Archives par mot-clé : Dircab

Salubrité : Quand Mwilanya vole au secours de Kimbuta pour assainir Kinshasa

Quelques années après la clôture du projet PARAU initié par l’Union européenne, la Ville de Kinshasa a connu un regain d’insalubrité  due notamment à la mauvaise gestion des déchets ménagers produits dans la capitale congolaise.  Kinshasa qui avait vu ses montagnes des déchets disparaitre pendant l’exécution du projet PARAU, en a vue renaitre à une vitesse de croisière, après le désengagement de l’UE et le bras de fer qui l’a opposé à l’ancien premier ministre, Matata Ponyon Mapon au Gouverneur de la ville, André Kimbuta Yango.

Le Dircab du Chef de l’Etat, Néhemie Mwilanya et le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta tournée de travil dans les communes de Kinshasa. (Photo, RD-Congoleaks).

Certains kinois se souviennent encore du feuilleton Kimbuta – Matata sur la gestion des acquis de ce projet de l’Union européenne, et du célèbre message du Gouverneur de la ville, joué en bouvle sur la télévision Kin24, « Papa Matata pesa mbongo, naboyi bana ya Kinshasa bakokufa na maladies. [Ndlr, Monsieur le premier donne l’argent pour assainir la ville afin d’éviter le pire…]». Un véritable cris d’alarme qui a fini par donner raison au Gouv, lors des inondations du janvier 2018, ayant couté la vie à plus de 50 personnes et causé de dégats matériels importants à Kinshasa. Face à cette situation dramatique, la présidence de la République n’a ménagé aucun effort pour voler au secours des kinois. Continuer la lecture de Salubrité : Quand Mwilanya vole au secours de Kimbuta pour assainir Kinshasa

Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion

Contrairement à l’information qui a fait le tour du monde via les réseaux sociaux au sujet de la présumée vente  de certaines espèces animales endémiques de la RDC, notamment les Okapis, les Bonobos à deux Zoos chinois, le Ministère de l’Environnement et Développement durable a tenu à fixer l’opinion sur cette supputation amplifiée par une mauvaise interprétation de la correspondance adressée par le Ministre à l’ICCN.

« Aucune action allant dans ce sens n’a jamais été envisagée », renseigne le communiqué du Ministère. « En effet, toute demande d’échange d’espèces régie par [a convention CITES, doit faire l’objet d’une analyse minutieuse par I’Organe technique habilité à statuer sur [a question, à savoir l’’Institut Congolais pour Conservation de [a Nature(ICCN) ». Continuer la lecture de Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion