour cartographier les opportunités et les acteurs qui seraient intéressé à notre planification 2019 en élaboration. Sur base de cette planification, nous allons programmer la mise en œuvre les activités de communication environnementale », a-t-il indiqué.

Après cette séance de travail, l’équipe de la RDC entend mener analyse SWOT (Strengths Weaknesses Opportunities Threats), afin de dénicher les forces, les faibles, les opportunités et les menaces éventuelles, et concevoir de stratégies nécessaires pour relever les différents défis, surtout celles liées à la communication environnementale et la redynamisation du réseau au niveau du pays. Une prochaine réunion de planification est prévue dans les jours avenirs.

Rappelons que le Réseau des Communicateurs pour l’Environnement et l’Information en Afrique Centrale (RECEIAC) a été mis en place en 2013, et dont l’objectif  est d’informer, innover et agir. Il regroupe des journalistes et communicateurs des pays membres de la COMIFAC (Commission des Forêts d’Afrique Centrale), à savoir : le Burundi, le Congo, la Centrafrique, le Cameroun, la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad et le Sao Tomé et principe.

Alfred NTUMBA