Archives par mot-clé : forêts

Forêts : 16.000 kits  de gaz domestique vendus en un mois, Claude Nyamugabo  se dit satisfait

La société SOGAZ a  reçu ce mercredi 6 mai  dans ses installations, la visite du ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo.  S’inscrivant dans le cadre de la campagne de lutte contre la déforestation en promouvant l’utilisation du gaz, cette visite d’inspection  était une occasion pour les responsables de cette entreprise de présenter au  ministre de l’environnement et développement durable   l’évaluation de l’exécution de cette campagne d’une part, et la promotion du gaz domestique en RDC d’autre part.

Un mois après le lancement de cette campagne de lutte contre la déforestation  en promouvant l’usage du gaz, les chiffres enregistrés à ce jour sont encourageants, et démontrent qu’il est possible de réduire la pression de l’homme sur les forêts, en mettant à la disposition de la population des alternatives  simples et  faciles d’accès. Avec  16.000 kits déjà  vendus  à  un prix réduit grâce aux subventions du gouvernement, la campagne sauvons nos forêts se révèle comme une des  solutions durables au problème de déforestation en RDC.

«  Ce bel envol n’est que le début d’une lutte acharnée contre la destruction de notre écosystème et pour l’amélioration des conditions de vie de nos populations », peut-on lire dans le communiqué de presse qui a sanctionné cette visite d’inspection.

Satisfaits  des résultats lui présentés,  Claude Nyamugabo espère  pour sa part que dans les jours qui viennent, ces bons résultats seront multipliés vu l’intérêt général que porte désormais une grande partie de la population sur le gaz domestique, y compris ceux qui vivent dans les milieux les plus défavorisés. Continuer la lecture de Forêts : 16.000 kits  de gaz domestique vendus en un mois, Claude Nyamugabo  se dit satisfait

Forêt : Message du WWF RDC à l’occasion du 21 mars, Journée internationale des forêts

La Journée Internationale des Forêts (JIF) est l’occasion de célébrer la forêt dans sa diversité et de faire prendre conscience de l’importance des différents types de forêts. Les pays sont invités à engager des efforts aux niveaux local, national et international afin d’organiser des activités autour des forêts et des arbres. Chaque année, la Journée est consacrée à un thème particulier décidé par le Partenariat de collaboration sur les forêts. Le thème pour cette année est : « Les forêts et la biodiversité ».

Photo Christian Mpasi. Tout droit réservé

Les forêts couvrent environ un tiers de la planète et jouent un rôle fondamental dans les économies mondiales et nationales. Environ 1,6 milliard de personnes, dont plus de 2 000 cultures autochtones, en dépendent pour leurs moyens de subsistance quotidiens et leur survie à long terme. Les forêts sont les écosystèmes les plus riches en termes de diversité biologique. Elles abritent plus de 80 % des espèces d’animaux, de plantes et d’insectes sur terre.

Les forêts et les arbres apportent des contributions vitales à la fois aux populations et à la planète, en renforçant les moyens d’existence, en purifiant l’air et l’eau, en préservant la biodiversité et en offrant des solutions pour faire face au changement climatique.

Les forêts sont une source de nourriture, de remèdes et de combustible pour plus d’un milliard de personnes. Outre qu’elles concourent aux mesures prises face au changement climatique ainsi qu’à la protection des sols et des ressources en eau, les forêts abritent plus des trois quarts de la biodiversité terrestre, fournissent de nombreux produits et services qui contribuent au développement socioéconomique, et revêtent une importance particulière pour des centaines de millions de personnes qui vivent en milieu rural, et notamment bon nombre des plus pauvres dans le monde.

Continuer la lecture de Forêt : Message du WWF RDC à l’occasion du 21 mars, Journée internationale des forêts

Forêt : Claude Nyamugabo s’en va en guerre contre la déforestation en RDC

Le ministre de l’environnement et développement durable Claude Nyamugabo, a procédé ce 19 mars à Kinshasa, au lancement de la campagne contre la déforestation en RDC, en promouvant l’utilisation de gaz butane. Intervenant à deux  jours de la journée internationale des  forêts, cette initiative lacée en collaboration avec l’entreprise SOGAZ n’a pour objectif principal que la réduction sensible de la pression humaine sur les forêts. Une pression consécutive au faible taux d’accès à l’électricité et au manque de promotion  des alternatives au charbon de bois et bois de chauffe, principale source d’énergies pour plus 80% de la population congolaise d’une part, et à l’agriculture itinérante sur brûlis d’autre part.

Aerial view of forest in East Cameroon.
Photo by Mokhamad Edliadi/CIFOR
cifor.org
blog.cifor.org
If you use one of our photos, please credit it accordingly and let us know. You can reach us through our Flickr account or at: cifor-mediainfo@cgiar.org and m.edliadi@cgiar.org

«  D’après une étude menée par des experts, il a été démontré qu’en RDC, la production totale de bois de chauffage a dépassé 80 millions de mètres cubes. Des chiffres alarmants qui nécessitent des efforts considérables », a renseigné Calude Nyamugabo, ministre de l’environnement et développement durable.

C’est pour renverser cette tendance que le ministre de l’environnement promeut le recours à la butanisation.  Une solution qui selon lui revêt plusieurs avantages notamment économique, environnemental. A ceux-ci s’ajoute  également le gain de temps.

Continuer la lecture de Forêt : Claude Nyamugabo s’en va en guerre contre la déforestation en RDC

Forêt : Attributions  de 9 concessions  aux entreprises chinoises,  le GTCR –R  hausse le ton

Après avoir passé au peigne-fin  la situation relative à la signature de quatre  arrêtés ministériels attribuant  neuf concessions forestières aux entreprises Chinoises ,  et après avoir échangé avec le ministre de l’Environnement et Développement durable, Claude Nyamugabo sur ce dossier qui  est sur toutes les lèvres,  le Groupe de Travail Climat REDD Rénové et la Coalition nationale contre l’exploitation illégale du bois (CNCEIB) ont au cours  d’un point  de presse tenue à Kinshasa, donné leur position quant à ce.  Pour ces organisations de la société civile, ces attributions n’ont pas respecté les dispositions de l’article 92, alinéa 4 qui fixent à 500. 000 ha le maximum de superficie forestière qui peut être attribuée à un concessionnaire, en un seul où plusieurs tenants. Et, exige au ministre de revenir sur ses arrêtés.

Aerial view of forest in East Cameroon. Photo by Mokhamad Edliadi/CIFOR.

« Nous saluons l’ouverture du ministre Claude Nyamugabo que nous avons rencontré à deux reprises pour discuter de ces attributions.  Nous convergeons sur la démarche et même sur l’analyse que nous faisons sur ces concessions. Notre démarche vers lui était de lui faire comprendre que les concessions n’ont pas respecté les conditions de sessions », a déclaré Augustin Mpoyi, conseiller technique principal/ CODELT.

Pour les membres de la société civile, le patron du ministère de l’environnement et développement durable de la RDC, ne manifeste aucune volonté d’annuler ces attributions,  malgré sa disponibilité à échanger avec eux sur cette affaire.  Il maintient  son argument selon lequel, il n’a pas violé le moratoire, tout en précisant  qu’il  ne pourra pas revenir sur ces attributions déjà faites. Toute fois, il attendra  plutôt le cadre convenu avec les partenaires pour  réexaminer l’audit de l’égalité déjà envisagé. Et c’est par la suite qu’il soumettra à ces interlocuteurs les  conclusions dudit audit.

Continuer la lecture de Forêt : Attributions  de 9 concessions  aux entreprises chinoises,  le GTCR –R  hausse le ton

FORETS : UNIKIS-CIFOR, un partenariat qui dote la RDC d’une nouvelle génération d’experts forestiers

Le partenariat entre l’Université de Kisangani (UNIKIS)  et le Centre International de Recherche Forestière (CIFOR) est à ce jour considéré comme un modèle en ce qui concerne la préservation des forêts congolaises, et la formation des cadres devant assurer ladite  préservation.  Avec plusieurs résultats à son actif, ce partenariat a tracé et  balisé le chemin d’une gestion durable de la biodiversité et de l’aménagement  forestier en  République démocratique du Congo.

Du projet REAFOR ( Relance de la recherche agronomique et forestière) au projet FORETS ( Formation recherche et environnement dans la Tshopo) en passant par REFORCO (Recherche forestière au Congo) et FCCC ( Forêts et changement climatique au Congo), le CIFOR financé par l’Union européenne  a au travers de sa coopération avec l’UNIKIS  formé à ce jour  une importante masse critique au niveau de master et doctorat, capable de  relever le défi de cadres pouvant travailler tant  dans la formation de formateurs que dans l’accompagnement de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN),  structure spécialisée dans la conservation de la nature en RDC.

« Avant notre partenariat avec le CIFOR, on avait constaté après  évaluation que la RDC ne disposait que de deux forestiers qualifiés, et d’un autre non qualifié, mais qui faisait quand même le tour du pays lorsqu’on devrait recourir à un expert. Cela était insuffisant avec la vision du gouvernement qui voulait que l’ICCN ait beaucoup de cadres qualifiés », a expliqué, Dhed’a Djailo Recteur de l’université de Kisangani. Continuer la lecture de FORETS : UNIKIS-CIFOR, un partenariat qui dote la RDC d’une nouvelle génération d’experts forestiers

Agriculture : INERA Yangambi, un phoenix et une histoire de succès des années 40

Donné pour disparu par les uns, et en état de mort cérébrale par les autres, l’Institut National d’Etude et Recherches Agronomiques (INERA) est loin de porter toutes les étiquettes qui lui sont collées. Située à Yangambi dans la province de la Tshopo, cette grande institution de recherche qui a tant fait la fierté de la République démocratique du Congo en matière agronomique est bel et bien fonctionnelle et continue de servir le pays dans plusieurs domaines, notamment dans la livraison de semences de base ou encore dans la lutte contre la mosaïque africaine de manioc.

«  L’INERA n’est jamais mort comme le confessent plusieurs langues, nous sommes toujours d’actualité et en activité pour accompagner notre pays à booster son développement », a déclaré Posho Ndola, Directeur général de l’INERA Yangambi. « Dans le domaine phytogénétique, nous avons un herbarium national le plus riche d’Afrique centrale regorgeant plus 150 mille spécimens. Et nous avons un intéressant domaine de recherche qui est d’actualité, dans lequel nous faisons aussi des études sur le biotope ».

Crée en 1933 par l’arrêté royal Belge dans le but d’assurer la promotion du développement de l’agriculture congolaise, en se penchant sur les observations, les études fondamentales et les expérimentations dans le domaine agronomique, l’INERA Yangambi entend avec l’appui de ses partenaires dont le projet FORETS (Formation Recherche et Environnement dans la Tshopo) du CIFOR reprendre sa place de leader dans le monde, surtout dans son domaine de prédilection, l’agronomie. Continuer la lecture de Agriculture : INERA Yangambi, un phoenix et une histoire de succès des années 40

Forêt : Quand le gouverneur Paul Mputu se vend lui-même les forêts dans le Mai Ndombe

C’est une histoire sans pareille, dans laquelle le vendeur est lui même l’acheteur. Dans la province du Mai Ndombe, le gouverneur Paul Mputu aurait mis en place un mécanisme efficace pour se vendre lui-même environ 1.400.000 hectares des concessions des forêts des communautés locales sous-couvert de son Commissaire général à l’Environnement, (l’équivalent du ministre provincial de l’Environnement), Boleko W’alembo, dans le secteur de Lutoy, territoire de Kiri.

Dans une correspondance adressée au BVGRN (Bureau de Veille et de Gouvernance des Ressources naturelles), les communautés locales de ce coin de la République se plaignent de l’attribution exagérée et frisant l’exploitation artisanale ou industrielle du bois d’œuvre sous le label des Concessions des Forêts des Communautés Locales.

« C’est un abus de pouvoir. Le gouverneur vend les forêts en les cédant à son commissaire à l’Environnement. Quel est ce ministre de l’Environnement qui ne connaît pas l’Arrêté sur les concessions des forêts des communautés locales ? On n’attribue jamais plus de 50.000 hectares à une seule communauté », a déclaré Joseph Bobia, coordonnateur du BVGRN.

A en croire les communautés frustrées, les édits du gouverneur Mputu attribuent plus d’un millions d’hectares des forêts à 6 communautés locales en toute violation. « Je suis sous le choc, car c’est le même Boleko qui en sa qualité de commissaire général à l’Environnement est sensé protéger nos forêts. Imaginez que c’est Boleko qui a élaboré la demande des forêts, et c’est lui-même qui les a attribués. Il est à la fois juge et partie », s’est indigné un activiste de l’environnement basé à Kiri. Continuer la lecture de Forêt : Quand le gouverneur Paul Mputu se vend lui-même les forêts dans le Mai Ndombe

Forêt : Les diplôme de mérite du premier concours FORETS décernés à 5 lauréats

Au total, 5 journalistes parmi les douze formés sur le journalisme environnemental d’enquête se sont vus décernés officiellement des diplômes de mérite. La cérémonie de remise des prix organisée ce mercredi, 18 septembre, au bureau de la délégation de l’UE en RDC, était riche en couleur. En présence de leurs collègues journalistes membres du réseau Green Journalist Network, les lauréats ont été encouragés par Guillaume Chartrain, chargé des missions à la DUE, pour la qualité de leurs travaux et leur engagement dans la sensibilisation des masses sur les questions environnementales.

De gauche à droite : Taty Mapuku, Fify Solange Tangamu, Guillaume Chartrain, et Thierry Paul Kalonji.

« C’est un couronnement qui ne me pousse pas à m’arrêter ici. Il reste encore beaucoup à faire surtout lorsque nous voyons le niveau de connaissance de notre population concernant les questions liées à l’environnement. Mais c’est déjà un bon début. Ce couronnement me fortifie à fournir  plus d’effort afin d’être un porteur des messages forts liés à la conservation de la nature, de nos milieux », a expliqué Thierry-Paul Kalonji, le gagnant du premier prix concours forêts.

En distinction, Thierry Paul Kalonji, Coordonnateur chez Environews RDC aura un appui pour voyager à Accra au Ghana, pour couvrir la conférence « Global Landscape Forum », qui se déroulera en octobre 2019. Tandis que les deuxième et troisièmes ont reçu une formation en ligne sur la gestion des paysages instruite par l’Université de Waganingen au Pays-Bas.

Continuer la lecture de Forêt : Les diplôme de mérite du premier concours FORETS décernés à 5 lauréats

Environnement : Thierry-Paul Kalonji, ce gagnant du premier concours FORETS en RDC

L’article de Thierry-Paul Kalonji, journaliste et coordonnateur des projets chez Environews RDC a obtenu la mention « Excellent » du jury de la première édition du concours FORETS (Forêt et Recherches pour l’Environnement dans la Tshopo), organisé par le CIFOR (Centre de Recherche Forestière Internationale), dans le cadre de son projet FORETS exécuté avec l’Université de Kisangani (UNIKIS). Il vient en tête de trois gagnants de ce concours qui a connu la participation de 12 journalistes congolais spécialistes des questions environnementales, ayant été sélectionnés pour participer à la semaine scientifique de l’UNIKIS 2019.

« Tout est parti du choix de sujet que j’avais fait. J’ai préféré travailler sur le bois énergie, un secteur qui m’est très familier au regard de différents reportages que j’ai eu à réaliser. J’ai accompagné le projet Charbon durable et Mbambola de la SNV du début à la fin. Et grâce à cela, j’avais à mon arc des cordes nécessaires pour produire un bon reportage », a indiqué le lauréat.

Sans sous-estimer les efforts de ses challengers, Thierry-Paul Kalonji pense tout de même que tous les compétiteurs ont produit des excellents travaux. Surtout que pour participer au concours il fallait d’abord subjuguer le jury avec les reportages réalisés précédemment. Seuls les auteurs de meilleurs reportages ont été retenus pour participer à la semaine scientifique et concourir à cette première édition. Continuer la lecture de Environnement : Thierry-Paul Kalonji, ce gagnant du premier concours FORETS en RDC

Environnement : 12 journalistes formés par le CIFOR sur les questions environnementales

C’est le samedi 04 mai que s’est  clôturée à Kisangani, la formation des journalistes environnementaux de la RDC.  Cette clôture marque ainsi le début de la première édition du concours forêts pour le journalisme environnemental. Initiée par le projet FORETS (Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo), cette activité qui a réunis 12 journalistes venus de quelques provinces de la République démocratique du Congo, s’inscrit dans le cadre de la semaine de la science organisée par l’Université de Kisangani en partenariat avec le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR).

« J’étais impressionnée par la motivation de tous les participants, ce qui constitue la vraie  base pour faire le journalisme. Et, ce que j’attends d’eux, c’est qu’ils mettent en pratique les matières apprises afin d’améliorer leurs techniques journalistiques et rendre des reportages vraiment superbes. J’ai beaucoup d’espoir que nous aurons des reportages de très haute qualité », s’est félicitée Gloria Pallares, formatrice.

Pendant 4 jours, formateurs et apprenants ont ensemble passé en  revue toutes les étapes qui président à la réalisation d’un bon reportage. Ceci de la conception de l’idée du reportage jusqu’à la publication de celui-ci. Continuer la lecture de Environnement : 12 journalistes formés par le CIFOR sur les questions environnementales