Archives par mot-clé : Écogarde

Conservation : Un garde de parc tué par un hippopotame dans les Virunga

Un garde du  parc national des Virunga a succombé de ses blessures de suite d’une attaque par un hippopotame dans le secteur Centre de ce parc, où il exerçait depuis un moment.  L’annonce du décès de ce vaillant garde de parc a été faite ce mercredi 03 avril par la Fondation Virunga.

Le drame s’est produit le 29 mars, lorsque l’écogarde Hakizimana Sinamenye Chadrack a été attaqué et blessé rudement par un hippopotame près de la rivière. «  Il a été rapidement évacué par un avion du parc pour se rendre à Goma, pour un traitement médical d’urgence, mais a succombé tragiquement à ses blessures dans la nuit du 02 avril », indique le communiqué du Parc. Continuer la lecture de Conservation : Un garde de parc tué par un hippopotame dans les Virunga

Conservation : quelques jours après la reprise du tourisme, 1 écogarde tué dans les Virunga

L’histoire serait-ce en train de se répéter ? Seulement, quelques jours après la reprise des activités touristiques dans le Parc National des Virunga, un écogarde vient de succomber dans une attaque de groupes armés, renseigne un communiqué du parc, rendu public ce vendredi 08 mars.

Il s’agit du rager Freddy Mahamba Muliro, tombé lors d’une attaque sur une position des gardes le jeudi 07 mars 2019, au secteur centre du parc. « Nous sommes profondément endeuillés par le décès du Garde Freddy. C’est tragique de voir qu’une vie dédiée au service du Virunga soit interrompue à un si jeune âge », a indiqué le directeur du parc, Emmanuel de Merode. Continuer la lecture de Conservation : quelques jours après la reprise du tourisme, 1 écogarde tué dans les Virunga

Conservation : Derrière le combat des protecteurs de la biodiversité (Tribune de Julien Muyisa)

Les pages qui vont suivre ne mettent nullement en évidence une maîtrise des styles de la langue française ou une quelconque érudition. Il s’agit plutôt, d’un homme qui parle de ce que c’est dédier sa vie pour la protection de la nature en République Démocratique du Congo. Pour comprendre l’histoire, il faut savoir où tout a commencé.

Juillet 2008, il visite la réserve de faunes à Okapis et  se rend aussitôt compte que la vie d’un écogarde ne tient qu’à une ficelle. Ce récit engagé plaide pour une amélioration des conditions de vie des familles veuves d’éco gardes dont –derrière la caméra- très peu se rendent compte du sacrifice qu’ils ont dû endurer quel que soit le rang de leur bien aimé(e) servant dans le parc.

Le Contexte des Aires Protégées

La République Démocratique du Congo compte environ 71 aires protégées, soit 11% du territoire national contenant une variété des ressources naturelles : animaux, insectes, cours d’eaux, minerais ainsi que les plantes. Elle est qualifiée de 2eme poumon du monde suite à son immense forêt tropicale. Chaque année, on observe de l’engouement des étrangers qui s’y rendent pour des recherches scientifiques, le tourisme et de la détente. Ce pays abrite presque toutes les merveilles du monde. Continuer la lecture de Conservation : Derrière le combat des protecteurs de la biodiversité (Tribune de Julien Muyisa)

Conservation : L’ONG Conserv Congo s’engage à former des jeunes qui veulent devenir des écogardes

En marge de la Journée internationale des écogardes, célébrée chaque 31 juillet, l’ONG Conserv Congo a déclaré sa disponibilité d’apporter son expertise dans la formation des jeunes désireux travailler comme écogarde au service de la conservation de la biodiversité. Le Coordonnateur de cette organisation, Adams Cassinga a fait cette annonce au cours d’une activité organisée ce mardi à Kinshasa.

A en croire Adams Cassinga, le travail à faire est énorme au regard du defi à relever et du rôle que doit jouer les écogardes dans la protection de la méga biodiversité congolaise. « Beaucoup de gens ne savent même pas qui est un écogarde, ce qu’il fait et sa raison d’être, alors il revient à nous en tant qu’organisation à sensibiliser la masse. La journée d’aujourd’hui est une opportunité pour échanger avec les jeune, leur dire exactement qui est un ecogarde, et ce qu’il fait exactement», a-t-il déclaré. Continuer la lecture de Conservation : L’ONG Conserv Congo s’engage à former des jeunes qui veulent devenir des écogardes

Conservation : Daniel, le premier Rangel de la RDC

Le 31 juillet de chaque année, le monde célèbre la Journée mondiale des écogardes.  Cette célébration est une occasion pour rendre hommage à ces  personnes au-devant de la ligne pour défendre la faune sauvage qui est en proie au braconnage et autres actes menaçant ces espaces utiles à la survie de l’humanité. Malheureusement,  ces hommes et femmes qui ont consacré leur vie à la protection et à la défense de la faune, vont  jusqu’à payer de leur propre vie pour cette cause noble.

Daniel, jeune congolais rangel, dans le Domaine de Chasse et Réserve de Bombo Lumene (photo, Jimmy HICKS).

Selon L’Internal Ranger Federation (IRF), 740 écogardes ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions entre 2009 et 2017.  Des chiffres qui doivent être revus à la hausse au regard des récents cas de décès enregistrés en 2018.

Mais qui sont ces personnes prêtes à sacrifier leur vie pour préserver  les faunes et flores ? Pour tenter de répondre à cette question nous nous sommes entretenus avec Daniel, un jeune congolais de 19 ans, engagé bénévolement dans le rang des rangers pour Wildlife  Angel, une ONG française dont le visionnaire est Sergio  Lopez. Wildlife Angel est opérationnelle en RDC, Bénin,  Namibie, Burkina Faso et le Niger.

Daniel travaille au sein de cette ONG en tant qu’aide moniteur. A coeur ouvert ce Rangel (Ranger Angel), nous parle de sa motivation à travailler dans la conservation. Continuer la lecture de Conservation : Daniel, le premier Rangel de la RDC

Conservation : 1 éco-garde sur 7 grièvement blessé au cours de la dernière année dans l’exercice de ses fonctions

De nouveaux résultats publiés par le WWF à l’occasion de la Journée mondiale des éco-gardes révèlent qu’un éco-garde sur sept (14%) interrogés en Asie et en Afrique centrale a été grièvement blessé dans son travail au cours des 12 derniers mois. Ces résultats font partie de la plus grande enquête jamais réalisé sur les conditions d’emploi et le bien-être des éco-gardes.

Kenya Wildlife Service (KWS) des rangers en patrouille.

Cette enquête survient au moment où le bilan officiel des morts pour la période de juillet 2017 à 2018 a été confirmé à 107 contre 101 pour l’année dernière par l’International Rangers Federation (IRF) et la Fondation Thin Green Line (TGLF).

Ceci porte à 871, le nombre total de gardes qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs fonctions depuis 2009, date à laquelle l’IRF et le TGLF ont commencé à enregistrer officiellement les incidents. Cependant, les experts estiment que le nombre réel de décès est beaucoup plus élevé que le nombre déclaré. Continuer la lecture de Conservation : 1 éco-garde sur 7 grièvement blessé au cours de la dernière année dans l’exercice de ses fonctions