Archives par mot-clé : assainissement

Salubrité : L’assainissement de la RDC au centre des discussions à Kinshasa

« Faire de l’assainissement une  cause nationale de façon à ce que les ressources nécessaires soient dédiées à ce secteur et permettent d’améliorer ses performances, actuellement très faibles », tel est le message clé lancé par le ministère de l’Environnement et Développement durable, à travers sa direction d’assainissement, lors du lancement de la table ronde sur l’assainissement organisée à Kinshasa.

Financée par la Banque mondiale, cette table ronde était  une occasion pour cette direction  de présenter la Stratégie Nationale d’Assainissement, les recommandations du rapport sur l’étude du Cadre Institutionnel du Secteur de l’Assainissement en RDC, et engager des échanges avec les partenaires techniques et financiers (PTF) sur le financement du secteur et enfin sensibiliser les institutions provinciales et locales à la nouvelle répartition des rôles et fonctions dans le secteur.

« L’intérêt de cette table-ronde est de chercher des solutions  par rapport aux observations faites dans une étude réalisée par un consultant de Nodalise Conseil, qui démontre à suffisance que c’est un problème très sérieux et que nous devrions mobiliser des moyens pour améliorer l’assainissement  de nos centres urbains en premier lieu », a déclaré Pascaline Mbangu, directrice nationale d’assainissement au ministère de l’Environnement et Développement durable. « C’est ensuite que nous pourrions attaquer d’autres secteurs comme les infrastructures, l’aménagement du territoire, la santé pour lutter contre plusieurs maladies et  permettre à la population congolaise de tirer des bénéfices de l’assainissement liquide et de la gestion des déchets solides ». Continuer la lecture de Salubrité : L’assainissement de la RDC au centre des discussions à Kinshasa

Assainissement : Pierre Damien Tshimanga, le congolais qui transforme les plastiques en pavés

Il existe bien des solutions pour mettre fin au décor répugnant qu’offrent les déchets à Kinshasa, jadis appelé « Kin la belle ». La mise en place d’une politique de gestion durable des déchets produits au quotidien, en est une qui a toujours fait unanimité. Disposant des connaissances relatives à la revalorisation des déchets plastiques, l’ASBL Acte Kinois -AK24-, contribue à lutter contre l’insalubrité en recyclant et transformant ces déchets en pavés.

Piere-Damien Tshimanga, concepteur du projet AK24.

« Tout est parti d’un tweet. Un ami m’a envoyé un tweet dans lequel on décriait la pollution du fleuve avec  des bouteilles en plastiques. Je me suis senti choqué car  j’ai reconnu le paysage de cet endroit auquel faisait allusion ce tweet. Je me suis dit : si on ne cherche pas des solutions le fleuve va suffoquer puisque, ces eaux sont bourrées des déchets plastiques qui polluent les eaux du fleuve en le privant d’oxygène allant jusqu’au risque pour les humains de consommer des poissons qui se sont nourris des aliments pollués»,  a confié, Pierre Damien Tshimanga, concepteur du projet AK 24.
Continuer la lecture de Assainissement : Pierre Damien Tshimanga, le congolais qui transforme les plastiques en pavés

Assainissement : Le maire de Bukavu s’engage à appuyer les associations pour une ville propre.

Dans le souci de rendre leur ville propre et améliorer les conditions de vie dans leur milieu, la synergie d’organisation pour l’assainissement, SOA-RDC a peint le tableau des défis qui lui pèsent et les inquiétudes qui le hantent dans la lutte contre l’insalubrité dans la ville de Bukavu. Cette révélation a été faite lors d’une réunion tenue à Bukavu, avec le nouveau maire de la ville Meschak BILUBI.

« Nous sommes venus présenter nos inquiétudes liés au manque de soutien de l’hôtel de ville en ce qui concerne l’assainissement dans notre ville. Nous sommes confrontés à plusieurs difficultés justement parce que nous n’avons l’appui de l’hôtel de ville », a fait savoir Alain Burume, le président de la SOA-RDC.

Pour Meschak Bilubi, maire de la ville, cette rencontre avec les associations est d’une importance capitale par rapport au retraçage même de la cartographie de l’assainissement dans toute la ville de Bukavu.

« Je promets de m’y mettre et accomplir toute la vision qui anime ces associations d’assainissement et celles œuvrant dans l’hygiène et eau pour honorer la ville de Bukavu. Connaissant cette mégalopole, nous avons reçus l’ultimatum de changer l’image de cette ville en 3 mois seulement. Nous en appelons aux associations de nous entraider pour atteindre les objectifs que nous avons en commun », a déclaré Meschak BILUBI, maire de la ville de Bukavu.

A l’issue de cette rencontre, la SOA RDC a proposé quelques recommandations pour améliorer le travail, notamment la redynamisation des activités et la formations de la police d’assainissement, la sensibilisation de la population pour la bonne gestion des eaux de pluie, choisir un milieu pour le dépotoir public, l’appui aux activités d’assainissements et gestion des immondices, construire des toilettes publiques, et appliquer des mesures pour les travaux communautaires.

 

Janvier BARAHIGA.