Archives par mot-clé : Bobia

Environnement : Le ministre Amy Ambatobe doit démissionner immédiatement

« Tout en exigeant également la démission immédiate du ministre Ambatobe, les organisations de la société civile environnementale appellent à l’invalidation de celui-ci [Ndlr : le ministre de l’Environnement et développement durable], sur la liste des candidats députés nationaux ». Tel est l’essentiel du message lancé par la société civile environnementale aux instances de décision, notamment la Cours constitutionnelle et le Gouvernement congolais, ce mardi  04 septembre à Kinshasa.

Amy Ambatobe Nyongolo, Ministre congolais de l’Environnement et Developement durable

Ces réseaux et organisations de la société civile environnementale dénoncent la gestion calamiteuse des forêts de la République démocratique du Congo, avec comme responsable, Amy Ambatobe Nyongolo. Elles fustigent l’attitude du ministre qui outrepasse les dispositions légales, en empruntant de raccourcis pour atteindre son ultime objectif, « la levée du moratoire sur les forêts instauré depuis 2002 ».

« Le Ministre a opté pour un raccourci en évitant le débat public au sein du parlement, en faisant intervenir le Président de la république pour obtenir la révision du Code forestier par Ordonnance-loi. Ne sommes-nous pas là en présence d’une autorité qui utilise sa position et son statut officiel pour servir ses fins personnelles et des intérêts privés, au mépris des intérêts de la république », se sont-ils questionnés. Continuer la lecture de Environnement : Le ministre Amy Ambatobe doit démissionner immédiatement

France : Joseph Bobia, « la démission de Nicolas Hulot est un aveu d’échec »

Il n’a pas fallu plusieurs heures pour que les réactions à la démission de Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique, ne fusent de partout. Pour les écologistes, cette démission est l’expression de l’incapacité de Monsieur Hulot à convaincre le Président français, et tout son gouvernement à s’investir réellement à la hauteur des enjeux environnementaux.

Joseph Bobia Bonkaw, activiste congolais de l’environnement.

Pour Joseph Bobia, écologiste congolais et spécialiste des questions environnementales, la démission de Nicolas Hulot est un aveu d’échec. Car, selon lui, Hulot n’a pas su convaincre son gouvernement à asseoir un bon programme de l’environnement.

« Figurez-vous, la France se dit porteuse de l’Accord de Paris (de 2015) qui tient à la lutte contre le réchauffement climatique, la préservation des forêts, la promotion des énergies RENOUVELABLES,… mais la France importe du bois illégal de la RDC. Elle est la deuxième importatrice du bois illégal congolais après la Chine. Elle foule aux pieds les normes de RBUE (Règlement Bois de l’UE). Elle est derrière ou supporte les énergies fossiles (pétrole) et nucléaires au lieu de promouvoir les énergies renouvelables et propres », a-t-il déclaré. Continuer la lecture de France : Joseph Bobia, « la démission de Nicolas Hulot est un aveu d’échec »

Forêt : Vers la mise en place d’un plaidoyer commun de la société civile environnementale

Quelques mois après la Table ronde multi acteurs sur l’élaboration de la politique forestière, la révision du code forestier et la levée du moratoire, les acteurs de la société civile se sont encore une fois de plus retrouvés aux tours d’une table afin d’approfondir les échange et produire la note méthodologique de la stratégie du plaidoyer des OCS.

Séance de travail lors de la Table ronde multi acteurs organisé en Avril à Kinshasa. (crédit photo, Alfred NTUMBA)

Cette note méthodologique devra orienter la démarche pour la mise en place de la stratégie de plaidoyer commun. Initiée par la CFLEDD avec l’appui du RRI, cette rencontre a été  une occasion pour la société civile environnementale congolaise de définir les thématiques que le nouveau code devrait intégrer et énumérer également les actions à mener pour atteindre les objectifs y relatifs. Et identifier les personnes ressources et experts capables de travailler à l’élaboration de ladite note méthodologique de la stratégie de plaidoyer.

A l’issue de la réunion, une grille d’orientation sur les thématiques, les actions, les personnes ressources clés représentant les réseaux et ONG de la société civile, et les acteurs clés stratégique pour le plaidoyer a été élaborée. Continuer la lecture de Forêt : Vers la mise en place d’un plaidoyer commun de la société civile environnementale

Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

L’exploitation pétrolière en République démocratique du Congo oui, mais pas dans les aires protégées et parcs. C’est en ces termes que se résume la déclaration de la société civile environnementale nationale et internationale. La déclaration faite ce mardi, vient en réaction à la décision du gouvernement congolais de mettre en place deux commissions interministérielles devant s’atteler sur la désaffectation partielle des parcs des Virunga et de la Salonga, en vue d’une éventuelle exploration et exploitation pétrolière.

Las acteurs de la société civile sont montés au créneau pour dénoncer l’obstination du gouvernement congolais à poursuivre ce projet qu’ils jugent de nocif. Ils ont réitéré leur appel au gouvernement congolais à mettre un terme à ce projet de désaffectation partielle de ces deux cites précités, qui selon eux, vise en réalité la disparition programmée de ces parcs.

« Nous tenons à préciser que la société civile n’est pas contre le pétrole, mais plutôt, elle est contre l’exploitation pétrolière dans les parcs. La question que l’on se pose est de savoir pourquoi on ne va pas exploiter dans le Lac Albert où il y’a beaucoup de pétrole, seulement dans les aires protégées. Nous demandons au gouvernement congolais de respecter simplement ses engagements nationaux et internationaux, notamment l’accord de Paris sur le climat », a indiqué René Ngongo, coordonnateur de l’ong OCEAN. Continuer la lecture de Conservation : Du pétrole oui, mais pas dans les parcs de la RDC

Forêt : Vers la levée consensuelle du moratoire en RDC ?

Après une longue période de guéguerres entre le Gouvernement et la société civile environnementale de la RDC, les violons donnent l’air de s’accorder pour une éventuelle levée du moratoire sur l’octroi des allocations forestières en République démocratique du Congo, et la révision du Code forestier promulgué en 2002.

C’est dans ce cadre que s’ouvre ce lundi 23 avril à Kinshasa, la Table Ronde multi-acteurs articulée essentiellement autour de l’élaboration de la politique forestière, de la révision du code forestier et de la levée du moratoire sur les nouvelles allocations forestières et la conversion des titres en concessions forestières.

L’objectif global poursuivi à travers cette rencontre est d’évaluer et susciter un débat public constructif entre toutes les parties prenantes sur la levée du moratoire relatif aux concessions forestières et la révision du Code forestier en vue de conforter la vision de la nouvelle politique forestière en marge de la mise en œuvre de la lettre d’Intention signée entre le Gouvernement de la RDC et l’Initiative pour les Forêts de l’Afrique Centrale, CAFI. Continuer la lecture de Forêt : Vers la levée consensuelle du moratoire en RDC ?

Forêt : La société civile environnementale éxige la démission de Amy Ambatobe

Le réseau et organisations de la société civile environnementale de la République démocratique du Congo, éxigent la démission du Ministre de l’Environnement et Développement durable, Amy Ambatobe. Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 09 mars, ils reprochent au ministre, l’illégalité dans la réattribution de 3 concessions forestières aux entreprises chinoises.

«La RDC a pris des engagements dans le cadre de REDD, s’il y’a des personnes au sein du gouvernement qui foulent aux pieds ces engagements, alors que ce sont des engangements pris par un gouvernement, alors soit il annule les titres octroyés, soit, les personnes qui foulent aux pieds ces engagements doivent démissionner», a déclaré Joseph Bobia,  activiste indépendant et membre du GTCR-R (Groupe de Travail Climat Redd Rénové). Continuer la lecture de Forêt : La société civile environnementale éxige la démission de Amy Ambatobe