Archives par mot-clé : Jennifer

Journée mondiale de l’Océan :La cité de Muanda perd 1 mètre de terre ferme chaque année

La RDC a accès à l’Océan atlantique à partir de la cité côtière de Muanda, une cité située à l’Ouest de la République démocratique du Congo et qui dispose d’une d’environ 39 Km le long  du littorale. Chaque année, le pays perd près de 1 mètre de terre ferme à cause de l’érosion côtière, selon les experts du projet « PANA zone côtière ».

La route nationale n°1 en état de destruction avancée au niveau de kilomètre 5, entre la cité de Muanda et Banana, embouchure du Fleuve Congo (Photo, Serge Ntumba)à

La montée du niveau de mer, contribue à aggraver la situation écologique et sociale déjà précaire dans cette partie du pays. En cause, la montée des eaux du à la fonte de la calottes glacière et l’activité humaine. Face à ce danger, si rien n’est fait, d’ici à 2050 on ne parlera plus de la route Banana-Muanda en considérant la progression de l’océan qui entame sérieusement la côte. Continuer la lecture de Journée mondiale de l’Océan :La cité de Muanda perd 1 mètre de terre ferme chaque année

Environnement : l’UCC sensibilise ses étudiants à la protection de l’environnement

La Faculté des Communications sociales de l’Université Catholique au Congo en collaboration avec ses différents partenaires notamment le WWF a organisé un colloque jubilaire axé sur l’éducation environnementale et le développement durable, pour célébrer ses 25 ans d’existence, à Kinshasa.

Placée sous le thème « l’éducation à l’environnement et au développement durable à travers les espaces éco-éducatifs en RDC »,  cette table ronde s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’écologie intégrale qui se traduit par la nécessité de créer une nouvelle conscience écologique auprès des étudiants afin d’agir urgemment en faveur de l’environnement.

« Nous considérons cela comme un nouvel élan pour continuer la formation des communicologues qualifiés qui traitent ou qui sont regardant aux questions environnementales dans le but d’une communication future au service de l’humanité. Si nous voulons un développement durable,  nous devons avoir un éthique intégrale pour changer de comportement », a déclaré le recteur de l’UCC, Léonard Ntedi.

Durant 3 jours,  cette quatrième édition entend réunir les décideurs, les politiques, les entrepreneurs, les scientifiques, les médias, les ONGs nationales et internationales, et certaines structures sociales pour réfléchir sur le rôle que chacun doit jouer dans les espaces eco-éducatifs,  à leur recomposition, en rapport avec la prise en charge des problèmes environnementaux auxquels le pays est confronté.

« L’Université a chaque année au moins 15 travaux relatifs à la communication environnementale. Nous amenons les étudiants qui ont une part importante dans la préservation de l’environnement à intégrer dans leurs recherches la dimension environnementale parce que les universités sont les lieux indiqués pour apprendre et rendre responsables les futures cadres et responsables du pays sur l’écocitoyenneté », a indiqué le professeur Mbiye.

Pour les organisateurs, les espaces eco-éducatifs doivent être les lieux de l’apprentissage de gestes écologiques pour créer une culture environnementale devant permettre le changement de comportement vis-à-vis de la nature.

« Nous saluons l’initiative combien louable de concilier communication et environnement.  Je pense que ces jeunes qui sont l’élite doivent être bien outillés pour mieux répondre aux questions environnementales dans le future », a précisé Tosi Mpanu Mpanu, expert Climat et conseiller du Ministre de l’Environnement et développement durable. Il a par la même occasion encouragé les étudiants à s’engager pour changer la donne.

Jennifer LABARRE

Climat : « Je change », une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l’économie du climat à Kinshasa

Le monde entier est aujourd’hui vulnérable face aux changements climatiques. Avec ses étendues des forêts vierges, la RDC se présente comme une solution aux problèmes climatiques à l’instar de l’Amazonie. C’est dans ce cadre que l’initiative « Je Change pour le Climat » a mis autour d’une table les décideurs politiques, économiques et sociaux, afin de les engager dans la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat qui prévoit le maintien du climat mondial à 1,5°C avec une approche de concilier le business et le développement durable.

« Nous avons voulu à travers ce forum faire comprendre aux parties prenantes que la lutte contre le changement climatique est un levier pour le développement économique de notre pays » a déclaré le sénateur Innocent Nkongo, responsable Partenariat de ce forum. Continuer la lecture de Climat : « Je change », une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l’économie du climat à Kinshasa

Santé : Début de vaccination contre Ebola à Mbandaka

L’opération de vaccination contre la fièvre hémorragique à virus Ebola a été lancée par les experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), venus de Kinshasa, sous la supervision du ministre de la Santé, Oly Ilunga. Cette première vaccination en RDC a commencé avec les prestataires qui ont des contacts directs avec les malades. Pour le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Allarangar Yokoude, en ce début de l’épidémie, la vaccination reste efficace pour vite couper la chaîne de contamination.

Le directeur du Programme élargi de vaccination de la RDC, le premier à recevoir le vaccin contre Ebola à Mbandaka.

«Si on arrive à vacciner ces cibles déterminées, à savoir le personnel de santé, les contacts des cas confirmés, et les contacts de ces contacts, on a plus de chance de vaincre cette maladie» , a-t-il précisé. Continuer la lecture de Santé : Début de vaccination contre Ebola à Mbandaka

Eau : RDC, une éventuelle catastrophe naturelle s’annonce

D’ici 2050, la RDC fera face à une nouvelle catastrophe naturelle plus redoutable que les changements climatiques. C’est la salinisation des eaux douces. Dans une interview accordée à Environews en marge de la journée mondiale de l’eau, Albert Kabasele Yengayenga a révélé que la RDC qui renferme 10% des eaux douces du monde, ne sera pas épargné de la salanisation de ses eaux.

Une vue de la ville de Kinshasa, prise depuis Brazzaville (Photo, Alfred Ntumba/Environews)

Près de 2,6% des eaux douces planétaires sont en danger par ce que leur salinité dépasse 5 gramme pour mille dans 1 litre d’eau. Ce phénomène irréversible mettrait en danger l’écosystème planétaire en général et celui de la RDC en particulier. Continuer la lecture de Eau : RDC, une éventuelle catastrophe naturelle s’annonce

Recyclage : Célébration de la première journée mondiale du recyclage

Les grands acteurs mondiaux du recyclage ont lancé la première journée mondiale du recyclage le 18 mars 2018, dans le but de sensibiliser les population sur les enjeux socio-économiques et environnementaux de ce volet de l’économie circulaire.

Les déchets s’avèrent aujourd’hui une matière première qui constitue la septième ressource planétaire. Si en RDC, aucune action n’a été initiée pour célébrer cette journée, néamoins les âmes sensibles trouvent opportun qu’une telle journée soit inscrites dans le calendrier des nations. Continuer la lecture de Recyclage : Célébration de la première journée mondiale du recyclage