Archives par mot-clé : Codelt

FONCIER : MOBILISATION POUR LA PROTECTION DES DEFENSEURS DES DROITS FONCIERS EN RDC, CAS DE LÀ SPOLIATION DES TERRES DE MUKOWA

Cet article a été commandé par PIDP, et ne représente pas le point de vue d’Environews RDC.

Jules KIVURUGA LENGALENGA et KAPIMA SHINGANWA, sont membres de la communauté pygmée MUKOWA, du groupement de Bapfuna, dans le territoire de Masisi. Ils vivent comme la plupart des membres de leur communauté de l’élevage, l’agriculture et autres activités rurales. Pourtant ils ont décidé de se lever pour la défense des droits fonciers de leur communauté pygmées contre l’accaparement des terres.

Lors des conflits interethniques qui ont opposé les « HUNDE » et les « HUTU », en 1990 les peuples autochtones pygmées avaient fui. Durant leur absence, des autorités politiques et des Officiers Militaires du RCD-Goma, ont accordé des prétendus contrats d’emphytéose sur des terres coutumières.

La communauté de MUKOWA est victime de spoliation de ses terres par des fermiers ayant sans aucune forme de contrat des concessions de plus de 100 hectares pour l’élevage de vaches. Les pygmées ont subi l’exploitation illégale de leurs terres, interdiction d’exploiter leur terre par le spoliateur en complicité avec certains services de sécurité sur place. Mais également diverses menaces : arrestations arbitraires par les éléments de la Police Nationale Congolaise, des coups et blessures, des déplacements forcés. Continuer la lecture de FONCIER : MOBILISATION POUR LA PROTECTION DES DEFENSEURS DES DROITS FONCIERS EN RDC, CAS DE LÀ SPOLIATION DES TERRES DE MUKOWA

Foncier : Une expo photos pour mettre en lumière le travail des défenseurs des droits fonciers et environnementaux

L’ONG CODELT a organisé une exposition photos dédiée au travail des défenseurs des droits fonciers et environnementaux. Cette activité a été organisée à Kinshasa, ce samedi 08 février. Des photos détaillant les actions de terrain menées par les défenseurs pour l’intérêt de leurs communautés locales ont été présentée au grand public.  

Signature de la plaquette pour s’engager contre la criminalisation des défenseurs des droits fonciers et environnementaux, lors de l’Expo photos.

« Les communautés locales sont actuellement victimes des accaparements des terres et des impacts environnementaux. Pour ceux qui se sont décidés de se lever pour porter à haute voix dans cette lutte se sont retrouvés criminalisés. Certains ont été conduits aux cachots, d’autres se retrouvent gravement blessés dans des hôpitaux et, le pire, d’autres encore ont été tués », a rapporté Moïse Mbaya, membre de CODELT.

Au cours de cette expo, les différents cas mis en lumière ont suscité l’engagement de certains acteurs étatiques, non étatique, et les membres de la société civile invités pour la circonstance. Continuer la lecture de Foncier : Une expo photos pour mettre en lumière le travail des défenseurs des droits fonciers et environnementaux

Environnement : Le ministre Amy Ambatobe doit démissionner immédiatement

« Tout en exigeant également la démission immédiate du ministre Ambatobe, les organisations de la société civile environnementale appellent à l’invalidation de celui-ci [Ndlr : le ministre de l’Environnement et développement durable], sur la liste des candidats députés nationaux ». Tel est l’essentiel du message lancé par la société civile environnementale aux instances de décision, notamment la Cours constitutionnelle et le Gouvernement congolais, ce mardi  04 septembre à Kinshasa.

Amy Ambatobe Nyongolo, Ministre congolais de l’Environnement et Developement durable

Ces réseaux et organisations de la société civile environnementale dénoncent la gestion calamiteuse des forêts de la République démocratique du Congo, avec comme responsable, Amy Ambatobe Nyongolo. Elles fustigent l’attitude du ministre qui outrepasse les dispositions légales, en empruntant de raccourcis pour atteindre son ultime objectif, « la levée du moratoire sur les forêts instauré depuis 2002 ».

« Le Ministre a opté pour un raccourci en évitant le débat public au sein du parlement, en faisant intervenir le Président de la république pour obtenir la révision du Code forestier par Ordonnance-loi. Ne sommes-nous pas là en présence d’une autorité qui utilise sa position et son statut officiel pour servir ses fins personnelles et des intérêts privés, au mépris des intérêts de la république », se sont-ils questionnés. Continuer la lecture de Environnement : Le ministre Amy Ambatobe doit démissionner immédiatement

Réforme foncière : réunion de concertation sur le droit des communautés locales et les peuples autochtones

La question des droits des communautés locales et peuples autochtones dans la réforme foncière en cours en RDC, a été sur la table de discussions des acteurs de la société civile, ce jeudi 07 décembre à Kinshasa.

 Cette réunion restreinte organisée à l’initiative de FPP (Forest People Program), avait pour objectif de consulter les parties prenantes sur le projet de décret portant réglementation des droits fonciers de ces communautés.

« Nous souhaitons que ce décret qui vient avant la politique foncière sécurise les droits des communautés locales et populations autochtones en espérant qu’il pourrait renseigner la politique et la loi foncière en RDC, a déclaré Nadia Mbanzidi », Experte juriste à FPP. Continuer la lecture de Réforme foncière : réunion de concertation sur le droit des communautés locales et les peuples autochtones

Forêts : clôture du projet de renforcement des connaissances et des capacités sur le cadre juridique de gestion des forêts en RDC

Le Conseil pour la défense environnementale par la légalité et la traçabilité (CODELT) a mis fin ce lundi 30 janvier, à son projet de renforcement des connaissances et des capacités des parties prenantes provinciales et locales sur le cadre juridique de gestion des forêts en RDC. Ce projet initié depuis février 2015, visait l’amélioration des capacités d’intervention et de prise en charge effective des mandats statutaires de ces acteurs précités. Continuer la lecture de Forêts : clôture du projet de renforcement des connaissances et des capacités sur le cadre juridique de gestion des forêts en RDC