Archives par mot-clé : attaque

Conservation : attaque des installations du chantier de la centrale de Luviro (Nord-Kivu)

5 morts et 2 blessés, tel est le bilan de l’attaque  perpétrée par le groupe May – May, sur les installations du chantier de la centrale de Luviro à Ivingu dans le territoire de Lubero, dans la province du Nord-Kivu, l’Est de la RDC.

Selon le communiqué publié à ce sujet par la direction du Parc national des Virunga, 4 assaillants ont trouvé la mort dans l’affrontement qui les a opposés aux gardes de parc. Un civil également a été tué dans cette attaque. Une civile et un éco-garde ont été grièvement blessés, et acheminés à Goma pour leur prise en charge médicale.

La direction générale du parc condamne fermement cet acte ignoble qui selon les autorités provinciales de l’ICCN, vise à décourager les efforts de développement dans la province du Nord-Kivu.

Elle réitère  son indéfectible engagement à contribuer à la consolidation de la paix et de l’Etat de droit par le renforcement du tissu socio-économique de la province dans le cadre de l’Alliance Virunga, peut-on lire dans ce communiqué.

Dans un communiqué  rendu public mercredi 5 septembre 2017, Virunga SPRL l’organisation chargée de la production de l’énergie au sein de l’Institut congolais pour la conservation de la nature, (ICCN) avait pris la décision de ralentir les travaux de construction de cette centrale à cause de la dégradation de la situation sécuritaire dans cette zone, après l’arrêt de travaux au mois de juillet de la même année.

 

Alfred NTUMBA

 

 

Conservation : 3 gardes parc tués par les Mai-Mai dans le Parc national des Virunga

Le Parc National des Virunga a annoncé ce mardi 15 août, la mort de trois de ses gardes, tués dans la nuit du 14 août en plein exercice de leurs fonctions, par les rebelles du groupe armée Mai-Mai, dans le secteur Nord du parc. L’attaque s’est déroulée à l’occasion d’une patrouille de routine organisées par ces illustres disparus.


Charles Paluku Syaira, Jonas Paluku Malyani et Pacifique Musubao Fikirini ont été attaqués et tués dans leur campement installé dans cette partie du Parc. Un quatrième garde est actuellement porté disparu à la suite du même incident. « Nos pensées et nos condoléances les plus sincères vont aux familles et aux veuves des gardes Charles Paluku Syaira, Jonas Paluku Malyani et Pacifique Musubao Fikirini. Le garde Charles laisse derrière lui son épouse et huit enfants, garde Jonas son épouse et cinq enfants, et le garde Pacifique son épouse et quatre enfants », peut-on lire dans un communiqué émis à ce  à sujet.

Cette attaque porte à huit le nombre de gardes parc morts dans l’exercice de leurs fonctions au cours de l’année 2017. Durant les 20 dernières années, plus de 160 écogardes ont fait le sacrifice de leur vie pour protéger le Parc National des Virunga.

Les autorités du Parc National des Virunga déplorent cet incident et condamnent cet acte de barbarie commise à l’endroit de son personnel. Ils invitent par la même occasion ceux qui souhaitent exprimer leur soutien aux familles des gardes Charles, Jonas et Pacifique ainsi qu’aux proches de tous les autres gardes disparus, de bien vouloir verser une contribution au Fallen Rangers Fund du Parc National des Virunga.

Notons par ailleurs que cet incident n’a pas affecté les activités touristiques du parc.

 

Alfred Ntumba