Archives par mot-clé : ebola

Santé : La maladie à virus Ebola, l’administration Trump débarque sur  Kinshasa

Le secrétaire du département de la Santé et des services humains des Etats-Unis d’Amérique se rendra en République démocratique du Congo (RDC). Alex Azar ( en photo) entend discuter ce jeudi 12 septembre avec le président de la République, accompagné du nouveau ministre de la santé  sur l’évolution de l’actuelle épidémie d’Ebola afin d’entrevoir des dispositions censées renforcer l’éradication de cette dixième flambée d’épidémie sur la partie Est du pays.

« Durant un séjour de trois jours dans le pays, soit du 12 au 14 septembre, L’officiel américain apprendra du nouveau ministre de la Santé, Eteni Longondo et le Dr Jean-Jacques Muyembe sur la pierre que peut apporter les Etats-Unis pour appuyer les efforts locaux et internationaux visant à arrêter l’épidémie du virus Ebola », peut-on lire dans le communiqué.

Cette visite intervient après les récentes publications sur la personne du docteur Muyembe, devenu célèbre pour l’invention de son vaccin mAb-114 qui lui a valu le prix Hideyo Noguchi au japon. Ce vaccin fabriqué pour limiter la contamination d’Ebola a été approuvé par le comité indépendant des chercheurs et validées par l’OMS. Continuer la lecture de Santé : La maladie à virus Ebola, l’administration Trump débarque sur  Kinshasa

Santé : le centre de traitement d’ébola de Butembo réouvre ses portes

Le Ministère de la Santé a dans son bulletin quotidien, annoncé la réouverture du Centre de Traitement Ebola (CTE) de Butembo et de la réhabilitation de celui de Katwa. Les deux centres ont été attaqués par des hommes armés au mois de février dernier.

Avant l’attaque, les activités de ces deux centres géographiquement proches étaient cogérées par l’organisation Médecins sans frontières (MSF) et le ministère de la Santé dans la province du Nord-Kivu.

Ce lundi 4 mars 2019, les autorités  congolaises ont lancé les travaux de reconstruction du CTE de Katwa. « Désormais ces centres seront gérés par le Ministère de la Santé, en collaboration avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations unies pour l’Enfance (Unicef) », ont annoncé les autorités congolaises, citées par SlateAfrique. Continuer la lecture de Santé : le centre de traitement d’ébola de Butembo réouvre ses portes

Santé : 21 jours sans nouveau cas d’Ebola à l’Est de la RDC !

La journée du 19 février 2019 a marqué le 21ème jour sans nouveau cas confirmé d’Ebola dans la partie Est de République démocratique du Congo. Dans un communiqué adressé à la presse, le ministère de la santé de la RDC a renseigné que l’épidémie de fièvre Ebola ayant fait 528 morts au Nord-Kivu  vient d’être maitrisée.

« Cela constitue une avancée majeure après la flambée épidémique qui avait atteint des pics importants entre septembre et novembre 2018. Nous pouvons ainsi considérer que l’épidémie d’Ebola est actuellement maîtrisée à Beni et dans les  zones de santé  de kayina, Mandima et Musienene», a indiqué le ministère à travers ce document officiel. Continuer la lecture de Santé : 21 jours sans nouveau cas d’Ebola à l’Est de la RDC !

Ebola : David Bisimwa : « ce serait une catastrophe si rien n’est fait pour contenir l’épidémie »

La dixième épidémie de la maladie à virus Ebola  qui s’est déclarée  depuis le 1 er août à Mangina dans la province du Nord-Kivu ne cesse  de gagner du terrain dans cette partie du pays, et pourrait devenir une catastrophe si la tendance se maintient, avertit David Bisimwa coordonnateur auprès de CARE, cité par CBC radio. Un risque consécutif aux  conflits armés qui sévissent  actuellement dans cette région, compliquant ainsi  les efforts pour contenir la propagation du virus.

A cause de ces  conflits armés qui ravagent l’Est de la République démocratique du Congo, les patients mettent beaucoup trop de temps avant de se rendre dans les centres de traitements, par crainte des combats opposant ces groupes rebelles qui s’affrontent dans ces territoires touchés par l’épidémie d’Ebola. Cette situation ne facilite pas la lutte contre  cette épidémie.

Désormais, c’est une lutte aux allures d’une course contre la montre qui s’engage, au regard du nombre de personnes déjà contaminées.

Mardi, l’OMS faisait état de 339 cas confirmés de la maladie dans le pays ainsi que de 172 décès. Ce bilan pourrait être revu à la hausse, a indiqué cette agence de l’ONU, qui avait déjà annoncé  au mois d’août  l’actuelle éclosion dans la province du Nord-Kivu. Cette  épidémie de 2018, est déjà qualifiée de la pire de l’histoire du pays.

« Les risques de propagation de l’épidémie sont plus grands cette fois-ci, parce qu’on est sur des lieux qui sont beaucoup plus peuplés, avec beaucoup de déplacements de population », a  expliqué Gwenola Seroux, responsable des urgences pour MSF.

Et chaque nouvelle attaque pousse de nombreuses personnes à fuir leur quartier ou leur village, une migration constante qui augmente la rapidité avec laquelle se propage le virus. Continuer la lecture de Ebola : David Bisimwa : « ce serait une catastrophe si rien n’est fait pour contenir l’épidémie »

Ebola : le docteur ndjoloko tambwe a présenté un bulletin sur l’épidémie d’Ebola

Le docteur  Ndjoloko Tambwe Bathe  a tenu un point de presse à Beni afin  de peindre le tableau sur la riposte contre  la maladie à virus Ebola qui sévit dans la  province du Nord-Kivu. Selon  lui r, le ministère de la Santé a plus de 900 experts à Beni, dont près de 85 %  locaux qui ont été formés pour participer efficacement dans tous les piliers de la riposte.

 

C’est dans le but de présenter l’évolution de l’épidémie et de rassurer  à la population l’engagement continu du ministère de la Santé et ses partenaires internationaux de mettre fin à cette épidémie dans la province du Nord-Kivu  que le Coordonnateur de la riposte contre le virus Ebola, a tenu à s’exprimer devant la presse.

Il a révélé au cours de cette rencontre avec les chevaliers de la plume qu’ en vue  de contenir l’épidémie dans la zone de santé de Butembo et ses environs, la coordination a décidé d’envoyer des équipes d’intervention supplémentaires dans les zones épidémiologique dont  Kalunguta, une zone rouge pour appuyer les prestataires de soins locaux.

Il a par la suite  exhorté la coordination de la riposte à fournir un appui technique et médical substantiel à tous les centres de santé dans cette zone afin d’offrir des soins approprié à la population.   Continuer la lecture de Ebola : le docteur ndjoloko tambwe a présenté un bulletin sur l’épidémie d’Ebola

Sante : Une nouvelle zone affectée par Ebola dans le Nord-Kivu

Une nouvelle zone de la RDC vient d’être touchée par la dixième épidémie d’Ebola. Une personne est morte de la maladie à virus Ebola, à Vuhovi, une localité mitoyenne des villes de Beni et Butembo, dans la province du Nord-Kivu, où l’épidémie a déjà emporté environ 174 personnes depuis le 1er août dernier.

C’est par le biais d’un cas confirmé décédé au centre de traitement de Butembo le 26 octobre dernier, que l’épidémie s’est propagée vers cette localité. « Il avait refusé le suivi et le transfert au CTE. Il est décédé au centre de Vuhovi ou le prélèvement a pu être effectué », a expliqué le Ministère de la Santé publique, émetteur des bulletins quotidiens reprenant la situation épidémiologiques.

Cette propagation s’est effectuée alors que le Ministère de la santé entend maîtriser cette épidémie, sur base d’un nouveau plan de riposte en place d’ici fin novembre. Continuer la lecture de Sante : Une nouvelle zone affectée par Ebola dans le Nord-Kivu

SANTE : La 10ième épidémie d’Ebola à Béni considérée comme la 4ième plus importante du pays

Après celles survenues à Yumbuku (318 cas), Kikwit (315 cas), Mweka (264 cas), la dixième épidémie d’Ebola qui sévit à Béni est la quatrième plus importante épidémie que connait la RDC, ont annoncé l’OMS et le ministère de la santé lors d’une conférence de presse.

« Nous avons notés 400 alertes dans la semaine du 8 au 14 octobre dont 175 ont été validées. Cela signifie que l’engagement de la communauté augmente. Et cet engagement sera un pilier sur lequel l’équipe de la riposte va s’appuyer afin de maîtriser l’épidémie de la maladie à virus Ebola », Ont soulignés les deux parties. Continuer la lecture de SANTE : La 10ième épidémie d’Ebola à Béni considérée comme la 4ième plus importante du pays

RDC : une nouvelle vague d’épidémie d’Ebola à Beni

200 cas de fièvre hémorragique signalés dont 165 confirmés et 35 probables, tel est  le nouveau tableau peint par l’OMS sur l’épidémie de la maladie à virus Ebola à Beni dans la province du Nord Kivu. Exposant ainsi cette région à une deuxième  vague de l’épidémie à virus Ebola, a déclaré Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS à Genève, cité par ONU Info.

Depuis le 1er août la ville de Beni a enregistré au total de 205 cas dont 170 cas confirmés et 35 cas probables. Sur les 170 cas confirmés, il y a eu 95 décès, 54 guérisons et 21 malades sont encore sous traitement.

Selon un calcul de l’AFP reprenant les bulletins épidémiologiques quotidiens du ministère de la Santé, actuellement 16.202 personnes ont été vaccinées alors que quinze décès ont été enregistrés parmi les cas confirmés à Beni et 26 cas suspects sont en cours d’investigation.

A en croire Oly Ilunga, ministre congolais de la Santé, cette deuxième vague est le résultat des résistances communautaires à la riposte, des villes mortes, de l’insécurité et de la faible collaboration des tradi-praticiens sur leurs activités de riposte. Continuer la lecture de RDC : une nouvelle vague d’épidémie d’Ebola à Beni

Santé : Quand Ebola frappe en zone des conflits

La dernière épidémie d’Ebola qui sévit depuis quelques mois  dans la province du Nord  Kivu semble être une épine dans les pieds du personnel de la santé et du gouvernement  censés apporter la riposte.  Ceci, du  fait  que cette énième épidémie de ce virus intrusif se localise dans une zone considérée comme le ventre mou de la RDC, en raison de l’insécurité qui y règne depuis plus d’une décennie.

Toutes  les langues s’accordent   pour dire que le réveil du virus Ebola en RDC est particulièrement inquiétant. Car cette fois, le virus frappe dans l’est du pays, près de la ville de Beni dans le nord Kivu. Or la région est au cœur d’un conflit qui oppose l’armée régulière à des rebelles. Pas plus tard que le 24 août 2018, des combats ont eu lieu au nord de la ville.

L’armée congolaise les nomme «inciviques». Selon le Groupe d’étude sur le Congo (GEC), leurs attaques ont fait 500 morts dans la région. Ces groupes armés, quels qu’ils soient, sévissent depuis octobre 2014 dans la région de Beni. On ne connait pas trop bien leur origine. Le gouvernement congolais a déclaré publiquement que les exactions survenues dans la région étaient l’œuvre de rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF). Mais selon le GEC, les ADF ne sont pas les seuls en cause. Même l’armée régulière s’en prend aux civils.

Et c’est dans ce contexte qu’est apparu le virus Ebola dans la région de Beni. Jusqu’à présent, il y avait eu qu’un cas confirmé et un cas présumé. Au 31 juillet, il y avait 25 cas de fièvre notifiés sans confirmer qu’il s’agissait bien d’Ebola.
Mais depuis, les choses se sont accélérées. Médecins sans frontières (MSF), dans un dernier bilan, annonce désormais 63 décès et 103 personnes touchées. «Actuellement, nous avons 26 patients hospitalisés dans le centre que nous avons mis en place», précise Gwenola Seroux pour MSF.

La maladie fait peur aux familles, mais aussi au personnel soignant. Les patients préfèrent rester chez eux, ce qui ne favorise pas la lutte contre sa propagation. Jusqu’à présent, la région du nord Kivu n’avait pas eu affaire avec Ebola. Une certaine ignorance qui ne facilite pas les bons réflexes.

Mais ce qui inquiète le plus les observateurs est la présence de groupes armés dans une région très instable. Les populations ont déjà fui la zone par milliers. Elles n’hésitent pas à bouger pour se protéger des combats. Cela peut entraîner par voie de conséquences une vaste dissémination du virus qui pourrait atteindre les pays voisins.

Certains malades sont isolés, et en raison de la situation sécuritaire, les équipes soignantes ne peuvent pas les rejoindre. Selon le ministère de la Santé congolais, il y aurait une vingtaine de personnes dans ce cas, mais elles ne seraient pas livrées à elle-même. «Pour les contacts restés en zone rouge, les infirmiers titulaires du centre de santé sur place travaillent avec les relais communautaires pour assurer leur suivi et transmettent les données chaque jour à la coordination par téléphone », dit le ministère de la Santé qui ne précise par l’endroit exact.

           Thierry-Paul  KALONJI

Santé : Ebola a déjà fait  55 morts à l’Est de la RDC

L’épidémie de la fièvre hémorragique Ebola, qui sévit à l’Est de la République démocratique du Congo, a déjà fait 55 morts. « Au total, 96 cas de fièvre hémorragique ont été signalés dans la région, dont 69 confirmés et 27 probables », a annoncé lundi soir le ministère de la Santé dans son dernier bulletin épidémiologique.

D’après les autorités sanitaires, cinq nouveaux décès sont à déplorer à Mabalako, Mangina, près de Beni, l’une des épicentres de l’épidémie qui touche la province tourmentée du Nord-Kivu.

Selon les investigations des épidémiologistes, la direction générale de lutte contre la maladie avait revu à la baisse le nombre de « contacts » avec le virus suivis par les médecins, de 2 157 à 1 609. Continuer la lecture de Santé : Ebola a déjà fait  55 morts à l’Est de la RDC