Archives par mot-clé : Bart Ouvry

Forêts : Projet FORETS, le satisfecit de l’Union européenne et du CIFOR

Après dix-huit mois d’exécution du projet FORETS (Formation, Recherche, et environnement dans la Tshopo), les résultats sont satisfaisants et concrets. Cette information a été livrée à la presse par le Directeur du Centre de recherche forestière internationale (CIFOR), Robert Nasi. Au cours d’une conférence de presse organisée à Kinshasa, ce jeudi 22 novembre, le Directeur général du CIFOR n’a pas caché sa joie de voir ce projet apporter de résultats escomptés à mi-parcours.

« Le projet a démarré en 2017, mais nous avons passé les 18 mois à mener des recherches approfondies pour bien comprendre et apprendre des décisions fondées sur des preuves. C’est maintenant avec une grande satisfaction que nous commençons à voir la concrétisation de notre dur travail », a-t-il fait savoir.

Ce projet basé sur une approche intégrée vise à développer les filières économiques devant permettre de réaliser les plus de bénéfices économiques en vue d’améliorer la qualité de vie des communautés tout en préservant la riche biodiversité de la Reserve de biosphère de Yangambi. Continuer la lecture de Forêts : Projet FORETS, le satisfecit de l’Union européenne et du CIFOR

Biodiversité : L’UE, le Canada, les USA et la Suisse s’opposent à la désaffectation partielle des Virunga et Salonga

La désaffection partielle du Parc national des Virunga et de celui de la Salonga pour une éventuelle exploitation pétrolière ne cesse de faire couler encre et salive. Après le mécontentement exprimé par société civile environnementale à ce sujet, c’est le tour de la Communauté internationale de se prononcer aussi sur ce même sujet.

Dans une correspondance adressée au premier ministre de la RDC, et dont Environews s’est procuré une copie, le quatuor (Union européenne, Canada, USA et Suisse), n’ont pas caché leur désapprobation à ce projet du gouvernement, qu’ils jugent d’incompatible avec la conservation de la biodiversité.

« Nous rappelons notre attachement au respect de l’intégrité de ces sites aux valeurs biologiques extraordinaires. L’exploitation et l’exploration pétrolière ne sont pas compatible avec le statut du patrimoine mondial ». Peut-on lire dans cette correspondance.

Les quatre missions diplomatiques en République démocratique du Congo rappellent la nécessité pour la RDC de mettre en avant plan le développement durable qu’elle poursuit dans le cadre de sa stratégie de croissance et réduction de la  pauvreté. «  Nous invitons donc l’Etat congolais à prendre toutes les mesures nécessaires afin que notre engagement commun de préservation de la biodiversité continue d’être respecté », ont-ils conclu.

Alfred NTUMBA