Archives par mot-clé : Bokatola

Forêt : Détournement de 80.000 USD, le chef de secteur de Bokatola arrêté

Le chef de secteur de Bokatola dans la province de l’Equateur, Bososa Nkoto Nkale est aux arrêts, pour avoir favorisé le détournement de près de quatre-vingts mille dollars américains destinés aux communautés locales dans le cadre du paiement de redevances conformément à la clause sociale du cahier de charges. Ce montant payé par l’entreprise Maniema Union 2 a été détourné pour des fins autres que la constructions d’un centre de santé et d’une école primaire pour lequel l’argent a été destiné.

Le chef du secteur a été arrêté ensemble avec un autre représentant du village Bongale, Bokungu Kongolo, et déférés tous devant le Parquet de grande instance à Mbandaka. Il est reproché à Monsieur Bokungu Kongolo d’avoir perçu de l’argent auprès de de Maniema Union 2, et partagé avec les autres membres du village sans mandat du CLG (Comité locale de gestion). Un autre chef du village est en fuite et recherché par les services d’intelligence pour les mêmes faits.

Ce coup de filet a été rendu possible grâce à une mission conjointe organisée par le Parquet de Grande instance de Mbandaka, l’administration forestière et l’ONG GASHE (Groupe d’Action pour l’Homme et son Environnement), dont ENVIRONEWS RDC s’est procuré une copie dudit rapport.

Lire le rapport iciRapport_forêt_Enquete_Detournement_Equateur_RDC (1)

Alfred NTUMBA

Forêt : Les ONG locales dénoncent le laxisme des autorités dans la gouvernance forestière à l’Equateur

Les Organisations non gouvernementales de la province de l’Equateur dénoncent le laxisme des autorités provinciales qui caractérise la gouvernance forestière dans cette partie de la République. C’est ce que révèle le rapport publié par ces ONGs et dont copie est parvenue à notre rédaction. Plusieurs dossiers dont la gestion a démontré les limites des autorités provinciales et parfois leur complicité ont été présentés dans ce rapport d’une trentaine des pages. Le plus en vue est celui de l’entreprise Maniema Union 2 qui s’est illustrée par des multiples violations de la loi qui régit l’exploitation forestière en RDC.

Dans ce dossier plus spécifiquement, les ONGs ont relevé, « le manque d’empressement des services étatiques et du Gouvernement Provincial à combattre les illégalités dans le secteur forestier,et l’implication ou la complicité des autorités à tous les niveaux dans certaines illégalités», précise ce rapport.

Les ONGs décrient également le marchandage des bois par village, dont les revenus sont partagés par les membres influents au lieu de construire les infrastructures socio-économiques au profit des communautés et du développement local. A ce sujet, un montant d’environ 71.000 dollars payé par Maniema Union 2 aurait été détourné avec la complicité du chef de secteur de Bokatola. Continuer la lecture de Forêt : Les ONG locales dénoncent le laxisme des autorités dans la gouvernance forestière à l’Equateur

Forêt : Détournement de 4000 dollars américains à Bokatola, l’ONG GASHE intervient et sensibilise

Environ 4.000 dollars américains perçus par les habitants des villages Bokenge et Bombembe ont été détournés et utilisés pour construire des maisons des particuliers, et une partie a été partagée entre les membres du village. Ce fonds dit de développement a été alimenté par les entreprises qui exploitent du bois dans le terroir, notamment la société Maniema Union.  

« L’argent n’a pas servi à la construction des infrastructure d’utilité commune comme les écoles et les centres de santé, mais plutôt à la construction des maisons d’habitation privées des gestionnaires du fonds. Les fonds destinés à la construction des écoles ne peuvent pas être distribués au village alors que les enfants étudient dans des écoles de fortune sans pupitres. », renseigne les sources au sein de l’ONG GASHE. Continuer la lecture de Forêt : Détournement de 4000 dollars américains à Bokatola, l’ONG GASHE intervient et sensibilise