Archives par mot-clé : Goma

Goma : Lancement du projet Water4Virungas

Le gouverneur de la province  du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya, a lancé le samedi 07 octobre dernier, le projet Water4Virungas. 

Financé par l’Ambassade de la Hollande, ce projet intégré de gestion des ressources en eau dans le paysage de Grand Virunga en vue de contribuer à la stabilité régionale améliorée à travers la sécurité et la croissance économique inclusive, et réduire les conflits grâce à un accès accru à l’eau et à un bassin hydrographique amélioré dans la région de Virunga, a été proposé en 2016, par le GVTC (Greater Virunga).

Les populations de deux territoires à savoir Rutshuru et Nyiragongo, bénéficieront des acquis de ce projet qui s’étale sur quatre ans. Avec un budget global de 14 millions d’euros, l’implémentation de water4virunga va améliorer la sécurité, la santé et la production au niveau des ménages. Le projet pourra aussi rassembler les communautés autour des problèmes de l’eau, transformer et bannir les conflits liés à l’amélioration de la prestation des services de l’eau et la gestion intégrée des ressources en eau.

Ce projet cible prioritairement les communautés afin de diminuer les incidences sur les ressources naturelles protégées au niveau des parcs nationaux.

 

Tuver Wundi

Conservation : Nouveau plaidoyer pour la sécurisation du Parc national des Virunga

La société civile environnementale du Nord-Kivu, et certains acteurs engagés dans le domaine  de l’environnement ont sensibilisé les députés provinciaux de cette Province, sur la sécurisation du parc national des Virunga en vue de favoriser le développement communautaire des populations. Ce plaidoyer a été lancé lors d’une réunion de réflexion organise  par l’Ong Initiative pour le développement et la protection de l’Environnement, ce vendredi 5 octobre 2017 à Goma.

L’objectif poursuivi par cet atelier était d’échanger sur les menaces qui pèsent sur le Parc national des Virunga et proposer des actions concrètes afin pallier à celles-ci,  tout en tenant compte des besoins des riverains.

Selon le député Bariyanga Rutuye,
« il est important de revoir les conventions entre ICCN et les populations locales, pour subvenir aux besoins quotidiens» a t-il proposé.

L’activité a permis également aux parties prenantes de partager leurs expériences de terrain pour en ressortir les recommandations pouvant ficeler les efforts de sécurisation du parc.

« Il est vivement souhaité de façon très urgente une brigade spéciale pour la protection des aires protégées comme décidé par ordonnance présidentiel», a indiqué un des participants.

Avec Tuver Wundi

Goma : Condamnation de deux trafiquants d’ivoire et autres spécimens protégés

Le Parquet de Grande instance de Goma (Nord-Kivu), a condamné à 3 ans et 2 ans de prison ferme, deux commerçants d’ivoire et autres produits de faunes interdits par la loi congolaise. Le verdict est tombé ce lundi 14 août 2017.

Monsieur Muhindo Paluku et Jérôme Kasereka, ont été condamnés respectivement à 3 ans et 2 ans de prison. Le premier devra en plus, payer une amende de 1,5 millions de Francs congolais, pour trafic des spécimens protégés. Le second doit également verser une amende de 1 millions de Francs congolais pour complicité.

Les deux trafiquants ont été interpellés à Goma au mois de juins dernier lors d’une opération coup de poing organisée par l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), en collaboration avec la Police nationale congolaise (PNC). Au cours de cette opération, 24 Kg d’ivoire d’éléphant, de dents d’hippopotame et 2 peaux de léopards, dont l’une récente et fraiche ont été saisis.

Dans une communication faite à ce sujet, TRAFFIC – RDC se félicite de l’aboutissement de ce procès, et réitère ses félicitations aux autorités provinciales ainsi qu’à celle de l’ICCN, de la Justice et de la PNC pour leurs efforts dans la lutte contre la criminalité faunique in et ex situ.

 

Alfred NTUMBA

Conservation : un important lot d’Ivoire d’éléphant et des peaux de léopards saisis à Goma

24 Kg d’ivoire d’éléphant, de dents d’hippopotames et 2 peaux de léopards (dont l’une est récente et encore fraiche), ont été saisi à Goma, ce samedi 24 juin, par les autorités provinciales de l’Institut congolais pour le Conservation de la nature (ICCN), avec l’appui de la police judiciaire de la province du Nord-Kivu.

Cette deuxième opération coup de poing a été menée dans le quartier Kahembe, précisément au parking des camions des fousso [ndlr : mot utilisé par les trafiquants, qui désigne sacs]. Deux personnes ont été arrêtées lors de cette opération. Les prévenus seront transférés ce lundi 26 juin, aux instances compétentes pour l’instruction du dossier.

Selon les sources policières, les colis saisis à Goma, provenaient  de la ville de Ishasha dans le territoire de Rutshuru. Le spécimens seront remis à l’ICCN pour leur garde. Cette opérations intervient après  celle lancée  en septembre 2106. Les organisations de  lutte anti braconnage basées dans cette province se félicitent de cette action, et entendent sensibiliser davantage les autorités qui interviennent dans la chaîne de l’application de la loi pour plus d’efficacité, ainsi qu’à celles de l’ICCN, de la Justice et de la PNC pour leurs efforts dans la lutte contre la criminalité faunique in et ex situ.

 

Alfred NTUMBA

JME : lancement à Goma de la campagne « une parcelle, un arbre »

Contrairement aux autres grandes villes de la République démocratique du Congo qui se sont contentées de célébrer la Journée mondiale de l’environnement dans les salles climatisée, où l’on a assisté à des discours élogieux, creux dépourvus d’actions qui s’impose au regard des enjeux de l’heure, la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, s’est illustrée par le lancement de la campagne « une maison, un arbre ».

Cette campagne a été lancée par le Ministre provincial de l’environnement, Balthazar Kanyamanza. S’illustrant lui-même aux côtes de la population de Goma, le Ministre a invité les habitants de sa province au respect des arbres pour marquer la connexion avec la nature.

En vue d’impliquer la population de Goma en particulier et celle de province en général dans cette campagne, Monsieur Balthazar Kanyamanza a distribué de plantules d’arbres aux habitants de la ville.

Un match de foot a opposé les jeunes de la ville aux démobilisés. Les organisateurs ont saisi l’opportunité pour distribuer des messages de sensibilisation sur l’importance de préserver  l’environnement aux spectateurs et fanatiques du ballon rond.

Outre cette sensibilisation, chaque spectateur a reçu un arbre à planter dans sa parcelle. Au total près de 1500 plantules ont été distribués à cette circonstance, a affirmé notre correspondant sur place.

Une randonnée des patineurs et cyclistes a permis également de sarcler le triangle vert devant le Gouvernorat du Nord-Kivu. La journée a été marqué également par le reboisement communautaire réalisé à Rubaya dans le Masisi.

 

Alfred NTUMBA, avec le concours de Tuver Wundi

Goma : 15.000 arbres à planter sur 19 kilomètre des routes nouvellement asphaltées

Le ministre provincial de l’environnement, Balthazar Kanyamanza a procédé ce mardi 18 avril, au lancement de la campagne de reboisement des routes récemment asphaltées dans la ville de Goma, Chef – lieux de la Province du Nord-Kivu.


Ce projet vise à recouvrir le sol le long des artères dénudées suite aux travaux de reconstruction initiés depuis moment par l’exécutif provincial. Il sera exécuté par le Mouvement et actions intellectuelles pour le développement écologique des naturalistes intégré (MAIDENI), avec le financement de la MONUSCO.

Au total, 19 kilomètres des routes nouvellement asphalté seront reboisés en 4 mois a précisé Tuver Wundi, l’un des fondateur de cette association. « Nous allons exécuter ce projet sure la ville de Goma, les axes choisis sont entre autres : le Rondpoint Rutshuru – Buhene, Buhene-Stattion Mutinga, Station Mutinga –Afia Bora, BDGL-Monusco – VIP Hôtel et Mikeno – Lac Vert. Sur ces axes, nous allons y planter des espèces comme le Casia siamea, le Marcamia, les avocatiers et le caliandra », a-t-il informé.

La cérémonie du lancement a connu la participation du chef de Bureau de la Monusco au Nord-Kivu et du Maire de la ville de Goma, Dieudonné Malere Ma Micho qui a invité les propriétaires de parcelles devant lesquelles les arbres seront plantés d’en faire les leur en les protégeant et en le surveillant leurs évolutions.

Notons que ce projet s’inscrit dans le cadre de la réduction du retour à la violence (CVR) et de l’encadrement de démobilisés et personnes à risque. Le projet de reboisement bêtifiera en majeur partie aux démobilisés ex-combattants sortis de Centre de Kitona et Kamina ayant choisis Goma comme lieu de réinsertion.

Prince Alfred NTUMBA