Archives par mot-clé : brazza

Fonds bleu : Début à Brazzaville des travaux du segment ministériel de la Commission Climat du Bassin du Congo

Les ministres de l’environnement et autres experts techniques venus de pays membres de la Commission Climat du Bassin du Congo se sont réunis ce vendredi 27 avril, à Brazzaville (République du Congo), pour préparer le dossier à soumettre aux Chefs d’Etats et de gouvernements qui devront se réunir le dimanche 29 avril 2018, dans la capitale congolaise pour opérationnaliser le Fonds pour le climat, instrument financier de ladite commission.

Photo prise lors du démarrage des travaux du segment ministériel de la Commission Climat du Bassin du Congo à Brazzaville (République du Congo).

Pour le Premier ministre de la République du Congo, Clément Mouamba, le moment est venu de rendre opérationnel le Fonds bleu en vue de mobiliser des financements nécessaires pour le développement des communautés. Continuer la lecture de Fonds bleu : Début à Brazzaville des travaux du segment ministériel de la Commission Climat du Bassin du Congo

Fonds bleu : Un premier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement à Brazzaville

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Commission Climat du Bassin du Congo se réuniront à Brazzaville, capitale de la République du Congo, le 25 avril prochain pour faire le bilan des activités de la Commission Climat du Bassin du Congo et du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo et permettre aux Chefs d’Etat d’endosser des outils nécessaires pour accélérer leur opérationnalisation en lien avec les attentes des Etats, du secteur privé, des populations et des partenaires techniques et financiers.

Lancement des travaux du segment technique de la 3ème réunion de l’IMT à Brazzaville. (Crédit photo, Raoul Siemeni- RECEIAC)

Le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement vise en termes claires, la collecte des ressources destinées à financer des programmes et projets dans les domaines de l’économie bleue, l’économie verte et la lutte contre les changements climatiques y compris celle contre la pauvreté. Continuer la lecture de Fonds bleu : Un premier sommet des chefs d’Etat et de gouvernement à Brazzaville

Brazzaville : les deux Congo sollicitent l’aide de la communauté internationale pour la gestion durable des tourbières

« Nous appelons la Communauté internationale, dont l’ONU Environnement, à travers l’Initiative mondiale sur les tourbières, à apporter leurs appuis aux deux Congo dans le processus de gestion durable des tourbières », c’est ce qui ressort de la 3ème réunion de partenaire de l’IMT qui s’est tenu à Brazzaville du 21 au 23 mars 2014.

Dans un communiqué final qui a marqué la fin des travaux, les délégués la RDC, et de la République du Congo se sont engagés à mettre en place une coordination et une coopération entre les différents secteurs gouvernementaux afin de protéger les avantages fournis par les écosystèmes de tourbières. Les pays s’engagent à mettre en place des cadres nationaux multisectoriels et multidisciplinaires pour assurer la gestion des tourbières de la cuvette centrale. Continuer la lecture de Brazzaville : les deux Congo sollicitent l’aide de la communauté internationale pour la gestion durable des tourbières

Brazzaville : Amy Ambatobe plaide pour l’accompagnement de la RDC dans la gestion durable des tourbières

Le Ministre de l’Environnement et développement durable, Amy Ambatobe a invité les partenaires de l’IMT (Initiative mondiale sur les Tourbières) à accompagner la RDC dans la gestion participative, responsable et durable des tourbières récemment découvertes à Lokolama. Il a fait cette déclaration, ce mercredi 21 mars, lors du démarrage des travaux de la 3ème réunion de l’IMT, à Brazzaville.

Conformément à son plan d’action, la RDC entend démarrer la réalisation d’une cartographie exhaustive des tourbières sur l’étendue de son territoire. Elle compte par ailleurs procéder à l’élaboration d’une Stratégie Nationale de gestion des tourbières qui lui permettrad’identifier les acteurs et les facteurs de pression sur cette ressource en vue d’adopter des politiques sectorielles transformationnelles visant à enrayer ces dynamiques.

« Il va sans dire que la réalisation de notre ambition nationale passe par la mobilisation de moyens techniques et financiers conséquents. Il s’agira certes d’engager nos ressources propres afin de démontrer le bienfondé de notre démarche et le fort degré d’appropriation de celle-ci, mais également de mettre à contribution nos partenaires multilatéraux et bilatéraux en vue de mener à bien ce vaste chantier », a-t-il souligné.

« Nous sommes heureux de constater que ceux-ci sont réunis ici avec nous et qu’ensemble nous pouvons sans plus tarder prendre des engagements forts qui feront de la rencontre de Brazzaville la conférence fondatrice d’une initiative régionale pour la gestion des tourbières dans le Bassin du Congo ».

Amy Ambatobe a relevé l’importance que revêt cet énorme réservoir de diversité biologique que représentent les tourbières du Bassin du Congo et de la multitude des formes de flore et de faune qu’elles abritent.

« L’organisation des présentes assises dénote encore une fois, s’il en était besoin, de l’engagement commun de nos deux Chefs d’Etat pour la conservation de nos forêts, pour la sauvegarde de leur biodiversité et pour la reconnaissance de la fonction essentielle qu’elles remplissent dans la stabilisation du climat à l’échelle planétaire », a-t-il précisé.

A en croire le ministre, « La surface couverte par ces tourbières représente non seulement une superficie 16 fois plus grande que les estimations faites antérieurement, mais constitue l’étendue de tourbières la plus large sous les tropiques. Ces tourbières dont les 2/3 sont situés en République Démocratique du Congo et le 1/3 restant au Congo Brazzaville, ont une profondeur située entre 3,5 et 5 mètres, ce qui constitue un record mondial ».

La République Démocratique du Congo est consciente de l’impérieuse nécessité de protéger les avantages que fournissent les tourbières du Bassin du Congo. Pour ce faire, le pays accéléré au niveau national, la mise en œuvre des objectifs de la Convention de Ramsar sur les Zones Humides.

La RDC a mis en place au mois de juillet dernier, une unité de gestion des Tourbières, dont les missions principales sont la coordination de la cartographie des tourbières sur l’étendue du territoire national, l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale de gestion des tourbières.

Alfred NTUMBA