Archives par mot-clé : Fleuve Congo

Eau : Francois Kalwele soutient l’idée de Tshisekedi sur l’exportation des eaux du fleuve Congo

La déclaration sur un possible transfèrement des eaux du fleuve Congo pour alimenter le lac Tchad ne cesse de défrayer la chronique dans la classe politique, scientifique, et sociale congolaise. Si pour les un les idées avancées récemment à Kigali par le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, sont nuisibles et pourraient même entamer la souveraineté de l’Etat, les autres par contre, voient en lui, la maturité et le sens de la responsabilité, au regard du défi géostratégique auquel le pays pourrait faire face dans les jours avenir à cause de cette denrée vitale comme cela a été le cas avec le pétrole et les minerais.

François-Kalwele, coordonnateur de l’ONG ARD-CIREP.

« Le chef de l’Etat a abordé dans le sens de l’actualité. Le projet de transfert des eaux à partir de la rivière Ubangi a été enterré lors de la Conférence internationale sur le bassin du Lac Tchad, au profit du projet Vula qui vise la création des forêts artificielles dans les désert en utilisant les eaux du fleuve Congo », a déclaré le promoteur du projet Vula, François Kalwele. Continuer la lecture de Eau : Francois Kalwele soutient l’idée de Tshisekedi sur l’exportation des eaux du fleuve Congo

Eaux : Les méandres du fleuve Congo vus dans la nuit des idées

Les méandres du Fleuve Congo ont été à l’ordre du jour, lors de la quatrième édition de la nuit des idées, organisée par l’Institut français, le jeudi 31 janvier 2019, à la Hall de la Gombe à Kinshasa. Au cours de cette soirée, les experts ont mis un accent particulier sur les efforts à conjuguer pour mettre en valeur ce secteur incontournable du présent et de l’avenir de la RDC.

Une vue de la ville de Kinshasa, prise depuis Brazzaville (Photo, Alfred Ntumba/Environews)

Pour Roland Pourtrier, géographe et professeur émérite, toutes les régions actives sur le plan économique et démographique du territoire congolais se trouvent en périphérie. Cependant, l’exploitation du fleuve Congo comme voie de communication reste un véritable casse-tête pour les commerçants.

« Les autorités congolaises devraient raisonner à des échelles, des lieux de production et sur l’articulation, pour que ces zones de rendements approximatifs du fleuve soient à l’avantage du  pays, une situation qui permettrai au pays d’approvisionner des  marchés », a-t-il informé.

Les exploitants du fleuve Congo ont déploré l’état d’innavigabilité et les conditions quasi humaines dans lesquelles ils effectuent leurs transactions. Continuer la lecture de Eaux : Les méandres du fleuve Congo vus dans la nuit des idées