Archives par mot-clé : APA

APA : validation du projet de décret portant organisation et fonctionnement de l’APA

Le ministère de l’environnement et développement durable avec l’appui technique et financier de la coopération allemande, organise depuis ce jeudi 27 septembre à Kinshasa, un atelier de validation du projet de décret portant fonctionnement et organisation de l’autorité nationale APA et d’arrêté relatif à la mise en place du comité national APA.

Pendant deux jours, il sera question  au cours de cette rencontre d’améliorer  les conditions favorables pour l’élaboration de réglementations nationales harmonisées en matière d’APA, et la mise en œuvre exemplaire de cas pratique, et  faire un bref aperçu sur l’état d’avancement des activités du projet APA- GIZ-COMIFAC  visant à organiser l’autorité nationale compétente pouvant accorder l’accès  aux ressources génétiques.

« Le grand pas du processus APA a été réalisé par la promulgation de la loi sur la conservation de la nature, qui a consacré tout un titre sur l’APA. Cependant il vient d’atteindre l’étape suivante car le premier degré parmi les 4 évoqués, a déjà été franchis » a déclaré Nicky Kingunia, point focal APA.

Ces assises constituent un cadre de contextualisation afin  de contribuer à la promotion et la mise en œuvre de protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et de partage des avantages découlant de leur utilisation.

Près de  50 personnes issues de différentes structures des institutions publiques et privées,  de la société civile environnementale, de réseaux des peuples autochtones et des communautés locales prennent part à ces assises.

Pour André Hilaire KASHIKISHA  expert juriste de  CODELTE, la RDC a enregistré des avancées significatives sur ce projet par rapport à d’autre pays de la COMIFAC.

« Actuellement, nous sommes en pleine rédaction de l’une de ses nombreuses mesures d’application qui y sont prévues », a-t-il renseigné.

Signalons que  ce projet revêt caractère  important dans la mesure où les ressources génétiques dont il est question dans le processus APA, représentent  une valeur économique inestimable.

Fanny MENGA

Biodiversité : validation du projet de mise en œuvre effective du processus APA en RDC

L’accès aux ressources génétiques et le partage des avantages découlant de leur utilisation (APA), constitue un des trois objectifs de la Convention sur la Diversité Biologique à laquelle la RDC fait partie depuis 1994. C’est dans ce cadre que l’ONG action d’aide sanitaire et de développement aux plus démunis, AASD, en collaboration avec ses partenaires, a procédé à la validation du projet de mise en œuvre effective du processus d’accès et de partage de ces avantages en RDC, lors d’un atelier organisé à Kinshasa.

Cette rencontre avait pour objectif de présenter les rapports de consultance internationale aux parties prenantes pour contribuer à orienter l’élaboration dudit document afin de valider le projet.

« Il s’agit de l’opérationnalisation du protocole de Nagoya qui est un Traité international dont l’objectif est de permettre à ce que les ressources génétiques détenues par les pays en voie de développement soit utilisé et que les avantages soit partagé de manière équitable. Il est menant question de domestiquer les dispositions pertinentes dans l’arsenal juridique du pays. C’est un projet qui suscite beaucoup d’espoir dans la mesure où il va contribuer en ce que la biodiversité auto finance sa conservation et aussi génère des revenus profitables », a expliqué Mike Ipanga, chef de Division biodiversité à la Direction du Développement Durable.

Ce projet repose sur trois composantes à savoir, l’élaboration  des mesures d’application et des outils pour les dispositions pertinentes relatives à l’APA de la loi sur la conservation de la nature, la sensibilisation au protocole de Nagoya, système APA de la RDC et renforcement des capacités pour les parties prenantes concernées et enfin la conservation et la valorisation des plantes médicinales, nutraceutiques et cosmétiques. Un projet qui donne lieu au développement des communautés locales.

« Avec cette potentialité que regorge le pays, ce projet a un avantage indispensable pour la population surtout que sa survie en dépend », a fait savoir Anny Mbombo, membre de ERND Institute.

A en croire le président de l’ONG AASD, Jean François EKOFO, ce projet est d’un intérêt capital tant pour le pays que pour les communautés locales. Il permettra également au pays de réglementer ses ressources naturelles et d’en tirer profit.

« Ce projet vise à doter le pays d’un mécanisme juridique claire pour mieux contrôler l’accès aux ressources génétiques. Une fois les fonds mis à notre disposition, nous allons directement entamer les activités de terrain. Bien que le champ d’application soit national mais il y a quelque provinces pilotes notamment le Bandundu, et l’Equateur »,  a-t-il précisé.

L’APA est une opportunité susceptible de contribuer à la conservation et à l’utilisation durable de la biodiversité, mais aussi au développement de la population.

 

Jennifer LABARRE

RDC : validation du rapport national intérimaire sur l’APA

La Direction du Développement durable du ministère de l’Environnement a procédé à la validation du rapport national intérimaire sur la mise en œuvre de l’accès aux ressources génétiques et partage des avantages (APA), ce jeudi 16 novembre, à Kinshasa.

Cet atelier avait pour objectifs entre autres, la validation du rapport national intérimaire sur l’APA suivant une approche participative, informer les parties prenantes sur le contexte et les objectifs d’élaboration du rapport national intérimaire, et restituer les résultats du rapport national intérimaire sur l’APA. Continuer la lecture de RDC : validation du rapport national intérimaire sur l’APA