Archives par mot-clé : Alimentation

Alimentation : la lutte contre la faim et la malnutrition au cœur d’un sommet parlementaire à Madrid

Les Priorités pour parvenir à l’objectif Faim Zéro, le défi d’une nutrition saine pour tous et une Action efficace pour atteindre le deuxième Objectif de Développement durable; tels sont les matières inscrites dans l’agenda du sommet parlementaire qui s’étendra du 29 au 30 octobre à Madrid, organisé conjointement par  les Cortes Générales espagnolesl’Agence espagnole de la coopération internationale pour le développement (AECID), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Front parlementaire de lutte contre la faim en Amérique latine et dans les Caraïbes.

 La malnutrition Caractérisée par la coexistence de l’insécurité alimentaire, de la dénutrition du surpoids et de l’obésité est de plus en plus répandue chez les enfants dans pratiquement toutes les régions et chez les adultes du monde entier. En 2017, 38 millions d’enfants de moins de cinq ans présentaient une surcharge pondérale.

« Nous devons renforcer l’efficacité de l’action des représentants politiques en lien avec notre engagement d’éradiquer la faim et la malnutrition. Nous sommes conscients du fait que le dialogue et la coopération internationale sont essentiels dans cette lutte et nous sommes fermement déterminés à œuvrer au cours de cette réunion qui marque une réelle avancée », a  déclaré Pio Garcia-Escudero, président du sénat espagnol.

D’après les analyses de ce sommet, en vingt ans, le nombre de personnes souffrant de la faim a diminué de manière significative, une tendance qui s’est inversée en 2016, en raison du changement climatique, de l’augmentation du nombre de conflits et du ralentissement de la croissance économique. Continuer la lecture de Alimentation : la lutte contre la faim et la malnutrition au cœur d’un sommet parlementaire à Madrid

Ressources naturelles : L’alimentation, le vrai carburant d’une industrie extractive

Entre Mai 2013 et Mai 2017, le guichet unique de création d’entreprise congolais a validé 6181 entreprises créées. La République démocratique du Congo continue bien de séduire les investisseurs qui se bousculent au portillon de ce pays dont le sous-sol compte parmi les plus riches du monde, ce qui fait dire du Congo un scandale géographique.

Si les forêts, le commerce et les hydrocarbures intéressent  les  entrepreneurs, le secteur minier  est le premier secteur de productivité nationale  au regard de sa contribution au trésor public de l’ordre de 82,2% selon le rapport ITIE-RDC de 2015.

Le secteur formel des mines emploie 47 901 contre  27 669 sous-traitants soit 79 369 nationaux. Une main d’œuvre importante et dont le travail consiste à produire et produire davantage de minerais. Si le rôle de l’outil  de production n’est pas à démontrer,  la qualité de la main d’œuvre reste quant à elle un facteur déterminant dans cette industrie extractive. Continuer la lecture de Ressources naturelles : L’alimentation, le vrai carburant d’une industrie extractive

Alimentation : le ministre congolais de l’agriculture vole au secours de déplacés du grand Kasaï

Le Ministre de l’agriculture de la RDC, Georges Kabongo s’est rendu à Kikwit dans la Province du Kwilu, pour assister les déplacés du Grand Kasaï. Cette action qui s’est inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’alimentation, a permis à la délégation venue de Kinshasa, de réaliser les conditions dans lesquelles vivent ces congolais victime des troubles secouent la région depuis aout 2016.

Le représentant de la FAO remet la nourriture aux déplacés du Kassai. Crédit photo/FAO

Près de 100.000 déplacées internes, en provenance de la région du Kasaï, dont environ la moitié est répartie dans neuf sites à travers la ville de Kikwit, vivent dans une situation d’insécurité alimentaire très grave. Cette situation nécessite une urgente assistance humanitaire.

Face à ce drame, le ministre congolais de l’agriculture s’est engagé au nom du gouvernement à lutter contre les raisons qui poussent les populations à migrer sur leur propre sol, notamment les conflits et la guerre. Il a par la suite promis d’améliorer les conditions de vies des populations rurales en mettant en place des stratégies d’encadrement des jeunes afin de réduire sensiblement les différents mouvements migratoires.

Pour le représentant de la FAO, Alexis Bonte, il est plus qu’urgent que les efforts soient fournis pour assister ces déplacés de guerre, et que les partenaires au développement de la RDC s’engagent à accompagner les communautés rurales, afin de lutter efficacement contre certaines cause de l’exode rurale. « Nous encourageons le pouvoir public à créer les conditions favorables pour permettre aux populations rurales et particulièrement les jeunes, de rester sur place lorsque les conditions sécuritaires le permettent. J’encourage la communauté internationale à investir dans le développement rural. Cela permettra de renforcer la résilience des populations déplacées et des communautés d’accueil» a-t-il déclaré.

Célébrée le 16 octobre de chaque année, la journée mondiale de l’alimentation a été une opportunité de réfléchir,  et sensibiliser les différents acteurs, notamment les  responsables politiques, de la société civile, des Ongs et du secteur privé à mobiliser les ressources nécessaires pour promouvoir le développement du secteur agricole. Le thème choisi pour cette année était « changeons l’avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural ».

 

Jennifer LABARRE