Archives par mot-clé : chinois

Forêt : Tentative de corruption pour acquitter le sujet chinois arrêté en flagrance à Ingende

En vue de fixer l’opinion public provincial et national sur l’état d’avancement du procès sur le chinois Pi, arrêté en flagrance par la police congolaise dans le Territoire d’Ingende pour l’exploitation illégale de bois d’œuvre,  le Groupe de Travail Plaidoyer et le Cadre de Concertation provincial de la société civile de l’Equateur a procédé ce jeudi 4 avril, à l’évaluation de la première phase dudit procès.

Lors d’un point de presse organisé à cet effet, les acteurs de la société civile ont voulu mobiliser les parties prenantes pour tenir main forte à leur action afin que triomphe la justice.

Les premiers éléments de l’évaluation révèlent cependant, l’accord de la liberté provisoire au sujet chinois sus indiqué par le Tribunal de Grande instance de Mbandaka. « C’est sur une demande des avocats du prévenu, qu’elle a été assortie mais cela avec des conditions notamment l’interdiction de quitter la ville de Mbandaka et de se retrouver au port et aéroport », indique le communiqué. Continuer la lecture de Forêt : Tentative de corruption pour acquitter le sujet chinois arrêté en flagrance à Ingende

Zimbabwe: 7 chinois accusés de braconnage de rhinocéros vont enfin être jugés

Sept ressortissants chinois accusés de blanchiment d’argent et possédant plus de 20 kg de cornes de rhinocéros d’une valeur totale de près d’un million de dollars vont enfin pouvoir se défendre après la date du procès fixée par le procureur le 18 février.

Zeng Dengui (35 ans), Peicon Jang (35 ans), Liu Cheng (23 ans), Yu Xian (25 ans), Yong Zhu (25 ans), Chen Zhiangfu (30 ans) et Qui Jinchang (29 ans) ont été arrêtés le 23 décembre possession de plusieurs morceaux de cornes de rhinocéros pesant 20,98 kg.

Les trophées, d’une valeur de 938 700 dollars, ont été retrouvés dans une maison où les sept louaient.

Ils étaient accusés d’avoir enfreint la loi sur les parcs et la vie sauvage, qui érige en infraction pénale «le fait de détenir, de posséder, de vendre ou de disposer de tout animal vivant, de la viande ou du trophée spécialement protégé de celui-ci». Continuer la lecture de Zimbabwe: 7 chinois accusés de braconnage de rhinocéros vont enfin être jugés

Forêts : Megabois dénonce la vente de ses concessions par le Ministère de l’Environnement

La société d’exploitation forestière Megabois dénonce la vente de son site d’exploitation par le ministère de l’environnement, à des chinois qui ont aussitôt débarqué avec des matériels en vue d’exploiter en toute illégalité cette partie, qu’elle occupe en toute légalité depuis 1992. C’est dans une correspondance adressée à plusieurs instances du pays dont la présidence de la République, aux ONG nationales et internationales ainsi qu’aux partenaires techniques de la RDC, que cette société a fait savoir cette décision qui viole le moratoire sur l’attribution des concessions forestières.

Dans cette lettre dont une copie est parvenue à la rédaction de Environews RDC , la société MEGABOIS explique que ces activités ont été momentanément suspendues à la suite des difficultés financières principalement dûes au non-paiement par l’Etat congolais d’importantes créances en sa faveur.

La société s’est vue attribuée la réhabilitation de l’axe routier Ingende-Bolamba dans le cadre des cinq chantiers. Elle a  en outre réalisé tous ces travaux en recourant aux emprunts. Selon les autorités de Mégabois, pendant que l’entreprise s’apprêtait à finaliser les dispositions légales conformément au processus de gestion durable des ressources forestières prévu par l’arrêté 034/2016, MEGABOIS n’a pas pu réaliser son plan d’aménagement à cause de l’intrusion dans son site des ressortissants chinois qui ont réussi à produire un permis de coupe octroyé en toute illégalité à la société Maniema 2. Continuer la lecture de Forêts : Megabois dénonce la vente de ses concessions par le Ministère de l’Environnement