Archives par mot-clé : bonobo

Conservation : Ouverture du procès des trafiquants de bonobo à Kinshasa

C’est une première, le procès en appel de Kiala Kiala folry et consort,  accusés pour commercialisation des bonobos s’est ouvert ce vendredi 19 avril à la prison de Makala.   Accompagné de deux autres trafiquants Bokanga et Kimona, ces trois trafiquants ont été attrapés en fragrance d’élit par l’Ong Conserv Congo avec un bonobo, des cranes et des mains sèches des bonobos, ainsi que des trophées d’autres espèces intégralement protégées en RDC, dont les léopards.

« S’agissant des détenus, suivant les méthodes avec lesquelles ils capturent et vendent les espèces, on comprend très bien qu’ils savaient que c’était interdit.  Ils voulaient tirer les bénéfices de ces espèces parce que ce qui est rare est cher », a déclaré Roger Cishugi, avocat de l’Ong Conserv Congo.

Selon cette Ong, les deux crânes des bonobos saisies reviendraient à cinq cents dollars américains, les mains représentent quant à elles  une valeur de 1100 dollars américains tandis que la peau de Civet reviendrait à 100 dollars américains. Continuer la lecture de Conservation : Ouverture du procès des trafiquants de bonobo à Kinshasa

Conservation : La Salonga abrite environ 15 000 bonobos et 1 600 éléphants de forêt

Les résultats d’un inventaire écologique mené dans le Parc national de la Salonga,  entre 2015 et 2018, par un groupe d’institutions de conservation de la biodiversité et de recherche a révélé que ce parc abrite environ 15 000 bonobos et 1 600 éléphants de forêt.

Un bonobo dans le Parc national de la Salonga. (Crédit photo, LuiKotae-T.Nicolon)

Dans un communiqué publié ce jeudi 14 février à Kinshasa, en marge de la célébration de la journée mondiale des Bonobos, l’ICCN et le WWF se félicitent de ces résultats encourageants qui doivent interpeller les décideurs sur l’importance cruciale de protéger ce joyau écologique.

« Cela me remplit de fierté que les divers partenaires de conservation et de recherche se soient réunis pour établir des données de base à jour sur les espèces phares et d’autres espèces difficiles à recenser, ainsi que sur les menaces auxquelles elles font face dans le plus grand parc de forêt tropicale humide du continent africain, permettant ainsi à la direction du parc de surveiller et évaluer de près nos efforts de conservation », a déclaré le Directeur général de l’ICCN, Pasteur Cosma Wilungula. Continuer la lecture de Conservation : La Salonga abrite environ 15 000 bonobos et 1 600 éléphants de forêt

Conservation : 15 Kg de viande de Bonobo saisis et 2 trafiquants arrêtés à Kinshasa

L’opération coup de poing a eu lieu à Kinshasa, à, l’issue de laquelle, 7 morceaux de viande de Bonobo, soit 15 Kilogrammes ont été saisis et deux trafiquants arrêtés par la police congolaise. Les trafiquants arrêtés détenaient également une vingtaine de kilos de viande d’éléphant.

« Il s’agit donc d’un réseau des personnes qui ne vendent spécialement que les espèces protégées », renseigne une communication émise à ce sujet.

Les trafiquants ont été auditionnés et le dossier devra être transmis au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Gombe. Ils risquent une peine allant d’un an à dix ans et d’une amende de cinq millions à vingt millions de francs congolais ou de l’une de ces peines seulement, à cause de la détention d’une espèce intégralement protégée, conformément à la loi portant conservation de la nature.

Cette opération a été rendu possible grâce à la collaboration entre la Police Nationale Congolaise, l’ICCN et les autorités judiciaires, avec l’appui financier de

L’USAID et WWF dans le cadre du Projet ALCRIF.

Nelphie MIE

 

Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion

Contrairement à l’information qui a fait le tour du monde via les réseaux sociaux au sujet de la présumée vente  de certaines espèces animales endémiques de la RDC, notamment les Okapis, les Bonobos à deux Zoos chinois, le Ministère de l’Environnement et Développement durable a tenu à fixer l’opinion sur cette supputation amplifiée par une mauvaise interprétation de la correspondance adressée par le Ministre à l’ICCN.

« Aucune action allant dans ce sens n’a jamais été envisagée », renseigne le communiqué du Ministère. « En effet, toute demande d’échange d’espèces régie par [a convention CITES, doit faire l’objet d’une analyse minutieuse par I’Organe technique habilité à statuer sur [a question, à savoir l’’Institut Congolais pour Conservation de [a Nature(ICCN) ». Continuer la lecture de Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion

Conservation : 10 Okapis et 8 bonobos congolais dans le Zoo de Taiyuan en Chine

Quelques espèces animales de la République démocratique du Congo pourront traverser légalement les frontières pour la Chine.  Il s’agit de 6 espèces de Gorille (Gorille beringei bergingei), 8 espèces de Bonobos, 8 espèces de Chimpanzés, 4 espèces de lamantins, et 10 espèces d’okapis. Ces espèces dont certaines sont endémiques à  la RDC pourront finir leur course dans le Zoo de Taiyuan et celui d’Anji Zhongnan en Chine.

Un Okapi dans le Zoo de Berlin en Allemagne.

Répondant à la demande formulée au mois de mai dernier par  Liuminheng, directeur exécutif deTianjin Junheng International Trade Corporation,  au sujet de l’importation de ces espèces, le Ministre de l’Environnement et Développement durable, Amy Ambatobe Nyongolo a annoncé l’arrivée en Chine, d’une équipe d’experts congolais avec pour mission de s’assurer de l’accueil et surtout de la meilleure conservation  de ces différentes espèces dans ces Zoos.

A en croire une source proche du ministère de l’Environnement, en cas d’une quelconque reproduction ex situ de ces espèces, les deux Zoos chinois  s’engagent à remettre certaines espèces issues de  cette multiplication.

Il sied de signaler que cette transaction s’inscrit dans le cadre des échanges entre les Zoos  chinois et l’Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

Alfred NTUMBA

Biodiversité : les singes pourraient disparaitre de la planète d’ici vingt-cinq à cinquante ans

La liste des espèces menacées d’extinction continue de faire sa mise à jour. Après la Girafe, les singes viennent d’effectuer leur inscription sur cette liste rouge. Continuer la lecture de Biodiversité : les singes pourraient disparaitre de la planète d’ici vingt-cinq à cinquante ans