Archives par mot-clé : Demerode

Conservation : attaque des installations du chantier de la centrale de Luviro (Nord-Kivu)

5 morts et 2 blessés, tel est le bilan de l’attaque  perpétrée par le groupe May – May, sur les installations du chantier de la centrale de Luviro à Ivingu dans le territoire de Lubero, dans la province du Nord-Kivu, l’Est de la RDC.

Selon le communiqué publié à ce sujet par la direction du Parc national des Virunga, 4 assaillants ont trouvé la mort dans l’affrontement qui les a opposés aux gardes de parc. Un civil également a été tué dans cette attaque. Une civile et un éco-garde ont été grièvement blessés, et acheminés à Goma pour leur prise en charge médicale.

La direction générale du parc condamne fermement cet acte ignoble qui selon les autorités provinciales de l’ICCN, vise à décourager les efforts de développement dans la province du Nord-Kivu.

Elle réitère  son indéfectible engagement à contribuer à la consolidation de la paix et de l’Etat de droit par le renforcement du tissu socio-économique de la province dans le cadre de l’Alliance Virunga, peut-on lire dans ce communiqué.

Dans un communiqué  rendu public mercredi 5 septembre 2017, Virunga SPRL l’organisation chargée de la production de l’énergie au sein de l’Institut congolais pour la conservation de la nature, (ICCN) avait pris la décision de ralentir les travaux de construction de cette centrale à cause de la dégradation de la situation sécuritaire dans cette zone, après l’arrêt de travaux au mois de juillet de la même année.

 

Alfred NTUMBA

 

 

VIRUNGA : Emmanuel de MERODE souhaite récolter 1 millions de dollars pour le parc

Le Directeur provincial de l’ICCN Nord KIVU Emmanuel de Merode, a annoncé le lancement d’une campagne de financement à hauteur de 1 millions de dollars en faveur du parc national de Virunga, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Emmanuel de Merode, Directeur provincial de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) et Chef de Site du Parc National du Virunga

Ce belge né en Tunisie veut relever le défi un peu fou de courir le virgin money london marathon à travers la capitale britannique pour recueillir les fonds au bénéfice du parc national du parc national de Virunga.

Surprise et inquiétude, tels sont les sentiments éprouvés par plusieurs personnes à l’écoute de cette annonce d’Emanuel de Merode, qui il y a trois ans était tombé dans une embuscade qui a failli lui coûter la vie dans le quartier général du parc, à cause de sa fervente défense et protection de ce parc. Le concerné se dit être à la fois enthousiaste et un peu inquiet. Mais sa décision reste étayée par une généreuse offre pour chaque dollar récolter. Paul Lendear Engstrom de l’organisation the world we want foundation ajoutera 1 dollar supplémentaire jusqu’à 500.000 dollars.
«  Ma participation à ce marathon serait pour moi une façon de rendre hommage à 150 collègues qui ont payé de leur vie lors de la protection du parc », a souligné Emmanuel de Merode.

Ainsi, les fonds recueillis seront versés dans un fond spécial créé pour assurer l’avenir des gardes du parc et celui de leurs familles. En effet, ceux qui meurent en accomplissant leur devoir de protéger le parc laissent derrière eux des familles sans aucune source de revenus. Pareil pour les gardes blessés qui deviennent un fardeau financier pour sa famille.

Ces fonds aideront à couvrir les pensions de veuves et des gardes à la retraite, mais aussi pour payer les soins médicaux de rangers blessés dans l’exercice de leur fonction.

Le moment est venu pour faire un don à Virunga, car il n’y en a jamais eu un meilleur comme celui-ci, a déclaré le prince et la star dont le documentaire Virunga diffusé en 2014 a rendu hommage. Les hommes et les femmes qui se battent nuits et jours pour protéger ce parc classé parmi les 20 meilleures destinations touristiques du monde sont d’une motivation incommensurable pour Emmanuel de Merode.

L’avenir du parc national de Virunga est à ce jour menacé par l’exploitation pétrolière de la compagnie SOCO international. Alors qu’Emmanuel de Merode a toujours voulu transformer ce parc en un plus important vivier d’emplois de la région en souhaitant de l’exploiter pour fournir de l’électricité et un soutien médical et scolaire au 4 millions de personnes qui y vivent.

Thierry-Paul KALONJI