Archives par mot-clé : Énergie renouvelable

Energie : Facebook promet de n’utiliser que des énergies renouvelables d’ici 2020

Voulant basculer complètement sur les ressources d’énergies renouvelables d’ici 2020, le réseau social Facebook, mène depuis 2011, une politique déterminée dans ce domaine, saluée par Greenpeace. D’ici la fin de 2030, les activités mondiales de Facebook, seront alimentées en totalité par des sources d’énergies renouvelables, contrairement à ses émissions à effet de serre, qui elles, seront réduites de 75%.

En 2017, le réseau social avait déjà accompli la moitié du chemin en faisant basculer un peu plus de la moitié de ses installations sur de l’énergie propre. « Facebook est en passe de devenir l’un des plus grandes frimes acheteurs d’énergies d’origine renouvelables. Et depuis notre premier achat d’éolienne en 2013, Facebook a signé des contrats pour plus de 3 gigawatts d’énergie solaire et éolienne, dont plus de 2,5 gigawatts au cours de 12 derniers mois seulement », annonce Facebook, soulignant la progression rapide de ses efforts. Continuer la lecture de Energie : Facebook promet de n’utiliser que des énergies renouvelables d’ici 2020

Energies : le costa Rica alimenté à 100 % grâce aux énergies renouvelables

Ayant déjà pignon sur rue dans le tourisme, le Costa Rica est en train de devenir une référence en matière d’énergies renouvelables. Cela fait en effet 300 jours que l’électricité produite par le pays provient uniquement des Energies renouvelables, selon un rapport publié par l’Iinstitut costaricain de l’électricité (ICE ). Une prouesse qui s’inscrit dans un plan envergure décidé par le pays.

Le Costa Rica a choisi de passer à l’utilisation d’énergies 100 % renouvelables suite à une volonté du gouvernement. Il y a plus de 10 ans, le pays a mis en place un plan dont la finalité est de devenir neutre en carbone d’ici 2021.

Pour parvenir à cet objectif dont l’échéance est proche, ce pays de l’Amérique latine a entre autres amélioré ses centrales électriques à énergie propre et utilisé davantage ses ressources naturelles comme l’hydroélectricité et la géothermie.En plus des efforts réalisés sur le développement de ces énergies, le pays a également fait le choix de ne pas investir dans les énergies fossiles.

Autant d’actions qui font qu’il parvienne chaque année à rallonger la durée passée en utilisant uniquement des énergies 100 % renouvelables. Et 2017 semble bien partie pour pulvériser le record.

 

Thierry-Paul KALONJI

Energies rénouvelables : bientôt une conférence internationale à Bruxelles

L’Académie Royale des Sciences d’Outre-Mer (ARSOM) à Bruxelles, organise une conférence internationale « Sustainable Energy for Africa » le 23, 24 et 25 octobre 2017 à Bruxelles.

L’accès à l’énergie étant un prérequis pour la réalisation de plusieurs objectifs de développement durable et joue un rôle prépondérant dans le développement économique, cette rencontre sera consacrée à l’énergie, un des besoins essentiels de l’humanité.

L’objectif de la conférence est de rassembler au sein d’un forum multidisciplinaire des décideurs, tant issu du monde politique que de l’industrie, des ingénieurs, des économistes et des experts dans le domaine des sciences sociales et de l’éducation, et des leaders d’opinion, afin d’attirer l’attention de tous sur les opportunités et les défis qui se présentent à l’Afrique dans le domaine de l’énergie durable.

Près de 70 contributions sont programmées, sous forme de présentations orales et de posters. Les trois thèmes autour desquels s’articuleront les exposés sont

–          L’énergie est cruciale pour la réalisation des objectifs de développement durable (Sustainable Development Goals)

–          Production et distribution d’énergie : vers des systèmes robustes, équitables et socialement acceptables

–          Recherche, innovation et éducation pour appuyer des politiques énergétiques durables

 

Informations pratiques

 

La conférence se tiendra du 23 au 25 octobre 2017 au Palais des Académies à Bruxelles.

Un synopsis détaillé peut être retrouvé sur:http://www.kaowarsom.be/documents/Sustainable_energy_announcement.pdf

Le programme, les informations pratiques et le formulaire d’inscription sont disponibles sur:http://www.kaowarsom.be/en/Sustainable_Energy_for_Africa

 

Énergie : 2016, une nouvelle année record pour les énergies renouvelables

En 2016, les nouvelles installations des énergies renouvelables ont battu un nouveau record avec 161 GW installés, faisant monter la capacité totale de presque 9% par rapport à 2015, à 2,017 GW. Le solaire photovoltaïque compte pour environ 47% de ces capacités additionnelles, suivi de l’éolien (34%) et l’hydroélectricité (15,5%). C’est ce que révèle le rapport Renewables 2017 Global Status Report (GSR), publié ce vendredi, 16 juin.

Les énergies renouvelables deviennent l’option la plus économique. Des transactions récentes au Danemark, en Egypte, en Inde, au Mexique, au Pérou et aux Emirats Arabes Unis ont vu le coût de l’électricité chuter à 0,05 dollar/KWh. Ce chiffre est bien en-dessous du coût de l’électricité d’origine fossile ou nucléaire produite dans ces pays. Les lauréats de deux récents appels d’offre en Allemagne ont ainsi pu proposer de tels tarifs sur la base du prix de gros de l’électricité, sans subventions publiques, ce qui démontre de facto que les renouvelables sont l’option la plus économique.

La nécessité de disposer d’une « charge de base » (« baseload ») est un mythe. Intégrer au réseau une large quantité d’énergie renouvelable est faisable sans avoir recours à une « charge de base » d’origine fossile ou nucléaire, à condition de garantir suffisamment de flexibilité: interconnexions au réseau, couplage électricité-chaleur, nouvelles technologies informatiques et de stockage, véhicules électriques ou encore pompes à chaleur sont autant de réponses. Ce type de flexibilité permet non seulement d’équilibrer les sources dites variables mais aussi d’optimiser le système et de réduire les coûts de production globaux. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de pays puissent atteindre un niveau de 100% renouvelables. En 2016, le Danemark et l’Allemagne ont parfaitement géré des pics de 140% et 86.3%, respectivement.

Les émissions de CO2 liées à la consommation d’énergie des secteurs de l’industrie et des énergies fossiles sont restées stables pour la troisième année consécutive malgré une croissance de 3% de l’économie mondiale et une demande d’énergie en hausse. Ceci s’explique principalement par le déclin de l’utilisation du charbon, mais aussi par la croissance des énergies renouvelables et des mesures d’efficacité énergétique.

Arthouros Zervos, Président de REN21, a déclaré: « Le monde ajoute chaque année encore plus de capacité renouvelable, plus qu’il n’ajoute de capacité fossile, toutes sources confondues. Un des résultats le plus important mis en avant par le GSR 2017 est que les approches holisitiques sont clés: elles doivent devenir la règle plutôt que l’exception. Avec la croissance de la part des renouvelables, il devient impératif d’investir dans les infrastructures ainsi que dans une série d’outils: réseaux de transmission & distribution interconnectés, instruments de mesures pour équilibrer l’offre et la demande, connexion des secteurs (par exemple travailler sur l’intégration des réseaux de transport et d’énergie) ainsi que le déploiement d’une grande variété de technologies permettant le plein essor des renouvelables. »

Toutefois, la transition énergétique ne se déroule pas assez vite pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

Les investissements diminuent. Bien que le total des investissements mondiaux dans des nouvelles capacités de production renouvelable représente environ le double de ceux du secteur des énergies fossiles, les investissements dans des nouvelles installations d’énergie renouvelables ont chuté de 23% par rapport à 2015. Parmi les pays émergents et les pays en développement, les investissements dans les énergies renouvelables ont chuté de 30%, atteignant seulement 116,6 milliards de dollars, tandis que dans les pays développés ils ont chuté de 14% pour atteindre seulement 125 milliards de dollars. Les investissements restent toujours largement concentrés sur les secteurs de l’éolien et du solaire photovoltaïque, alors que toutes les technologies doivent être déployées si l’on souhaite contenir le réchauffement climatique bien en-dessous de 2 degrés.

 

Alfred NTUMBA

Le Cameroun innaugure sa première Centrale solaire

Le Cameroun a innoguré sa première Centrale soloraie ce mardi 29 novembre. Cette centrale qui va foi nir du courant à plus de 25000 ménages est installé e dans la localité de Ngang, département de Mefou Afamba, frontalière à Yaoundé. Continuer la lecture de Le Cameroun innaugure sa première Centrale solaire