Archives par mot-clé : climat

Climat: clôture à Accra du sommet Climate chance-Afrique 2019

Ouvert le 16 octobre dernier à Accra au Ghana, c’est ce 18 octobre que s’est clôturé le sommet Climate chance-Afrique. Une fin des travaux qui est intervenue à la grande satisfaction de tous les participants, car cette rencontre s’est soldée par l’adoption d’une déclaration  qui appelle les Etats à créer un environnement favorable à l’action, les institutions bancaires qui faciliterait l’accès des gouvernements locaux et acteurs non –étatiques aux financements.  La déclaration d’Acra propose aussi une nouvelle approche de la nécessaire réévaluation des engagements nationaux sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre en partant de la contribution des territoires.

Réunissant près de 2000 participants représentant 25 pays africains et la diversité des acteurs non-étatiques mobilisés contre le changement climatique, le sommet Climate chance-Afrique a également connu la participation de nombreuses personnalités de haut niveau qui n’ont pas hésité de prendre part à cet événement mobilisateur au tour du changement climatique.

En ouvrant le sommet, le président de la République du Ghana Nana Akufo-Addo  a mis en avant l’importance de l’action locale sur le climat.

«  Les plans d’actions locaux sont essentiels. Agissons pour réduire l’empreinte carbone dans nos villes, et participons tous aux solutions », a-t-il déclaré.

Au cours de ces assises, il a été relevé que l’enjeu principal auquel les gouvernements locaux sont confrontés est celui de l’accès aux financements.  Pour pallier à cette situation,  les débats et ateliers qui de ce sommet ont bien scruté cette question.

Ce sommet d’Accra devrait permettre aussi aux coalitions qui avaient débuté leurs travaux lors du sommet d’Abidjan en juin 2018, d’affiner leurs feuilles de route. Elles devraient  aussi travailler sur des objectifs précis et la façon de renforcer leur animation tout au long de l’année, ou la déclinaison des feuilles de route à l’échelle de pays, avec l’exemple de la feuille de route sur la mobilité en Côte d’ivoire en cours d’élaboration. Continuer la lecture de Climat: clôture à Accra du sommet Climate chance-Afrique 2019

Climat : 2015-2019 devrait être la période la plus chaude jamais observée

Les cinq années 2015 à 2019 devraient être considérées comme la période la plus chaude jamais enregistrée depuis  les relevés  des températures   a annoncé l’ONU. Une déclaration  qui a fait suite à la publication du rapport  de  l’Organisation Météorologique  Mondiale (OMM). Selon ce rapport  la température moyenne pour la période 2015-2019 devrait être plus élevée de 1,1°C par rapport à la période 1850-1900. Des fortes canicules qui ont sévit en été 2019 seraient un des  indicateurs sur lesquels s’appuie ce rapport.

Les dernières données confirment la tendance des quatre années précédentes, qui étaient déjà les plus chaudes jamais enregistrées, c’est-à-dire depuis 1850. On savait aussi que juillet 2019, marqué par plusieurs canicules notamment en Europe, avait battu le record absolu de température.

Mais ce degré de différence est une moyenne qui cache des disparités régionales. Les pôles se réchauffent plus vite, et les zones côtières sont plus rapidement menacées.

« Les effets du changement climatique ne sont pas ressentis de façon égale », a commenté le scientifique en chef du bureau météorologique britannique, Stephen Belcher. « Certains pays ressentent certains effets, comme des canicules plus intenses ou des inondations plus graves, plus tôt que d’autres ». Continuer la lecture de Climat : 2015-2019 devrait être la période la plus chaude jamais observée

Climat : Rose Mwebaza, nouvelle directrice du Centre et Réseau de technologie climatique

Rose Mwebaza de nationalité ougandaise a été nommée nouvelle directrice du Centre et réseau de technologie climatique (CTCN), l’organe de mise en œuvre du mécanisme technologique de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Elle possède 20 ans d’expérience dans le domaine du changement climatique, de l’environnement et du développement durable.

Le CTCN est l’une des institutions clés qui aident les pays à concrétiser leurs engagements au titre de l’Accord de Paris en proposant des solutions technologiques et un renforcement des capacités dans un large éventail de secteurs, notamment l’agriculture, les systèmes d’alerte précoce, l’énergie, la planification urbaine, l’industrie et la gestion des déchets. Le CTCN s’appuie sur l’expertise d’un réseau mondial de plus de 500 institutions de la société civile, de la finance, du secteur privé et de la recherche pour proposer des solutions sur mesure à la demande des pays en développement. 93 pays participent actuellement à ce mécanisme innovant. Continuer la lecture de Climat : Rose Mwebaza, nouvelle directrice du Centre et Réseau de technologie climatique

Forêt : La CFLEDD célèbre avec faste son premier prix « Genre et Climat décerné lors de la Cop 24 »

La Coalition des Femmes Leaders pour l’Environnement et le Développement Durable (CFLEDD) a célébré son premier prix Solution Genre et Climat. Ce prix lui a été décerné en décembre 2018 lors de la 24ème Conférence des parties sur Changement climatique (Cop 24) en Pologne, par la Constituante Femmes et Genre (Women and Gender Constituency), l’un des neuf groupes d’observateurs au sein de la Convention Cadre des Nations Unies pour le Changement Climatique (CCNUCC), qui militent pour l’intégration de la voix et des droits des femmes dans tous les processus et résultats.

Ce prix, symbole de la reconnaissance internationale de cette coalition, couronne ses efforts dans la préservation de l’environnement et la gestion rationnelle des ressources naturelles été célébré à Kinshasa, ce samedi 30 mars. Le projet d’appui à la reconnaissance des droits fonciers et forestiers des femmes en RDC financé par la Rainforest Foundation Norway (RFN), est bien celui qui a aidé cette coalition à remporter ce prestigieux prix.

« Le prix que nous avons reçu, est une lourde responsabilité en ce qui concerne la femme. Ce prix genre et changement climatique est le fruit de résultat du travail sur les actions qui concernent le genre, la femme et le changement climatique, la femme et les forêts, la femme et la biodiversité, la femme et les ressources naturelles au niveau de la République Démocratique du Congo. Cela a été rendu possible grâce au financement de RRI et Rainforest Norvège», a déclaré la coordinatrice de la CFLEDD, Dorothée LISENGA. Continuer la lecture de Forêt : La CFLEDD célèbre avec faste son premier prix « Genre et Climat décerné lors de la Cop 24 »

RDC : Tosi Mpanu Mpanu, « le nouveau gouverneur de Kinshasa doit avoir la fibre environnementale »

Le temps passent, les jours approchent, et l’on s’achemine vers l’élection du nouveau locataire de l’Hôtel de ville de Kinshasa. le successeur de André Kimbuta Yango sera appelé à gérer une métropole de plus ou moins 15 millions d’habitants, l’une de plus grandes d’Afrique, qui présente d’énormes défis et opportunités. Dans une interview exclusive accordée à ENVIRONEWS RDC, Tosi Mpanu Mpanu, expert climat et négociateur senior à la CCNUCC (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), dresse le portrait-robot du futur premier citoyen de la ville province de Kinshasa.

Tosi Mpanu Mpanu, expert Senior à la CCNUC

« Je pense que le profil du futur Gouverneur, bien qu’il soit politique, il faut qu’il ait quand même une fibre environnementale pour qu’il comprenne l’importance de cet enjeu », a-t-il déclaré.

Pour cet expert climat, le nouveau gouverneur de la ville de Kinshasa devra quelque part avoir une dimension plus politique, puisque il devra arriver à glaner la majeur partie des voix des députés provinciaux qui dépendent des certaines familles politiques. Continuer la lecture de RDC : Tosi Mpanu Mpanu, « le nouveau gouverneur de Kinshasa doit avoir la fibre environnementale »

Climat : Le GIEC tire de toutes ses forces la sonnette d’alarme

Si le réchauffement climatique venait à dépasser les +1,5 °C, les conséquences seraient sévères. Tant pour la vie sur Terre que pour la santé de nos économies. C’est  l’alerte que nous lance  le dernier rapport du Groupement d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), appelant ainsi à  agir vite et à taper fort pour sauver notre planète ébranlée par les réchauffements climatiques.

A près de deux mois   de la COP 24 qui sera organisée en Pologne, le pronostic vital de la planète  semble de plus en plus très engagé. Le rapport spécial du GIEC publié lundi dernier dresse le portrait d’une planète asphyxiée par les gaz à effet de serre générés par les activités de l’homme. Ces activités anthropiques  ont fait grimper la température mondiale de 1 °C depuis la révolution industrielle. Le dernier demi-degré engrangé est déjà associé à une recrudescence de phénomènes météorologiques extrêmes.

Selon le GIEC« il est probable » que le réchauffement atteigne 1,5 °C entre 2030 et 2052 s’il se poursuit à son rythme actuel. Cela ne se fera pas sans bouleverser notre monde. D’autant que « beaucoup de régions » connaissent un réchauffement encore plus rapide. Ainsi, l’Arctique se réchauffe deux à trois plus vite que la moyenne.  Il prévient même qu’à +1,5 °C ou à +2 °C, le monde ne sera pas le même. Ce petit demi-degré pourrait être responsable de risques accrus, tant pour les espèces que pour nos économies. Continuer la lecture de Climat : Le GIEC tire de toutes ses forces la sonnette d’alarme

Climat : Hope Land Congo Sensibilise les Jeunes sur l’utilisation des énergies renouvelables

Hope Land Congo en collaboration avec  ses partenaires techniques et d’appuis ont organisé samedi dernier à Kinshasa, un marathon avec les jeunes dans le but de les sensibiliser sur  l’utilisation des énergies renouvelables. Cette activité initiée par Hope land Congo pour le compte de 350 RDC s’inscrivait dans le cadre de RISE FOR CLIMATE, qui est un mouvement en faveur de la  mobilisation climatique internationale.

Placé sous le thème accès pour tous aux énergies renouvelables d’ici 2030,  les organisateurs de ce marathon voulaient au travers de cet événement saisir l’occasion, pour dire non au développement des projets énergétiques menaçants  pour  le climat, comme il en est le cas pour les énergies fossiles.  Plus particulièrement, cette course à pied a permis de lever le pan sur la problématique des énergies en RDC, pays doté d’immenses ressources naturelles devant servir dans le développement de ces énergie.

« Entant que jeunes, nous avons pensé que pour assurer la stabilité de notre climat, nous devrons avoir des initiatives ou des alternatives qui vont aider le monde entier à résoudre cette préoccupation lié au changement climatique, et ces alternatives sont également les énergies renouvelable », a expliqué  Rigobert Mola coordonnateur de la DYGEDD. Continuer la lecture de Climat : Hope Land Congo Sensibilise les Jeunes sur l’utilisation des énergies renouvelables

Climat : PANA-AFE installe des pluviomètres dans 100 villages

Le projet de renforcement de la résilience et de la capacité d’adaptation des femmes et des enfants au changement climatique en RDC,  PANA-AFE, a procédé à la sensibilisation des communautés sur l’interprétation et l’utilisation des données agro météorologiques. Pour ce faire, le PANA AFE a installé des pluviomètres dans 100 villages couvert par ce projet, dans 4 zones d’intervention, à savoir, le Haut Katanga, le Kongo Centrale, la Lomami et le Kwilu.

« Nous sommes en train de sensibiliser les communautés pour qu’elles sachent interpréter ces données pluviométrique car c’est déjà le retour de la saison de pluie, elles doivent savoir à quoi sert ces données et comment les utiliser », a indiqué Ida Mangala, chargée de Communication du projet.

Dans un pays où la culture dépend totalement de la pluie, il est donc important que les agriculteurs disposent des données pluviométriques, qu’ils sachent les interpréter et adapter à leur contexte. « Nous sensibilisons les communautés pour les aider à minimiser de pertes agricoles. Avec les données pluviométriques, les agriculteurs doivent savoir qu’il faut au minimum autant de millimètres d’eau dans le sol pour semer, car il y’a assez d’humidité… », a-t-elle précisé. Continuer la lecture de Climat : PANA-AFE installe des pluviomètres dans 100 villages

Climat : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète (Tribune)

D’Alain Delon à Patti Smith, tous ont répondu à l’appel de Juliette Binoche et de l’astrophysicien Aurélien Barrau pour une action politique « ferme et immédiate » face au changement climatique.

Quelques jours après la démission de Nicolas Hulot, nous lançons cet appel : face au plus grand défi de l’histoire de l’humanité, le pouvoir politique doit agir fermement et immédiatement. Il est temps d’être sérieux.

Nous vivons un cataclysme planétaire. Réchauffement climatique, diminution drastique des espaces de vie, effondrement de la biodiversité, pollution profonde des sols, de l’eau et de l’air, déforestation rapide : tous les indicateurs sont alarmants. Au rythme actuel, dans quelques décennies, il ne restera presque plus rien. Les humains et la plupart des espèces vivantes sont en situation critique. Continuer la lecture de Climat : l’appel de 200 personnalités pour sauver la planète (Tribune)

Climat : D.Trump plus isolé que jamais lors du G7

Réunis  à Charlevoix au Canada, les pays membres du G7 ont réaffirmé leur volonté de mettre en place une économie mondiale sobre en carbone, tout en accordant des milliards de dollars aux énergies fossiles. Une décision prise  lors d’une séance de travail consacrée au climat,  boycottée par Trump qui reste radicalement opposé à la lutte contre le réchauffement climatique.

La lutte contre le réchauffement a constitué une ligne de démarcation infranchissable entre les Etats-Unis et les six autres puissances économiques réunies dans la région québécoise de Charlevoix. Continuer la lecture de Climat : D.Trump plus isolé que jamais lors du G7