Archives par mot-clé : Albert

Agriculture : L’alimentation Africaine en péril !

Sécheresse, conflits armés, gouvernance, l’agriculture incertaine de certains pays Africains tel est tableau très sombre dressé par les experts sur l’avenir de l’humanité. C’est état des lieux a été présenté lors de la célébration de la 38è journée mondiale de l’alimentation placée sous le thème « Agir pour l’avenir ».

The  » Niébé  » from the Muanda’s market

Le rapport de cette année a révélé que pour l’Afrique, l’avenir semble compromis, en raison bien entendu des ravages causés par la famine. Au Burkina Faso, plus de 2 millions de personnes sont menacées par la famine malgré les 81 milliards de francs CFA (environ 144 millions de dollars) pour faire face à celle-ci. Continuer la lecture de Agriculture : L’alimentation Africaine en péril !

Climat : Les activistes du Climat Action Network rappellent au respect de l’accord de Paris 

Les activistes de Greenpeace, WWF et Oxfam, opérant sous l’égide du Climate Action Network, ont plaidé pour le respect d’engagement pris lors de la COP21, selon lesquels, l’humanité doit limiter la température à 1,5 °C tel que stipulé dans l’Accord de Paris. Ils ont fait cette déclaration au cours des discussions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) en Corée du Sud.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) définira un rapport qui fournira  des indications détaillées aux gouvernements et le message sous-jacent le plus important pour atteindre la limite de température de 1,5 °C, la  décarbonatation rapide et profonde d’ici 2050 dans tous les secteurs et plus particulièrement dans les systèmes d’énergie et d’utilisation des terres.

«Cet objectif fixé est considéré comme une bouée de sauvetage pour ceux qui se trouvent sur la ligne de front des impacts et est considéré comme essentiel pour la protection des écosystèmes fragiles, dont beaucoup seront irréversiblement perdus, même à un réchauffement de 2 ° C », ont informé les scientifiques. Continuer la lecture de Climat : Les activistes du Climat Action Network rappellent au respect de l’accord de Paris 

Côte d’Ivoire : 40 millions d’euros de l’Allemagne pour la construction de la première centrale solaire

L’ambassade d’Allemagne à Abidjan  a annoncé que l’Allemagne compte financer à hauteur d’environ 40 millions d’euros, la construction de la première centrale solaire de 37,5 MWc (mégawatt-crête, la puissance électrique maximale) en Côte d’Ivoire.  Dans un communiqué, la mission diplomatique allemande souligne que cette somme sera composée d’un financement de 27 millions d’euros accordés par la Banque allemande de développement, KFW, et d’une contribution de 9,7 millions d’euros de l’Union européenne.  

« Cette centrale de Boundiali située au nord de ce pays d’Afrique de l’Ouest veut porter la part des énergies renouvelable dans son mix énergétique à 11 % d’ici à 2020  et au mix à hauteur de 16 % en 2030, selon son objectif à atteindre », a rapporté les autorités ivoiriennes, cité par le monde.Fr

A en croire les autorités ivoiriennes, La construction de plusieurs centrales à biomasse est en marche. Ces  unités de production développées par le groupe agro-industriel ivoirien SIFCA et le français EDF, seront alimentées par les résidus de palmiers à huile de SIFCA.  Continuer la lecture de Côte d’Ivoire : 40 millions d’euros de l’Allemagne pour la construction de la première centrale solaire

Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres

En marge du Forum Mondial des paysages qui a ouverts ses portes ce mercredi à Nairobi (Kenya), le coordonnateur d’AFR100 (Initiative panafricaine pour la Restauration des Paysages Forestiers en Afrique), Mamadou Diakité, réitéré l’engagement de son institution à contribuer à la restauration de 10 millions d’hectares de terres à l’horizon 2030.

Selon lui, cette séance de partage d’expérience des uns et des autres en matière de restauration est une façon d’harmoniser les points qui seront au cœur du GLF  (Global Land scape Forum) 2018. « La RDC fait partie des 26 pays déjà engagés dans la restauration de 91,4 millions d’hectares, ce qui fait 8 pourcent de l ‘objectif total », s’est-t-il  félicité.

A en croire le coordonnateur régional d’Afrique australe et de l’Est dans La restauration forestière, Charles Karangwa, une  approche participative sera mise en place pour épauler la RDC dans ses multiples dynamiques de conservation et de restauration à savoir le programme national sur l’environnement, les forêts, l’eau et la biodiversité et sur  l’initiative des forêts d’Afrique centrale (CAFI) dans son projet de réduire la perte de couvert forestier de 300.000 ha par an à 200 000 ha par an d’ici 2020. Continuer la lecture de Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres

Kenya : Le Forum mondial des paysages se tiendra à Nairobi

« Trouver des solutions pour relever le défi de la restauration des paysages en Afrique où près de 50 millions d’hectares de terres se dégradent chaque année », est un défi lancé par plus de 800 acteurs multisectoriels de toute l’Afrique et du monde entier pour le forum mondial des paysages prévu pour les 29 et 30 Août à Nairobi au Kenya.

Parc national de la Garamba en République démocratique du Congo 

« Le paysage Africain doit être restauré pour répondre aux besoins en ressources naturelles du continent. Une population en expansion rapide sera un jour rencontrée, mais il n’y a pas de solution miracle », a averti le directeur général du centre pour la recherche forestière internationale, Robert Nasi.

Les communautés locales ont restauré plus de 5 millions d’hectares des paysages dégradés à travers le continent, tandis que plus de 20 nations se sont engagées à restaurer 100 millions d’hectares de forêts d’ici 2030 grâce à l’initiative de restauration des paysages forestiers Africains (AFR100). Continuer la lecture de Kenya : Le Forum mondial des paysages se tiendra à Nairobi

Forêt : Vers la création d’un réseau des Ongs pour la gestion durable des tourbières

L’organisation pour la gestion de l’Environnement au Congo (OGEC) envisage mettre en place un réseau des organisations non gouvernementales pour la gestion durable des tourbières. Pour Merlin Cibonga, coordonnateur des projets à l’OGEC, cette décision a été prise suite à la nécessité de créer une synergie entre les organisations de la société civile qui ont un rôle à jouer dans la promotion et la conservation des tourbières de la cuvette centrale.

Photo de famille prise à la clôture de la 3ème réunion de l’IMT. (Initiative Mondiale sur les Tourbières). Photo, droit tierce.

« Ce réseau sera mis en place d’ici deux mois. Connaissant actuellement les probables menaces qui peuvent affecter dans un avenir très proche nos tourbières, il est important de nous constituer en réseau pour agir éfficacement », a-t-il informé. Continuer la lecture de Forêt : Vers la création d’un réseau des Ongs pour la gestion durable des tourbières