Archives par mot-clé : Claude Nyamugabo

Forêts : 16.000 kits  de gaz domestique vendus en un mois, Claude Nyamugabo  se dit satisfait

La société SOGAZ a  reçu ce mercredi 6 mai  dans ses installations, la visite du ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo.  S’inscrivant dans le cadre de la campagne de lutte contre la déforestation en promouvant l’utilisation du gaz, cette visite d’inspection  était une occasion pour les responsables de cette entreprise de présenter au  ministre de l’environnement et développement durable   l’évaluation de l’exécution de cette campagne d’une part, et la promotion du gaz domestique en RDC d’autre part.

Un mois après le lancement de cette campagne de lutte contre la déforestation  en promouvant l’usage du gaz, les chiffres enregistrés à ce jour sont encourageants, et démontrent qu’il est possible de réduire la pression de l’homme sur les forêts, en mettant à la disposition de la population des alternatives  simples et  faciles d’accès. Avec  16.000 kits déjà  vendus  à  un prix réduit grâce aux subventions du gouvernement, la campagne sauvons nos forêts se révèle comme une des  solutions durables au problème de déforestation en RDC.

«  Ce bel envol n’est que le début d’une lutte acharnée contre la destruction de notre écosystème et pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations », peut-on lire dans le communiqué de presse qui a sanctionné cette visite d’inspection.

Satisfaits  des résultats lui présentés,  Claude Nyamugabo espère  pour sa part que dans les jours qui viennent, ces bons résultats seront multipliés vu l’intérêt général que porte désormais une grande partie de la population sur le gaz domestique, y compris ceux qui vivent dans les milieux les plus défavorisés. Continuer la lecture de Forêts : 16.000 kits  de gaz domestique vendus en un mois, Claude Nyamugabo  se dit satisfait

COVID-19 : Aseptisation du palais du peuple, Claude Nyamugabo donne le go

C’est dans la matinée de ce dimanche 12 avril sous la pluie, que le ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo a lancé les travaux de désinfection du palais du peuple. Une opération qui s’inscrit dans le cadre de la riposte contre le Coronavirus, cette maladie qui paralyse actuellement la planète entière. Pendant quatre jours, ce bâtiment abritant l’assemblée nationale et le sénat de la RDC sera dératisé, désinsectisé et désinfecté  par la direction d’assainissement du ministère de l’environnement et développement, un service hautement important en  ce moment où la RDC  multiplie des efforts pour rompre la chaîne de transmission du COVID-19.

Lors de sa récente descente à la direction d’assainissement de son ministère, Claude Nyamugabo avait annoncé qu’il était là  non seulement pour  faire connaître ce service auprès du public, mais aussi et surtout  pour le mettre à la disposition du gouvernement afin de combattre le coronavirus.  Quelques jours après avoir reçu les intrants, le ministère de l’environnement s’est lancé sans plus tarder aux travaux de  désinfection, en commençant par la commune de la Gombe, épicentre de l’épidémie à Kinshasa.

Aujourd’hui, c’est au palais du peuple que se poursuit cette opération de désinfection, pour permettre aux élus de tenir leur congrès dans les conditions saines.

« Le premier ministre nous a donné l’ordre de désinfecter le palais du peuple qui est le siège du parlement et du sénat, par ce le gouvernement veut offrir aux élus du peuple des conditions saines en vue de leur permettre de bien  faire leur travail. Avant l’ouverture du Congrès, il est donc important de dératiser,  désinsectiser et désinfecter le palais du peuple », a expliqué Claude Nyamugabo. « Nous pensons avoir le personnel nécessaire et formé,  et aussi le matériel qu’il faut.  », a-t-il rassuré.

Continuer la lecture de COVID-19 : Aseptisation du palais du peuple, Claude Nyamugabo donne le go

COVID-19 : Claude Nyamugabo s’investit dans l’assainissement

Le Ministre de l’environnement et développement durable a effectué ce 03 avril,  une descente à  la direction d’assainissement, un des  services  que compte son ministère. Accompagné de son adjointe et des quelques membres de son cabinet, cette descente  était une occasion pour Claude Nyamugabo de faire connaître  au public, cette direction qui est un instrument du gouvernement,  composé d’un  personnel bien formé et disposant  des matériels modernes. Pour le numéro un de l’environnement en RDC, tout le monde doit être au courant qu’il existe une direction chargée exclusivement de l’assainissement en RDC.

Claude Nyamugabo entrain de manipuler un brumisateur

Sur place, le ministre de l’environnement et toute sa délégation ont visité les matériels dont dispose cette direction d’assainissement. Un lot important de  matériels capables d’aider la RDC à lutter contre le covid-19 en désinfectant des milieux et bâtiments publics.

« Nous mettons cette direction à la disposition du gouvernement afin que tous les bâtiments et milieux publics soient désinfectés  pendant ce temps où nous sommes attaqués par le Coronavirus. Ces matériels existent depuis bien longtemps, il est temps de les utiliser car c’est maintenant ou jamais que nous devons faire travailler la direction d’assainissement dans notre pays, non seulement à Kinshasa mais aussi dans les provinces », a expliqué Claude Nyamugabo, ministre de l’environnement et développement durable. «  Les appareils qui sont là peuvent couvrir toute la ville de Kinshasa, il n’y a aucune crainte là-dessus. Nous avons juste besoin des intrants pour commencer le travail », a-t-il lancé.

Continuer la lecture de COVID-19 : Claude Nyamugabo s’investit dans l’assainissement

Forêt : Claude Nyamugabo s’en va en guerre contre la déforestation en RDC

Le ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo, a procédé ce 19 mars à Kinshasa, au lancement de la campagne contre la déforestation en RDC, en promouvant l’utilisation de gaz butane. Intervenant à deux  jours de la journée internationale des  forêts, cette initiative lacée en collaboration avec l’entreprise SOGAZ n’a pour objectif principal que la réduction sensible de la pression humaine sur les forêts. Une pression consécutive au faible taux d’accès à l’électricité et au manque de promotion  des alternatives au charbon de bois et bois de chauffe, principale source d’énergies pour plus 80% de la population congolaise d’une part, et à l’agriculture itinérante sur brûlis d’autre part.

Aerial view of forest in East Cameroon.
Photo by Mokhamad Edliadi/CIFOR
cifor.org
blog.cifor.org
If you use one of our photos, please credit it accordingly and let us know. You can reach us through our Flickr account or at: cifor-mediainfo@cgiar.org and m.edliadi@cgiar.org

«  D’après une étude menée par des experts, il a été démontré qu’en RDC, la production totale de bois de chauffage a dépassé 80 millions de mètres cubes. Des chiffres alarmants qui nécessitent des efforts considérables », a renseigné Calude Nyamugabo, ministre de l’environnement et développement durable.

C’est pour renverser cette tendance que le ministre de l’environnement promeut le recours à la butanisation.  Une solution qui selon lui revêt plusieurs avantages notamment économique, environnemental. A ceux-ci s’ajoute  également le gain de temps.

Continuer la lecture de Forêt : Claude Nyamugabo s’en va en guerre contre la déforestation en RDC

Forêt : Attributions  de 9 concessions  aux entreprises chinoises,  le GTCR –R  hausse le ton

Après avoir passé au peigne-fin  la situation relative à la signature de quatre  arrêtés ministériels attribuant  neuf concessions forestières aux entreprises Chinoises ,  et après avoir échangé avec le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo sur ce dossier qui  est sur toutes les lèvres,  le Groupe de Travail Climat REDD Rénové et la Coalition nationale contre l’exploitation illégale du bois (CNCEIB) ont au cours  d’un point  de presse tenue à Kinshasa, donné leur position quant à ce.  Pour ces organisations de la société civile, ces attributions n’ont pas respecté les dispositions de l’article 92, alinéa 4 qui fixent à 500. 000 ha le maximum de superficie forestière qui peut être attribuée à un concessionnaire, en un seul où plusieurs tenants. Et, exige au ministre de revenir sur ses arrêtés.

Aerial view of forest in East Cameroon. Photo by Mokhamad Edliadi/CIFOR.

« Nous saluons l’ouverture du ministre Claude Nyamugabo que nous avons rencontré à deux reprises pour discuter de ces attributions.  Nous convergeons sur la démarche et même sur l’analyse que nous faisons sur ces concessions. Notre démarche vers lui était de lui faire comprendre que les concessions n’ont pas respecté les conditions de sessions », a déclaré Augustin Mpoyi, conseiller technique principal/ CODELT.

Pour les membres de la société civile, le patron du ministère de l’environnement et développement durable de la RDC, ne manifeste aucune volonté d’annuler ces attributions,  malgré sa disponibilité à échanger avec eux sur cette affaire.  Il maintient  son argument selon lequel, il n’a pas violé le moratoire, tout en précisant  qu’il  ne pourra pas revenir sur ces attributions déjà faites. Toute fois, il attendra  plutôt le cadre convenu avec les partenaires pour  réexaminer l’audit de l’égalité déjà envisagé. Et c’est par la suite qu’il soumettra à ces interlocuteurs les  conclusions dudit audit.

Continuer la lecture de Forêt : Attributions  de 9 concessions  aux entreprises chinoises,  le GTCR –R  hausse le ton

Environnement : Jean-Louis Koyagialo, « la réforme du secteur de l’Environnement est la carte joker pour le développement de la RDC »

Après avoir analysé minutieusement le programme du Gouvernement présenté par le Premier Ministre, le 3 septembre 2019 devant les élus du peuple, Jean-Louis Koyagialo Te Gerengbo, Ministre Provincial de l’Environnement du Nord-Ubangi voit la réforme du secteur de l’Environnement appuyée d’un organe technique, comme l’unique voie que devrait suivre le nouveau ministre national de l’Environnement et Développement Durable, Claude Nyamugabo, au cours de l’élaboration de sa nouvelle politique environnementale, afin de propulser le pays vers le développement durable.

Jean-Louis Koyagialo, ministre provincial de l’environnement du Nord Oubangi.

«Dans l’optique de conduire à bon port la réforme initiée par le Gouvernement depuis 2008, telle que souhaité par le Premier Ministre, il importe d’enclencher dès maintenant une réforme du secteur de l’Environnement appuyée d’un organe technique pour établir la feuille de route, définir les grandes orientations et assister le Ministre National de l’Environnement et Développement Durable dans l’élaboration de la nouvelle politique environnementale avec sa transversalité »,propose-t-il dans une tribune dont ENVIRONEWS RDC s’est procurée une copie.

Fort de son expertise, Koyagialo propose que cette reforme soit soutenue par les lois qui prendront en compte la décentralisation, l’aménagement du Territoire, la qualité et la sécurité environnementale au travail,l’écosystème urbain, les forêts nationales et provinciales, l’agriculture, le besoin en eau, la taxe de pollueur-payeur proportionnellement au dommage causé, l’incidence de l’urbanisation et de l’exploitation minière, des hydrocarbures, de la forêt, du boisement sur le cycle de l’eau, l’impact des nouvelles technologies de communication et de l’information sur la vie, la valeur économique réelle de nos écosystèmes, les indicateurs d’impacts et de performance sur les écosystèmes et sur l’implication du genre dans la gestion de l’Environnement. Continuer la lecture de Environnement : Jean-Louis Koyagialo, « la réforme du secteur de l’Environnement est la carte joker pour le développement de la RDC »