Archives par mot-clé : environnement

Forêt : Bénédicte Kiangata, « La déforestation dans le Kwilu est intense, il faut vite agir »

La province du Kwilu est confrontée à une sérieuse déforestation mettant en péril les populations locales. Cette déforestation est justifiée essentiellement par le recours abusif aux ressources forestières pour la survie et l’énergie. La ministre provinciale de l’environnement, Bénédicte Kiangata a au cours du premier forum du FONAREDD, organisé à Kinshasa ce mercredi 22 janvier, plaidé pour plus d’investissements dans le secteur forêt de sa province, afin de sauver le peu qui reste.

« Sans les forêts dans le Kwilu, il n’y a pas de rendements agricoles, surtout que la province est à vocation agricole. La déforestation est intense et il faut que tout le monde prenne cela à cœur», a-t-elle indiqué.

Dans cette province issue du démembrement de l’ancien Bandundu, les massifs forestiers ont quasi disparu, laissant place à quelques forêts galeries, arbore la ministre. Cette situation est consécutive notamment au manque d’énergie électrique.

« Les maisons se construisent avec le bois, l’alimentation aussi. Toute l’activité du Kwilu c’est au tour de la forêt. C’est normal que nous puissions utiliser plus la forêt. S’il y’a des méthodes comme le recours aux énergies renouvelables, et la construction des maisons en matériaux durables, cela pouvait aider à diminuer l’utilisation des produits forestiers », a-t-elle renchéri. Continuer la lecture de Forêt : Bénédicte Kiangata, « La déforestation dans le Kwilu est intense, il faut vite agir »

Ecologie : Félix Wazekwa s’engage à chanter pour l’environnement

L’artiste musicien congolais Félix Wazekwa Nlandu pourrait se positionner en Ambassadeur de l’environnement et de l’écologie en République démocratique du Congo. Le patron de l’orchestre Cultur’A pays-vie envisage intégrer les notions de l’écologie et de la préservation de l’environnement dans ses nouvelles compositions artistiques.

Félix Wazekwa a rencontré ce mercredi, 26 novembre, le ministre de l’Environnement et développement durable, Claude Nyamugabo Bazibuhe, avec qui il a échangé sur son engagement à militer pour sensibiliser les masses autour des us et pratiques à adopter face aux enjeux environnementaux actuels.

Cet entretien a été voulu par le ministre de l’Environnement qui veut impliquer tous les leaders d’opinion dans la campagne pour le changement de mentalité vis-à- vis de l’Environnement.

Wazekwa est l’un des chanteurs musiciens, auteur des nombreuses œuvres patriotiques et éducatives.

Avec la Celcom/MEDD

Environnement : La RDC prend la Vice présidence de la Conférence des Ministres africains de l’Environnement

Pendant 2 ans, la République démocratique du Congo va jouer le rôle du vice président de la Conférence des Ministres africains de l’Environnement. Elle remplace l’Afrique du Sud qui vient d’être élu président de cette organisation qui regroupe tous les ministres en charge de l’environnent et ou des forêts du continent.

Claude Nyamugabo, Ministre congolais de l’Environnement et Development durable, au cours de l’Assemblée générale des Ministre africains de l’Environnement.

Le Ministre de l’Environnement et développement durable qui a fait le déplacement de Durban, se félicite de la confiance lui accordée par ses pairs. « Offensive diplomatique environnementale en cours à Durban, ceci est une affirmation du leader environnemental africain et mondial de la RDC », a confié Claude Nyamugabo Bazibuhe.

La République démocratique du Congo devra ainsi représenter la zone Afrique centrale, ce qui lui confère un rôle prépondérant dans la prise de décision sur l’avenir du secteur environnemental africain.

Alfred NTUMBA

Climat : Claude Nyamugabo rappelle l’importance de protéger la couche d’ozone

Dans son adresse à la nation, à loccasion de la journée mondiale de la protection de la couche dOzone, célébrée chaque 16 septembre,  le ministre de lEnvironnement et Développement durable, Claude Nyamugabo a lancé un appel pathétique pour la protection de cette couche, qui préserve lhomme du rayonnement solaire ultraviolet, considéré comme cancérigène. 

Claude Nyamugabo, ministre congolais de L’Environnement et Développement durable.

« C’est l’occasion pour moi de rappeler particulièrement à tous les opérateurs impliqués dans l’importation, la gestion, la commercialisation, l’utilisation ou la manipulation des Substances Appauvrissant la couche d’Ozone (notamment le gaz communément appelé Fréon utilisé dans la climatisation et réfrigération), y compris les formateurs des techniciens en froid et climatisation, les législateurs et les auteurs d’actes règlementaires, les contrôleurs des services publics, la nécessité de pouvoir assurer le maintien de la Planète dans un état de fraicheur et de salubrité », a-t-il insisté.

Le ministre de l’Environnement a par la même occasion réitéré sa volonté de voir la RDC tirer profit de différents services environnementaux qu’elle rend à la planète toute entière.

« La République Démocratique du Congo entend jouer et assumer son rôle de dernier rempart pour la protection de notre planète. La RDC entend également recevoir une juste contrepartie de ce rôle qui lui permettra de répondre aux multiples attentes de sa population », a-t-il insinué. Continuer la lecture de Climat : Claude Nyamugabo rappelle l’importance de protéger la couche d’ozone

Environnement : Claude Nyamugabo, « Sous mon mandat, nous allons respecter et exécuter les engagements internationaux »

Le nouveau ministre de l’Environnement Claude Nyamugabo Bazibuhe a pris officiellement les manettes de commande de son ministère, ce lundi 09 septembre à Kinshasa, après une brève cérémonie de remise et reprise organisée à cette occasion. Il remplace ainsi, Amy Ambatobe Nyongolo, aujourd’hui député national.

Claude Nyamugabo, nouveau ministre de l’Environnement de la République démocratique du Congo.

« Ce que je vais me mettre à faire assez rapidement c’est de faire jouer à notre pays son rôle non seulement en Afrique où nous détenons plus de 50% de forêts avec une biodiversité très importante, mais également à travers le monde.  Parce que nous sommes le pays qui fait respirer le monde après le Brésil », a-t-il déclaré.

Pour le nouveau locataire du ministère de l’Environnement, la République démocratique du Congo devrait jouer son rôle de leader en Afrique et dans le monde. La RDC devrait également bénéficier des retombées du rôle qu’elle joue. « Je vais tout mettre en œuvre sous le leadership du président de la République pour que nous ayons des retombées de grandes richesses dans notre sous sol et sur notre sol », a-t-il précisé. « Pendant qu’on nous demande de protéger la planète toute entière, nous avons droit à un retour de la communauté internationale et des partenaires ». Continuer la lecture de Environnement : Claude Nyamugabo, « Sous mon mandat, nous allons respecter et exécuter les engagements internationaux »

Environnement : Bienvenue Monsieur Nyamugabo, les cameras sont fixées sur vous

Maître Claude Nyamugabo, prend les commandes du ministère de l’Environnement de la République démocratique du Congo. L’ancien gouverneur de la province du Sud–Kivu succède au très controversé Amy Ambatombe Nyongolo, ancien patron de ce ministère, après remaniement gouvernemental intervenu en 2016. 

Claude Nyamugabo, nouveau ministre de l’Environnement de la la RDC.

Né le 02 février 1972 à Bukavu, ce cadre du PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie), originaire de Kabare, a de 2017 à 2019, géré la province du Sud Kivu qui l’a vu naître. Mais sa gestion n’a pas été du tout rose. Au lendemain de la publication du Gouvernement Ilunkamba, la société civile sud kivusienne n’est pas allée par le dos de la cuillère pour pointer du doigt la mauvaise gestion de la chose publique par le nouveau patron de l’Environnement. 

 

Selon des sources proches de la société civile, Claude Nyamugabo Bazibuhe aurait laissé à son actif, une dette de plus de 9 millions de dollars américains à la province, et dont il n’a jamais su justifier ni donner une quelconque explication.  Continuer la lecture de Environnement : Bienvenue Monsieur Nyamugabo, les cameras sont fixées sur vous

Kinshasa : Didier Tenge Te Litho nommé ministre provincial de l’Environnement

Le gouverneur de la ville province de Kinshasa, Gentiny Ngombila Mbaka a nommé Didier Tenge Te Litho, ministre de l’Environnement Tourisme et Aménagement de la ville. L’arrêté a été rendu public le samedi, 22 juin 2019.

Didier Tenge Te Litho, ministre provincial de l’Environnement, Tourisme et Aménagement de la ville.

Connu pour sa rigueur et son sens élevé de patriotisme, Didier Tenge Te Litho a été bourgmestre de la Commune de Kitambo dans la partie ouest de la capitale congolaise, pendant plusieurs années, sous le règne de André Kimbuta Yango, ancien gouverneur de la Ville.

Il a milité pour faire de cette commune la plus propre de la capitale, par son implication propre et sa rigueur dans la gestion de ses administrés. Né à Kinshasa, ce père de 2 enfants, aura une lourde tache d’apporter sa touche particulière pour redorer l’image ternie Kinshasa. Continuer la lecture de Kinshasa : Didier Tenge Te Litho nommé ministre provincial de l’Environnement

Environnement 2019 : Les célébrations en RDC, engagement ou bandwagon effect ?

Ne faudrait-il pas s’arrêter un moment sur cette journée mondiale dédiée à l’Environnement par l’Organisation des nations unies, au regard de différentes activités organisées en marge de celle-ci ? A Kinshasa, comme un peu partout à ailleurs, l’on a assisté à un regain d’intérêt à célébrer cette journée du 05 juin 2019.

Pour les uns, il faut revendiquer un environnement sain pour tous, telle que stipulée dans la Constitution congolaise. Pour les autres, il faut préserver la biodiversité en annulant les projets d’exploration et d’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga. Bref, les messages divergent dans leur contenu, mais ils convergent tous à un point commun, « la protection de l’environnement ».

L’une des grandes actions posées en ce jour à Kinshasa, c’est le lancement de la campagne un milliard d’arbres pour le climat d’ici 2023.  Une campagne lancée tambour battant par le gouvernent de la RDC, sous la barbe de la présidence de la République, représentée par le Conseiller spécial du chef de l’Etat, le Professeur Dieudonné Musibono, qui a planté en premier un arbre, portant ainsi toute la symbolique de cette activité. Continuer la lecture de Environnement 2019 : Les célébrations en RDC, engagement ou bandwagon effect ?

JME : Antonio Guterres, « la pollution de l’air est une préoccupation urgente »

En marge de la célébration de la Journée Mondiale de l’Environnement le 5 juin, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres tire la sonnette d’alarme sur la nécessité de passer à une économie verte. Il a invité les dirigeants du monde à œuvrer pour mettre sur pied une politique efficace de protection de l’environnement.

Antonio Guterres, Secrétaire général de l’ONU.

« Dans la longue et laborieuse évolution de la race humaine sur la terre, le moment est venu où, grâce aux progrès toujours plus rapides de la science et de la technique, l’homme a acquis le pouvoir de transformer son environnement d’innombrables façons et à une échelle sans précédent », a déclaré le secrétaire général des nations unies, Antonio Guterres.

Justifiant le bienfondé du thème de cette année « La pollution de l’air », le patron de l’ONU attire l’attention sur la pollution, une préoccupation environnementale particulièrement urgente et un problème mondial majeur. Continuer la lecture de JME : Antonio Guterres, « la pollution de l’air est une préoccupation urgente »

JME 2019 : les grands centres urbains de la RDC sont plus exposés à la pollution

En République démocratique du Congo, les grands centres urbains sont le plus exposés à la pollution sous toutes ses formes. Les villes de Kinshasa et celle de Lubumbashi, respectueusement, capitale administrative et capitale économique du pays connaissent une pollution accrue due au transport et aux ménages a déclaré le ministre congolais adj. Intérim, Franck Mwedi di Malila, dans son adresse à la nation, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement (JME).

Une vue du Boulevard du 30 juin à Kinshasa, (crédit-photo, politico.cd).

« Le choix de ce thème en appelle à la conscience de chacun dans la mesure où la pollution de l’air demeure une préoccupation majeure au regard des conséquences néfastes qu’elle entraine sur la santé et l’environnement », a-t-il précisé. « La pollution de l’air consiste en l’introduction directe ou indirecte, par l’activité humaine, de substances, de vibrations, de chaleur ou de bruit dans l’air, susceptibles de porter atteinte à la santé ou à la qualité de l’environnement ». Continuer la lecture de JME 2019 : les grands centres urbains de la RDC sont plus exposés à la pollution