Archives par mot-clé : Labarre

Santé : Vers la fin de l’épidémie à virus Ebola en RDC

1 mois après la déclaration de l’épidémie d’Ebola par le ministre de la santé Dr Oly Ilunga, les données épidémiologiques fournies par le Ministère de la Santé indiquent un total cumulé de 55 cas avérés de la fièvre hémorragique dans la région de l’Equateur, dont 22 à Bikoro, 29 à Iboko et 4 à Wangata dans la ville de Mbandaka, avec un total de 28 décès dont 18 à Bikoro, 7 à Iboko et 3 à Mbandaka.


Beaucoup d’efforts de riposte ont été consentis pour contenir l’épidémie dans les zones affectées par la maladie à virus Ebola. C’est dans ce cadre que le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS a effectué une deuxième visite à Itipo dans l’Equateur pour finir le travail qui reste à faire et évaluer la situation de l’épidémie dans ces zones.

‘‘Nous ne pouvons pas commencer à crier victoire, mais il y a bien des signaux positifs qui nous permettent d’être prudemment optimistes dans cette riposte’’, a indiqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. Continuer la lecture de Santé : Vers la fin de l’épidémie à virus Ebola en RDC

Environnement : l’UCC sensibilise ses étudiants à la protection de l’environnement

La Faculté des Communications sociales de l’Université Catholique au Congo en collaboration avec ses différents partenaires notamment le WWF a organisé un colloque jubilaire axé sur l’éducation environnementale et le développement durable, pour célébrer ses 25 ans d’existence, à Kinshasa.

Placée sous le thème « l’éducation à l’environnement et au développement durable à travers les espaces éco-éducatifs en RDC »,  cette table ronde s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’écologie intégrale qui se traduit par la nécessité de créer une nouvelle conscience écologique auprès des étudiants afin d’agir urgemment en faveur de l’environnement.

« Nous considérons cela comme un nouvel élan pour continuer la formation des communicologues qualifiés qui traitent ou qui sont regardant aux questions environnementales dans le but d’une communication future au service de l’humanité. Si nous voulons un développement durable,  nous devons avoir un éthique intégrale pour changer de comportement », a déclaré le recteur de l’UCC, Léonard Ntedi.

Durant 3 jours,  cette quatrième édition entend réunir les décideurs, les politiques, les entrepreneurs, les scientifiques, les médias, les ONGs nationales et internationales, et certaines structures sociales pour réfléchir sur le rôle que chacun doit jouer dans les espaces eco-éducatifs,  à leur recomposition, en rapport avec la prise en charge des problèmes environnementaux auxquels le pays est confronté.

« L’Université a chaque année au moins 15 travaux relatifs à la communication environnementale. Nous amenons les étudiants qui ont une part importante dans la préservation de l’environnement à intégrer dans leurs recherches la dimension environnementale parce que les universités sont les lieux indiqués pour apprendre et rendre responsables les futures cadres et responsables du pays sur l’écocitoyenneté », a indiqué le professeur Mbiye.

Pour les organisateurs, les espaces eco-éducatifs doivent être les lieux de l’apprentissage de gestes écologiques pour créer une culture environnementale devant permettre le changement de comportement vis-à-vis de la nature.

« Nous saluons l’initiative combien louable de concilier communication et environnement.  Je pense que ces jeunes qui sont l’élite doivent être bien outillés pour mieux répondre aux questions environnementales dans le future », a précisé Tosi Mpanu Mpanu, expert Climat et conseiller du Ministre de l’Environnement et développement durable. Il a par la même occasion encouragé les étudiants à s’engager pour changer la donne.

Jennifer LABARRE

Climat : « Je change », une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l’économie du climat à Kinshasa

Le monde entier est aujourd’hui vulnérable face aux changements climatiques. Avec ses étendues des forêts vierges, la RDC se présente comme une solution aux problèmes climatiques à l’instar de l’Amazonie. C’est dans ce cadre que l’initiative « Je Change pour le Climat » a mis autour d’une table les décideurs politiques, économiques et sociaux, afin de les engager dans la mise en œuvre de l’accord de Paris sur le climat qui prévoit le maintien du climat mondial à 1,5°C avec une approche de concilier le business et le développement durable.

« Nous avons voulu à travers ce forum faire comprendre aux parties prenantes que la lutte contre le changement climatique est un levier pour le développement économique de notre pays » a déclaré le sénateur Innocent Nkongo, responsable Partenariat de ce forum. Continuer la lecture de Climat : « Je change », une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l’économie du climat à Kinshasa

Eau : Le projet Transaqua, complicité ou incompétence du gouvernement congolais ?

La vague provoquée par le projet de transfèrement des eaux du fleuve Congo vers le lac Tchad est loin d’atteindre la terre ferme. La question est presque sur toutes les langues. Le silence observé par le gouvernement et son absence aux assises organisées souvent sur cette question, inquiète plus d’un. Des langues se délient pour fustiger ce silence coupable ou qui cache quelque chose dans ce dossier. Comme qui dirait, qui ne dit mot, consent.

Une vue de la ville de Kinshasa, prise depuis Brazzaville (Photo, Alfred Ntumba/Environews)

« Il y a à peu près 4 ans, bientôt 5 ans que cette question est mise sur table. Personne n’en parle, pendant que les choses avancent de l’autre côté. Décidément au Congo nous avons tout à perdre, rien à gagner dans cette histoire. C’est pourquoi dans les réunions internationales la RDC n’ y est pas invitée officiellement », s’exclame Roger Mpanano, député nationale. Continuer la lecture de Eau : Le projet Transaqua, complicité ou incompétence du gouvernement congolais ?