Archives par mot-clé : Cfledd

Forêt : La CFLEDD célèbre avec faste son premier prix « Genre et Climat décerné lors de la Cop 24 »

La Coalition des Femmes Leaders pour l’Environnement et le Développement Durable (CFLEDD) a célébré son premier prix Solution Genre et Climat. Ce prix lui a été décerné en décembre 2018 lors de la 24ème Conférence des parties sur Changement climatique (Cop 24) en Pologne, par la Constituante Femmes et Genre (Women and Gender Constituency), l’un des neuf groupes d’observateurs au sein de la Convention Cadre des Nations Unies pour le Changement Climatique (CCNUCC), qui militent pour l’intégration de la voix et des droits des femmes dans tous les processus et résultats.

Ce prix, symbole de la reconnaissance internationale de cette coalition, couronne ses efforts dans la préservation de l’environnement et la gestion rationnelle des ressources naturelles été célébré à Kinshasa, ce samedi 30 mars. Le projet d’appui à la reconnaissance des droits fonciers et forestiers des femmes en RDC financé par la Rainforest Foundation Norway (RFN), est bien celui qui a aidé cette coalition à remporter ce prestigieux prix.

« Le prix que nous avons reçu, est une lourde responsabilité en ce qui concerne la femme. Ce prix genre et changement climatique est le fruit de résultat du travail sur les actions qui concernent le genre, la femme et le changement climatique, la femme et les forêts, la femme et la biodiversité, la femme et les ressources naturelles au niveau de la République Démocratique du Congo. Cela a été rendu possible grâce au financement de RRI et Rainforest Norvège», a déclaré la coordinatrice de la CFLEDD, Dorothée LISENGA. Continuer la lecture de Forêt : La CFLEDD célèbre avec faste son premier prix « Genre et Climat décerné lors de la Cop 24 »

Forêt : validation de différentes notes techniques sur la politique forestière

La coalition des femmes leaders de l’environnement et développement durable CFLEDD et autres organisations de la société civile environnementales ont organisé à Kinshasa, un atelier national de validation des différentes notes techniques de leur plaidoyer sur l’élaboration d’une nouvelle politique forestière, la révision du code forestier et la levée ou le maintien du moratoire, et de la prise en compte des droits de communautés locales et peuple autochtones dans les réformes en cours.

S’étendant sur deux jours, ces assises avaient pour but de présenter et d’amender les différentes notes techniques relatives à la politique forestière en RDC. Une fois validées, elles devront constituer un outil devant servir de base pour un plaidoyer commun.

« Le document que nous avons validé aujourd’hui, sera dupliqué et envoyé aux différents acteurs. En priorité au gouvernement, au ministère de l’environnement, à l’assemblée nationale, à la présidence, en vue de leur faire parvenir officiellement, notre position sur ce que nous voulons concernant l’engagement du pays sur la politique forestière, notamment sur la révision du code forestier », a déclaré Issa LINGBELU, acteur de la société civile. Continuer la lecture de Forêt : validation de différentes notes techniques sur la politique forestière

Environnement : FPP se félicite du renforcement des capacités des acteurs sur le droit de l’Homme et des peuples

Après deux jours d’intenses travaux, qui ont abouti à la production d’une feuille de route assortie de grandes actions à mener dans la suite du programme, l’ONG Forest People Program se félicite de résultats obtenus, lors de la formation sur les techniques de rédaction du rapport alternatif auprès de la Commission Africaine de droit de l’Homme et des peuples, organisée à Kinshasa.

« De tels opportunités pour nous, on doit les capitaliser, pas pourcontredire le rapport du gouvernement, mais plutôt pour apporter des informations fiables, pouvant aider notre gouvernement à atteindre les objectifs et mieux faire le suivi de ses accords signés », a déclaré Chouchouna Losale, chargée de programmes au sein de CFLEDD.

A l’issue de présentations théoriques, des séances pratiques ont été organisées afin de permettre aux apprenants de bien assimiler la matière apprise. « Nous avons abouti à la production d’une feuille de route, qui renferme de grands axes devant nous permettre à bien orienter la suite du processus, à savoir l’obtention du statut d’observateur, la mise en place d’un cadre permanent de dialogue avec le gouvernement, et la participation à la session prochaine de la Commission Africaine du mois d’Avril 2019 », a indiqué Nadia Mbanzidi. Continuer la lecture de Environnement : FPP se félicite du renforcement des capacités des acteurs sur le droit de l’Homme et des peuples

Environnement : Droit de l’homme et des peuples, FPP renforce les capacités des acteurs

Quelques organisations membres de la CFLEDD (Coalition des Femmes Leader de l’Environnement et Développement Durable), renforcent leurs capacités en technique de rédaction du rapport alternatif auprès de la Commission Africaine. L’atelier de deux jours, lancé ce mardi 21 août, par le FPP (Forest People Program), vise à faciliter aux participants venus spécialement de Kinshasa, la compréhension du rapport alternatif, des recommandations pertinentes formulées lors de la 61ème session de la Commission Africaine, et de proposer une stratégie de suivi pour la prise en compte des droits de la femme rurale et autochtone dans les réformes légales en cours. 

Selon les organisateurs, cette session de formation est motivée par les enjeux au tour de l’intégration du genre dans les mécanismes de promotion du droit de l’homme et des peuples au niveau national, régional et international.

« Nous avons choisi la CFLEDD comme coalition partenaire du FPP pour cette activité, parce qu’elle travaille déjà sur la question de droits humains et du genre. Nous avons voulu l’outiller en technique de rédaction d’un rapport alternatif, afin qu’elle soit en mesure de porter la voix lors des sessions prochaines de la Commission Africaine », a précisé Nadia Mbanzidi, experte juriste à FPP. Continuer la lecture de Environnement : Droit de l’homme et des peuples, FPP renforce les capacités des acteurs